Logo Société canadienne du cancer

Lymphome non hodgkinien

Vous êtes ici:

Grades du lymphome non hodgkinien

La classification histologique permet de regrouper les cellules du lymphome selon leur apparence et leur comportement lorsqu’on les observe au microscope. Pour connaître la classification histologique d'une tumeur, on examine au microscope le prélèvement fait par biopsie. On lui donne ensuite un grade en fonction de l'apparence et du comportement des cellules cancéreuses qu'on compare à ceux des cellules normales (différenciation). Cela peut donner à l'équipe soignante une idée de la vitesse à laquelle le cancer pourrait se développer et de la probabilité de propagation

Chaque type de lymphome non hodgkinien (LNH) a sa propre vitesse de croissance et une apparence particulière lorsqu'on l'observe au microscope. On établit le grade du LNH selon qu'il se développe lentement ou rapidement et selon la façon dont il se comportera probablement. On divise habituellement le LNH en 2 groupes :

  • lymphome de bas grade, ou indolent
  • lymphome de haut grade, ou agressif

GradeDescription

Lymphome de bas grade, ou indolent

Un lymphome indolent a tendance à se développer très lentement et les symptômes sont souvent peu nombreux au début : c’est pourquoi le lymphome indolent a tendance à s’être répandu quand on le diagnostique, affectant souvent la moelle osseuse et la rate.

Le lymphome indolent peut ne nécessiter qu’un petit traitement et même aucun traitement pendant des mois voire des années. On le traite souvent que lorsque des symptômes apparaissent.

Le lymphome indolent peut rapetisser ou parfois il semble disparaître après avoir été traité, mais il a tendance à réapparaître.

Le lymphome indolent engendre un assez bon pronostic. Une personne peut vivre de nombreuses années, bien qu’il soit difficile de guérir d’un lymphome indolent.

Certains lymphomes indolents peuvent se transformer en lymphomes plus agressifs et ont donc besoin d’un traitement plus agressif.

Lymphome de haut grade, ou agressif

Le lymphome agressif se développe rapidement et a tendance à se propager aux ganglions lymphatiques ou à d’autres organes du corps entier.

Il provoque habituellement des symptômes et doit être traité immédiatement. Le lymphome agressif a tendance à bien réagir au traitement.

Le lymphome agressif peut souvent être traité avec succès par chimiothérapie intensive.

La classification histologique joue un rôle important dans la planification du traitement du LNH et peut également permettre de prévoir l’évolution de la maladie (pronostic).

Les lymphomes de bas grade, ou indolents, sont surtout des lymphomes B. Certains sous-types de LNH ne peuvent pas être facilement classés en tant qu’indolents ou agressifs. Le lymphome à cellules du manteau, par exemple, possède des caractéristiques des lymphomes indolents et des lymphomes agressifs.

Type et grade des sous-types de LNH
Type de LNHLymphomes indolentsLymphomes agressifs

Lymphomes B

Leucémie lymphoïde chronique et lymphome à petits lymphocytes

Lymphome folliculaire (grades 1 et 2)

Lymphome lymphoplasmocytaire

Lymphome de la zone marginale splénique

Lymphome du tissu lymphoïde associé aux muqueuses (MALT) de la zone marginale extraganglionnaire

Lymphome de la zone marginale ganglionnaire

Lymphome ou leucémie lymphoblastique à précurseurs B

Leucémie prolymphocytaire B

Lymphome diffus à grandes cellules B (LDGCB)

Lymphome folliculaire(grade 3)

Lymphome à cellules du manteau

Lymphome médiastinal primitif à grandes cellules B

Lymphome intravasculaire à grandes cellules B

Lymphome primitif des séreuses

Lymphome de Burkitt

Lymphomes T

Lymphome T cutané (mycose fongoïde et syndrome de Sézary)

Leucémie à grands lymphocytes T granuleux

Lymphome anaplasique à grandes cellules – primitif cutané

Lymphome ou leucémie lymphoblastique à précurseurs T

Leucémie prolymphocytaire T

Leucémie agressive à cellules NK

Lymphome ou leucémie à cellules T de l’adulte (HTLV-1)

Lymphome T ou NK extraganglionnaire de type nasal

Lymphome T angio-immunoblastique

Lymphome T associé à une entéropathie

Lymphome T périphérique sans autre précision

Lymphome T hépatosplénique

Lymphome T sous-cutané de type panniculite

Lymphome anaplasique à grandes cellules – primitif systémique

Autres types de lymphomes

Lymphome lié au sida

Lymphome primitif du système nerveux central (SNC)

Syndrome lymphoprolifératif post-greffe

Histoires

Gordie Gosse Je ne veux pas que personne d’autre n’ait à vivre ce que j’ai vécu.

Lisez l’histoire de Gordie

Transport vers les centres de traitement du cancer

Illustration d’une automobile

Depuis plus de 50 ans, le programme de transport de la Société canadienne du cancer aide les patients à canaliser leurs énergies dans leur combat contre le cancer sans avoir à se préoccuper de trouver un moyen de se rendre à leurs traitements.

Apprenez-en plus