Cancer de la cavité buccale

Vous êtes ici:

Réduire le risque de cancer de la cavité buccale

Vous pouvez réduire votre risque de cancer de la cavité buccale en adoptant les comportements suivants.

Ne fumez pas et évitez le tabac sans fumée

La meilleure façon de réduire votre risque de cancer de la cavité buccale est d’éviter toutes les formes de tabac, dont la cigarette, le cigare, la pipe, le tabac à mâcher, le tabac à priser et la fumée secondaire.

Si vous fumez, demandez de l’aide pour renoncer au tabac. Cesser de fumer réduit votre risque de cancer de la cavité buccale. Les anciens fumeurs risquent moins d’être atteints d’un cancer de la cavité buccale que les fumeurs actifs. Plus longtemps vous ne fumez pas ou vous ne consommez pas de tabac sans fumée, plus votre risque d’être atteint d’un cancer de la cavité buccale diminue.

Limitez votre consommation d’alcool

Moins vous buvez d’alcool, moins votre risque d’être atteint du cancer de la cavité buccale est élevé. Si vous décidez de boire de l’alcool, limitez-vous à moins de 1 verre par jour si vous êtes une femme et à moins de 2 verres par jour si vous êtes un homme.

Ne fumez pas et ne faites pas usage de tabac sans fumée si vous consommez de l’alcool. Associer le tabac à l’alcool accroît plus le risque de cancer de la cavité buccale que de consommer seulement l’un ou l’autre.

Évitez de mâcher des chiques de bétel ou des noix d’arec

Mâcher des chiques de bétel ou des noix d’arec accroît votre risque de cancer de la cavité buccale. La chique de bétel, ou paan, est une noix d’arec (graine du fruit du palmier oriental) et de la lime enveloppées dans une feuille de bétel. Certaines personnes mâchent seulement la noix d’arec.

Mâcher la chique de bétel ou la noix d’arec est courant en Asie du Sud et chez certains immigrants sud-asiatiques du Canada.

Faites-vous vacciner contre le virus du papillome humain (VPH)

Le VPH peut infecter la bouche, en particulier si vous pratiquez le sexe oral et avez de multiples partenaires sexuels. Les 3 vaccins anti-VPH disponibles au Canada sont Gardasil, Cervarix et Gardasil 9. Ces vaccins aident à protéger contre l’infection au VPH 16 et au VPH 18, les 2 types de VPH associés à différents types de cancer, dont le cancer de la cavité buccale. Le vaccin Gardasil 9 protège aussi contre 5 autres types de VPH qui peuvent causer le cancer.

Ces vaccins aident à réduire le risque de cancers causés par le VPH, comme le cancer du col de l’utérus. De récentes études montrent que ces vaccins peuvent aussi aider à réduire le risque de cancer de la cavité buccale et de cancer de la gorge, mais on doit faire plus de recherches.

Faites-vous vacciner ou faites vacciner vos enfants par le biais des programmes scolaires s’ils sont disponibles. Si vous n’êtes pas admissible à la vaccination gratuite, demandez à votre médecin quel vaccin vous devriez recevoir et quand.

Réduisez votre exposition au VPH

Le moyen le plus sûr de prévenir les infections par le VPH consiste à éviter tout contact génital avec une autre personne. Si vous êtes jeune, remettez à plus tard les relations sexuelles. Si vous avez une vie sexuelle active, vous pouvez réduire votre risque :

  • en ayant le moins de partenaires sexuels possible;
  • en ayant une relation exclusive avec une personne qui n’a pas eu beaucoup de partenaires sexuels;
  • en utilisant le condom.

Le condom peut réduire les risques d’infection par le VPH si on le met avant le contact sexuel peau sur peau. Les parties non couvertes par le condom permettent quand même un certain contact peau sur peau lors des relations sexuelles. L’utilisation du condom réduit donc le risque d’infection par le VPH sans toutefois l’éliminer.

Protégez-vous du soleil

Quand vous êtes à l’extérieur, utilisez un baume pour les lèvres avec un FPS pour vous aider à réduire votre risque de cancer de la lèvre. Recherchez les coins ombragés ou créez votre propre zone d'ombre. Portez un chapeau à large bord qui couvre bien la tête, le visage, les oreilles et le cou.

Réduisez votre exposition au soleil entre 11 h et 15 h, lorsque les rayons du soleil sont les plus ardents, ou à toute heure du jour lorsque l'indice UV est de 3 ou plus. Au Canada, l’indice UV peut être de 3 ou plus entre 11 h et 15 h du mois d’avril au mois de septembre, même si c’est nuageux.

Mangez des fruits et des légumes

Manger divers fruits et légumes chaque jour protège contre le cancer de la cavité buccale.

Les caroténoïdes sont des substances présentes dans les fruits et légumes jaunes ou orange ainsi que dans les légumes vert foncé. Des études démontrent que les caroténoïdes font baisser le risque de cancer de la cavité buccale en limitant les dommages aux cellules qui se trouvent dans la bouche.

Ayez une bonne hygiène buccale

Une bonne hygiène de la bouche suppose de maintenir la propreté et la santé de toute votre bouche, y compris de vos dents, de vos gencives et de votre langue. Brossez vos dents après les repas et avant d’aller dormir. Utilisez la soie dentaire tous les jours. Si vous portez une prothèse dentaire, nettoyez-la tous les jours. Si votre prothèse dentaire est mal ajustée ou cause de la douleur dans votre bouche, parlez-en à votre dentiste et demandez-lui s’il est possible de la réajuster.

Passez régulièrement un examen auprès de votre dentiste, même si vous n’avez plus vos dents naturelles. Votre dentiste peut vous aider à détecter et à traiter les problèmes qui affectent la bouche et qui pourraient mener au cancer.

Découvrez si votre risque de cancer est élevé

Certaines personnes présentent un risque plus élevé que la moyenne d’être atteintes du cancer de la cavité buccale. Il s’agit entre autres des personnes qui ont déjà été atteintes d’un cancer de la cavité buccale, et qui risquent davantage d’avoir un autre cancer de la cavité buccale. Discutez de votre risque avec votre médecin. S’il est supérieur à la moyenne, vous pourriez devoir consulter votre médecin ou votre dentiste plus souvent pour vérifier la présence du cancer de la cavité buccale.

Pour plus d’information sur la prévention du cancer

Découvrez ce que vous pouvez faire pour prévenir le cancer.

caroténoïde

Substance jaune, orange ou rouge présente généralement dans les végétaux, y compris dans les fruits et les légumes jaunes et orange (comme les carottes et les patates douces), ainsi que dans les légumes-feuilles vert foncé (comme les épinards et le chou frisé) et dans certains grains. Le corps transforme certains caroténoïdes en vitamine A.

Les caroténoïdes incluent le bêta-carotène, la lutéine et le lycopène.

Les caroténoïdes sont un type d’agent phytochimique ayant des effets antioxydants. Les chercheurs étudient le rôle possible des caroténoïdes dans la prévention du cancer.

  • Besoin de plus d’information?

    Appelez-nous sans frais au 1 888 939-3333

    « Ou écrivez-nous. Nous vous répondrons par courriel ou par téléphone si vous nous laissez vos coordonnées. Si nous ne pouvons pas vous joindre par téléphone, nous vous laisserons un message vocal. »

    Si vous êtes à l'extérieur du Canada

    Nous pouvons fournir des renseignements sur les soins et les services de soutien pour le cancer au Canada uniquement. Si vous recherchez un organisme de lutte contre le cancer dans votre pays, visitez les sites de l’Union For International Cancer Control ou de l’International Cancer Information Service Group.

Histoires

Dr Sean McKenna De nouveaux traitements pour déjouer le cancer

Plus de details

Comment stopper le cancer avant qu’il n’apparaisse?

Découvrez comment 16 facteurs peuvent affecter votre risque de cancer et comment prendre les choses en main à l’aide de notre outil interactif – C’est ma vie! Présenté en partenariat avec Desjardins.

Apprenez-en plus