Lymphome non hodgkinien chez l’enfant

Vous êtes ici:

Chirurgie du lymphome non hodgkinien chez l'enfant

La chirurgie est principalement utilisée pour diagnostiquer le lymphome non hodgkinien (LNH) chez l'enfant. Le chirurgien fait un prélèvement dans la tumeur ou enlève un ganglion lymphatique en partie ou en totalité afin de l’examiner au microscope (biopsie).

Contrairement à ce qui se passe pour d’autres cancers, il n’est pas nécessaire que le médecin enlève complètement une tumeur pour traiter un LNH chez l’enfant. C’est pourquoi la chirurgie est rarement employée pour traiter le LNH infantile. On peut l’utiliser pour traiter un lymphome de Burkitt de stade précoce qui a pris naissance dans l’estomac ou l’intestin grêle. Le chirurgien enlève la tumeur en entier ou la plus grande partie possible de la tumeur. On administre ensuite une chimiothérapie après la chirurgie.

Une chirurgie peut être pratiquée pour d’autres raisons. Votre enfant pourrait avoir une chirurgie pour qu’on lui pose un cathéter veineux central. On peut aussi effectuer une chirurgie pour traiter des problèmes sérieux, comme un lymphome qui bloque l’intestin.

Effets secondaires

Peu importe le traitement du LNH chez l’enfant, il est toujours possible que des effets secondaires se produisent, mais chaque enfant les ressent différemment. Certains enfants peuvent en avoir beaucoup alors que d’autres en éprouvent peu ou pas du tout.

Les effets secondaires peuvent se manifester n’importe quand pendant, tout de suite après ou quelques jours voire quelques semaines après la chirurgie. Il arrive parfois que des effets secondaires apparaissent des mois ou des années à la suite de la chirurgie (effets tardifs). La plupart des effets secondaires disparaissent d’eux-mêmes ou peuvent être traités, mais certains risquent de durer longtemps ou d’être permanents.

Les effets secondaires de la chirurgie dépendent principalement du type et de l’emplacement de l’intervention pratiquée et de l’état de santé global de l’enfant. Les effets secondaires comprennent la douleur, la nausée, les vomissements, l’infection et les saignements. Apprenez-en davantage sur les effets secondaires de la chirurgie.

Avisez l’équipe de soins si votre enfant éprouve ces effets secondaires ou d’autres que vous croyez liés à la chirurgie. Plus vite vous leur mentionnez tout problème, plus rapidement ils pourront vous dire comment aider votre enfant à les soulager.

Questions à poser sur la chirurgie

Apprenez-en davantage sur la chirurgie. Afin de prendre les bonnes décisions pour votre enfant, posez des questions sur la chirurgie à l’équipe de soins.

  • Besoin de plus d’information?

    Appelez-nous sans frais au 1 888 939-3333

    « Ou écrivez-nous. Nous vous répondrons par courriel ou par téléphone si vous nous laissez vos coordonnées. Si nous ne pouvons pas vous joindre par téléphone, nous vous laisserons un message vocal. »

    Si vous êtes à l'extérieur du Canada

    Nous pouvons fournir des renseignements sur les soins et les services de soutien pour le cancer au Canada uniquement. Si vous recherchez un organisme de lutte contre le cancer dans votre pays, visitez les sites de l’Union For International Cancer Control ou de l’International Cancer Information Service Group.

Histoires

Le Dr Christopher O’Callaghan, chercheur, Groupe canadien des essais sur le cancer Le Groupe canadien des essais sur le cancer fait grimper le taux de survie au glioblastome chez les aînés.

Plus de details

Faire avancer la lutte contre le cancer

Icône – flèche

Le taux de survie au cancer après cinq ans a augmenté, passant de 25 pour cent dans les années 1940 à 60 pour cent aujourd’hui.

Apprenez-en plus