Logo Société canadienne du cancer

Lymphome non hodgkinien

Vous êtes ici:

Chirurgie du lymphome non hodgkinien

On n’a pas souvent recours à la chirurgie pour traiter le lymphome non hodgkinien (LNH). Mais les médecins pratiquent souvent une biopsie chirurgicale pour diagnostiquer et classer le LNH. Ils peuvent aussi avoir recours à la chirurgie pour atténuer les symptômes du LNH, soit une chirurgie palliative.

Chirurgie visant à enlever une tumeur

Dans de rares cas, on peut pratiquer une chirurgie pour enlever une tumeur en entier, comme lorsque le LNH a pris naissance et est demeuré dans la rate ou un organe situé hors du système lymphatique (tel que l’estomac, l’intestin grêle, la glande thyroïde ou un testicule). Les médecins privilégient habituellement la radiothérapie à la chirurgie pour traiter un LNH qui ne se trouve que dans une seule région.

Splénectomie

La splénectomie est une chirurgie lors de laquelle on enlève la rate. Les médecins peuvent pratiquer une splénectomie pour atténuer l’inconfort et la douleur causés par une rate plus grosse que la normale qui exerce une pression sur d’autres organes. On y a habituellement recours quand la radiothérapie ne parvient pas à réduire la taille d’une rate trop grosse.

Le chirurgien pratique la splénectomie alors que vous êtes sous anesthésieanesthésiePerte partielle ou totale de sensation ou de conscience. générale. Il fait une coupure (incision) dans l’abdomen pour atteindre la rate. Il arrive qu’il fasse de plus petites incisions afin de se servir d’un laparoscope pour enlever la rate, soit une chirurgie par laparoscopie. La rate se trouve du côté supérieur gauche de l’abdomen. Elle est fixée à l’estomac, au rein gauche et au côlon (partie la plus longue du gros intestin).

La plupart des personnes se rétablissent complètement en 4 à 6 semaines. La convalescence peut être plus courte après une chirurgie par laparoscopie.

Votre équipe de soins devrait vous faire quelques vaccins avant qu’on vous enlève la rate par chirurgie.

Effets secondaires

Peu importe le traitement du LNH, il est possible que des effets secondaires se produisent, mais chaque personne les ressent différemment. Certaines en ont beaucoup alors que d’autres en éprouvent peu.

Les effets secondaires peuvent se manifester n’importe quand pendant, tout de suite après ou quelques jours voire quelques semaines après la chirurgie. Il arrive que des effets secondaires apparaissent des mois ou des années à la suite de la chirurgie (effets tardifs). La plupart disparaissent d’eux-mêmes ou peuvent être traités, mais certains risquent de durer longtemps ou d’être permanents.

Les effets secondaires de la chirurgie dépendent surtout du type d’opération, du site chirurgical et de votre état de santé global. Avisez votre équipe de soins si vous éprouvez des effets secondaires que vous croyez liés à la chirurgie. Plus vite vous leur mentionnez tout problème, plus rapidement ils pourront vous dire comment aider à les soulager.

Questions à poser sur la chirurgie

Apprenez-en davantage sur la chirurgie et les effets secondaires de la chirurgie. Afin de prendre les bonnes décisions pour vous, posez des questions sur la chirurgie à votre équipe de soins.

Histoires

Sister Audrey Daoust Je n’aurais pas pu être mieux soutenue. Cela a été une véritable bénédiction. Je n’aurais pas pu m’en sortir toute seule.

Lisez l’histoire de Audrey

Un chez-soi loin de chez soi

Illustration d’une maison

La Société canadienne du cancer offre son hospitalité aux personnes atteintes de cancer qui doivent parcourir de longues distances pour recevoir leurs traitements.

Apprenez-en plus