Logo Société canadienne du cancer

Lymphome non hodgkinien chez l’enfant

Vous êtes ici:

Traitements du lymphome lymphoblastique chez l'enfant

En présence d’un lymphome lymphoblastique chez l'enfant, on peut avoir recours aux options de traitement suivantes. L’équipe de soins suggèrera des traitements qui se basent sur les besoins de votre enfant et travaillera en collaboration avec vous pour élaborer un plan de traitement. Les traitements reposent sur le stade du cancer.

Traitement de première intention du lymphome lymphoblastique chez l'enfant

Le traitement de première intention est le traitement auquel on a recours en premier ou le plus couramment. Les traitements suivants peuvent être administrés comme traitement de première intention pour le lymphome lymphoblastique chez l’enfant.

Chimiothérapie

La chimiothérapie est le traitement principal du lymphome lymphoblastique chez l'enfant.

On peut l’administrer en 3 phases : induction, consolidation et entretien. Les phases d’induction et de consolidation peuvent comprendre l’association de nombreux agents chimiothérapeutiques différents. Une chimiothérapie intrathécale, soit une chimiothérapie administrée directement dans le liquide céphalorachidien (LCR), peut aussi être administrée aux 2 premières phases pour empêcher les cellules cancéreuses de se propager au cerveau et à la moelle épinière (système nerveux central, SNC). Ces traitements sont suivis d’un traitement d’entretien. Il faut habituellement 2 ou 3 ans pour terminer les 3 phases du traitement.

Les agents chimiothérapeutiques sont administrés selon différentes associations en fonction des différents plans de traitement (protocoles). Les agents chimiothérapeutiques suivants sont les plus couramment administrés selon différentes associations pour le lymphome lymphoblastique :

  • prednisone
  • dexaméthasone (Decadron, Dexasone)
  • vincristine (Oncovin)
  • daunorubicine (Cérubidine, daunomycine)
  • doxorubicine (Adriamycin)
  • L-asparaginase (Kidrolase)
  • cyclophosphamide (Cytoxan, Procytox)
  • cytarabine (Cytosar, Ara-C)
  • méthotrexate
  • mercaptopurine (Purinéthol, 6-MP)
  • thioguanine (Lanvis, 6-TG)
  • carmustine (BiCNU, BCNU)
  • leucovorine (acide folinique)

Lors d’une chimiothérapie intrathécale, on administre habituellement du méthotrexate, mais le traitement peut comprendre d’autres médicaments dans le cas d’enfants dont le cancer s’est propagé au système nerveux central (SNC).

La chimiothérapie d'entretien comprend habituellement l'administration quotidienne de mercaptopurine, l'administration hebdomadaire et par voie orale de méthotrexate, l’administration mensuelle de vincristine et une courte série de traitements aux stéroïdes.

Radiothérapie

Dans certains cas, on peut faire une radiothérapie à la tête si le cancer s'est propagé au cerveau et à la moelle épinière.

Lymphome lymphoblastique récidivant chez l'enfant

Les traitements d’un lymphome lymphoblastique récidivant chez l’enfant peuvent comporter une chimiothérapie plus intensive ou une greffe allogénique de cellules souches.

Les associations chimiothérapeutiques suivantes sont administrées pour traiter le lymphome lymphoblastique récidivant chez l’enfant :

  • dexaméthasone, étoposide (Vepesid, VP-16), cisplatine (Platinol AQ), cytarabine et asparaginase
  • ifosfamide (Ifex), carboplatine (Paraplatin, Paraplatin AQ) et étoposide

Essais cliniques

De nombreux enfants atteints d'un lymphome lymphoblastique sont traités dans le cadre d’un essai clinique conçu selon la catégorie de risque ou le stade de leur maladie. Dans le protocole d’essai clinique, ou plan, on indique les traitements (comme la chimiothérapie) ainsi que les dosages et agents chimiothérapeutiques qui seront administrés. Apprenez-en davantage sur les essais cliniques.

Histoires

Morgan Smith Même si nous sommes des élèves du secondaire, nous avons été capables de recueillir un bon montant pour la Société canadienne du cancer. Cela montre ce qu’un petit groupe de personnes est capable de faire en unissant ses efforts pour une bonne cause.

Lisez l’histoire de Morgan

Une communauté de soutien en ligne, digne de confiance

Illustration d’un ordinateur

Parlonscancer.ca est une communauté en ligne sur laquelle les personnes atteintes de cancer et leurs proches peuvent compter.

Apprenez-en plus