Logo Société canadienne du cancer

Lymphome non hodgkinien

Vous êtes ici:

Stades du lymphome non hodgkinien

La stadification est une façon de décrire ou de classer un cancer selon l’étendue de la maladie dans l’organisme. Le système le plus fréquemment utilisé pour le lymphome non hodgkinien (LNH) est le système de stadification d'Ann Arbor. Ce système consiste à répartir le LNH en 4 stades qui décrivent l'étendue de la maladie. Chacun des stades peut être divisé à nouveau si le cancer s'est propagé à un organe ou à un tissu autre que les ganglions lymphatiques. C'est ce qu'on appelle une propagation extraganglionnaire qui est désignée par l'ajout de la lettre E au numéro du stade. Certains médecins ajoutent aussi la lettre S au numéro du stade lorsqu'il y a atteinte de la rate (spleen en anglais).

Stadification d’Ann Arbor – LNH
StadeExplication

Stade I

On détecte le cancer dans une seule région ganglionnaire.

Stade I E

On détecte le cancer dans un seul organe ou tissu autre que les ganglions lymphatiques.

Stade II

On détecte le cancer dans 2 régions ganglionnaires ou plus, du même côté du diaphragme* (soit au-dessus ou en dessous mais pas les deux).

Stade II E

On détecte le cancer dans 1 région ganglionnaire ou plus, du même côté du diaphragme (soit au-dessus ou en dessous) et il s’est propagé à un organe ou un tissu voisin.

Stade III

On détecte le cancer dans des régions ganglionnaires situées au-dessus et en-dessous du diaphragme.

Stade III E

On détecte le cancer dans des régions ganglionnaires des deux côtés du diaphragme et aussi dans du tissu ou un organe voisin.

Stade III S

On détecte le cancer dans des régions ganglionnaires des deux côtés du diaphragme et aussi dans la rate.

Stade III S + E

On détecte le cancer dans des régions ganglionnaires des deux côtés du diaphragme ainsi que dans la rate et du tissu ou un organe voisin.

Stade IV

Toute propagation au foie, à la moelle osseuse, à un poumon, à la plèvre ou au cerveau est toujours considérée comme un stade IV.

OU

Le cancer s’est propagé à plus d’un organe hors du système lymphatique et on pourrait détecter des cellules cancéreuses dans les ganglions lymphatiques situés près de ces organes.

OU

On détecte le cancer dans 1 seul organe hors du système lymphatique, et il s’est propagé à des ganglions lymphatiques éloignés.

*Le diaphragme est un muscle mince qui se trouve sous les poumons et qui sépare le thorax de l’abdomen.

Classification A et B

On ajoute aussi la lettre A ou B au numéro de stade pour indiquer si la personne atteinte d’un LNH éprouve ou non des symptômes spécifiques, comme la fièvre, des sueurs nocturnes ou une perte de poids inexpliquée (souvent appelés symptômes B).

  • A indique que la personne n’éprouve pas ces symptômes.
  • B indique que la personne éprouve ces symptômes.

Volume tumoral

Le lymphome non hodgkinien peut aussi être considéré comme volumineux ou non volumineux, ce qui décrit la taille de la tumeur dans les ganglions lymphatiques ou un organe.

  • Non volumineux signifie que toutes les tumeurs mesurent moins de 10 cm (4 po).
  • Volumineux signifie que la plus grosse tumeur mesure 10 cm ou plus.

Stade limité ou avancé

Lorsqu’ils planifient le traitement, les médecins peuvent classer le LNH dans 1 groupe ou 2 selon le stade du lymphome, la présence de symptômes B et la taille des tumeurs (volume tumoral).

  • Stade limité
    • Stade I ou II – On détecte le cancer dans une seule région ganglionnaire, un seul organe ou tissu autre que les ganglions lymphatiques ou bien dans 2 régions ganglionnaires ou plus mais seulement de 1 côté du diaphragme.
    • Absence de symptômes B (classification A) – Il n’y a pas de fièvre, de sueurs nocturnes ou de perte de poids.
    • Tumeurs non volumineuses – Les tumeurs mesurent moins de 10 cm.
  • Stade avancé
    • Stade III ou IV – On détecte le cancer des deux côtés du diaphragme ou bien il s’est propagé à des organes situés hors du système lymphatique.
    • Présence de symptômes B (classification B) – La personne fait de la fièvre, a des sueurs nocturnes et a perdu du poids.
    • Tumeurs volumineuses – Les tumeurs mesurent 10 cm ou plus.

LNH récidivant

La récidive d'un LNH signifie que le cancer réapparaît à la suite du traitement. Il peut récidiver au même emplacement que la tumeur d’origine ou réapparaître dans une autre partie du corps. Un lymphome qui évolue lentement (indolent) peut récidiver sous forme de lymphome indolent, ce qui est le plus courant, ou sous forme de lymphome agressif.

Histoires

Désormais, je sais que même après ma mort, je continuerai d’aider des femmes et des hommes atteints de cancer. C’est une trace que je veux laisser dans le monde.

Plus de details

Comment stopper le cancer avant qu’il n’apparaisse?

Découvrez l’impact de vos habitudes de vie sur le risque de cancer et voyez comment prendre les choses en main à l’aide de notre outil interactif – C’est ma vie!

Apprenez-en plus