Cancer de la cavité buccale

Vous êtes ici:

Suivi après le traitement du cancer de la cavité buccale

Le suivi après le traitement du cancer de la cavité buccale est une composante importante des soins apportés aux personnes atteintes. Les spécialistes du cancer et votre médecin de famille se partagent souvent cette responsabilité. Votre équipe de soins discute avec vous afin de décider quel suivi répond à vos besoins.

N’attendez pas au prochain rendez-vous fixé pour signaler tout nouveau symptôme et tout symptôme qui ne disparaît pas. Avisez votre équipe de soins si vous avez :

  • de la douleur;
  • un écoulement de la plaie;
  • de la difficulté à ouvrir la mâchoire (trismus);
  • une perte de poids;
  • des changements de la vision, de l’ouïe ou du goût;
  • de la difficulté à mastiquer, à parler ou à avaler;
  • une nouvelle masse ou enflure qui apparaît dans la bouche ou le cou.

Le risque de réapparition (récidive) du cancer de la cavité buccale est plus élevé au cours des 2 à 3 premières années qui suivent le traitement, donc un suivi étroit est nécessaire durant cette période. Il est important de cesser de fumer afin d’aider à réduire le risque de réapparition du cancer. Les personnes qui ont beaucoup consommé de tabac et d'alcool au cours de leur vie risquent d’être un jour atteintes d’une autre tumeur primitive du tube digestif.

Planification des visites de suivi

Les visites de suivi pour le cancer de la cavité buccale sont habituellement ainsi prévues :

  • aux 1 à 3 mois au cours de la première année
  • aux 2 à 6 mois au cours de la deuxième année
  • aux 4 à 8 mois de la troisième à la cinquième année
  • aux 12 mois à partir de la sixième année

Déroulement des visites de suivi

Lors d’une visite de suivi, votre équipe de soins vous pose habituellement des questions sur les effets secondaires du traitement et votre capacité d’adaptation.

Il est possible que votre médecin vous fasse un examen physique, dont :

  • vérifier si vous avez des troubles de la parole et de la voix et évaluer votre langage et votre ouïe;
  • observer toute votre bouche;
  • palper les ganglions lymphatiques de votre cou (ganglions cervicaux);
  • examiner vos dents à la recherche de caries;
  • observer l’intérieur de votre nez à l’aide d’un endoscope.

Des examens sont souvent prescrits dans le cadre du suivi. On pourrait demander ceux-ci :

  • radiographie pulmonaire pour vérifier les poumons
  • examens d’imagerie (TDM, IRM, TEP) à la recherche de signes de maladie ou de réapparition (récidive) du cancer
  • analyses sanguines pour connaître le taux de thyréostimuline (TSH) et surveiller la fonction thyroïdienne après une radiothérapie au cou

Vous pourriez aussi passer l’un des examens suivants afin qu’on évalue votre capacité à avaler.

Lors de la fibroscopie de la déglutition, on se sert d’un endoscope particulier muni d’une caméra à fibres optiques pour observer le pharynx et le larynx lorsque vous avalez.

Lors de la gorgée barytée modifiée (GBM), on a recours aux rayons X et à un produit de contraste (baryum) pour enregistrer les mouvements produits lorsque vous avalez.

Si votre équipe de soins découvre que le cancer est réapparu, elle discutera avec vous afin de planifier votre traitement et vos soins.

Rééducation orale et dentaire

Si vous avez eu une chirurgie ou une radiothérapie à la bouche, il est important d’avoir un suivi et une rééducation dentaire à vie. Si vous avez besoin de travaux dentaires, comme l’extraction d’une dent, après avoir reçu une radiothérapie à la bouche, cela devrait être fait à l’hôpital par un oncologue dentaire ou un chirurgien buccal.

Questions à poser sur le suivi

Afin de prendre les bonnes décisions pour vous, posez des questions sur le suivi à votre équipe de soins.

produit de contraste

Substance utilisée pour certaines interventions diagnostiques qui permet de mieux voir des parties du corps lors d’une radiographie ou d’autres tests d’imagerie.

Dans la plupart des cas, le produit de contraste est injecté à l’intérieur ou autour de la structure à examiner.

Le produit de contraste est aussi appelé colorant de contraste ou substance de contraste.

  • Besoin de plus d’information?

    Appelez-nous sans frais au 1 888 939-3333

    « Ou écrivez-nous. Nous vous répondrons par courriel ou par téléphone si vous nous laissez vos coordonnées. Si nous ne pouvons pas vous joindre par téléphone, nous vous laisserons un message vocal. »

    Si vous êtes à l'extérieur du Canada

    Nous pouvons fournir des renseignements sur les soins et les services de soutien pour le cancer au Canada uniquement. Si vous recherchez un organisme de lutte contre le cancer dans votre pays, visitez les sites de l’Union For International Cancer Control ou de l’International Cancer Information Service Group.

Histoires

Dr Lillian Sung Améliorer les soins de soutien pour les enfants atteints de cancer

Plus de details

Comment stopper le cancer avant qu’il n’apparaisse?

Découvrez comment 16 facteurs peuvent affecter votre risque de cancer et comment prendre les choses en main à l’aide de notre outil interactif – C’est ma vie! Présenté en partenariat avec Desjardins.

Apprenez-en plus