Lymphome non hodgkinien

Vous êtes ici:

Lymphome médiastinal primitif à grandes cellules B

Le lymphome médiastinal primitif à grandes cellules B (LMPGB) peut aussi être appelé lymphome médiastinal à cellules B ou lymphome médiastinal (thymique) à grandes cellules B. C’est un sous-type de lymphome diffus à grandes cellules B (LDGCB) qui évolue rapidement (agressif). Il apparaît dans le thymus ou dans les ganglions lymphatiques situés au centre du thorax (médiastin).

Le LMPGB n’est pas fréquent et il affecte le plus souvent les personnes âgées entre 30 et 40 ans et un peu plus la femme que l’homme.

Symptômes

Les personnes atteintes d’un LMPGB ont souvent une masse volumineuse dans le thorax. Elle peut causer des symptômes au fur et à mesure qu’elle grossit comme ceux-ci :

Si le LMPGB réapparaît (récidive) après le traitement, il le fait souvent dans des organes ou des tissus situés à l’extérieur des ganglions lymphatiques (sièges extraganglionnaires). Ces organes et tissus sont entre autres les reins ou l’encéphale et la moelle épinière (qui forment ensemble le système nerveux central, ou SNC).

Traitements

Les options de traitement du LMPGB sont les suivantes.

Chimiothérapie

On propose souvent la chimiothérapie comme traitement du LMPGB. Une association chimiothérapeutique fréquemment administrée est le protocole CHOP :

  • cyclophosphamide (Cytoxan, Procytox)
  • doxorubicine (Adriamycin)
  • vincristine (Oncovin)
  • prednisone

Quand on ajoute du rituximab (Rituxan) à cette association, le protocole se nomme alors R-CHOP.

Traitement ciblé

Le traitement ciblé a recours à des médicaments pour cibler des molécules spécifiques (comme des protéines) situées à la surface des cellules cancéreuses. Ces molécules contribuent à l’envoi de signaux qui indiquent aux cellules de croître ou de se diviser. En ciblant ces molécules, les médicaments interrompent la croissance et la propagation des cellules cancéreuses tout en limitant les dommages aux cellules normales.

Le rituximab (Rituxan) est un médicament ciblé qu’on peut associer à la chimiothérapie pour traiter le LMPGB.

Radiothérapie

On administre souvent une radiothérapie externe à la masse au thorax après une chimiothérapie.

thymus

Petite glande située au centre du thorax, derrière le sternum, où les lymphocytes (type de globule blanc qui combat les germes, les substances étrangères ou les cellules cancéreuses) mûrissent, se multiplient et deviennent des lymphocytes T.

syndrome de compression de la veine cave supérieure

Groupe de symptômes comprenant la toux, une dyspnée, des maux de tête, des étourdissements, un évanouissement et une enflure ou une rougeur de la face, du cou et de la partie supérieure des bras.

Le syndrome de compression de la veine cave supérieure se manifeste lorsque la veine cave supérieure (grosse veine servant à l'écoulement du sang provenant de la tête, du cou, des bras et de la poitrine vers le coeur) est comprimée par une tumeur ou obstruée par un caillot.

Histoires

La Dre Jean Marshall, chercheuse La Dre Jean Marshall étudie une nouvelle stratégie prometteuse pour mettre le cancer du sein en échec.

Plus de details

Passer à l’action contre tous les cancers

Icône – point d’interrogation

Le plus récent rapport Statistiques canadiennes sur le cancer révèle que les cancers du poumon, colorectal, du sein et de la prostate devraient représenter la moitié de tous les nouveaux cas de cancer diagnostiqués en 2017. Découvrez ce que vous pouvez faire pour réduire le fardeau du cancer.

Apprenez-en plus