Logo Société canadienne du cancer

Lymphome non hodgkinien

Vous êtes ici:

Lymphome T hépatosplénique

Le lymphome T hépatosplénique est un lymphome non hodgkinien (LNH) de type T qui est rare. Il a tendance à se manifester plus souvent chez les adolescents et les jeunes adultes, tous de sexe masculin. Il se développe parfois chez des personnes dont le système immunitaire est affaibli, comme après une greffe d’organe. Le lymphome T hépatosplénique peut aussi être appelé lymphome T gamma-delta hépatosplénique.

Le lymphome T hépatosplénique est souvent difficile à diagnostiquer. Il affecte habituellement le foie ou la rate. Ainsi, les personnes atteintes d’un lymphome T hépatosplénique ont souvent le foie enflé (hépatomégalie) ou la rate enflée (splénomégalie) ou encore les deux (hépatosplénomégalie). Il arrive couramment aussi que la moelle osseuse est atteinte. Le lymphome T hépatosplénique engendre des symptômes comme la fatigue, les symptômes B, l’anémie et un nombre anormalement bas de plaquettes (thrombocytopénie). Habituellement, les ganglions lymphatiques ne sont pas enflés.

Le lymphome T hépatosplénique évolue très rapidement (agressif). Le pronostic des personnes atteintes de ce type de lymphome est souvent sombre.

Traitement

Il n’y a pas de traitement standard pour le lymphome T hépatosplénique.

Chimiothérapie

On traite le plus souvent les personnes atteintes d’un lymphome T hépatosplénique par chimiothérapie d’association. On a recours au protocole CHOP ou à des associations de médicaments semblables :

  • CHOP – cyclophosphamide (Cytoxan, Procytox), doxorubicine (Adriamycin), vincristine (Oncovin) et prednisone (Deltasone)

Bien que la plupart des personnes réagissent initialement à la chimiothérapie, beaucoup auront une récidive.

Greffe de cellules souches

La greffe de cellules souches (GCS) peut être une option de traitement pour certaines personnes atteintes d’un lymphome T hépatosplénique.

Pour obtenir des renseignements sur des médicaments spécifiques, consultez la section Sources d’information sur les médicaments.

Histoires

Helen Storey Grâce aux fonds qu’elle a légués pour la recherche sur le cancer de l’ovaire, Helen Storey continue de veiller au mieux-être d’autrui.

Lisez l’histoire de Helen

Un coup de pouce pour les familles

Illustration d’une foule

La Société canadienne du cancer aide à défrayer les familles qui ont à assumer des coûts liés au traitement d’un enfant atteint de cancer.

Apprenez-en plus