Lymphome non hodgkinien chez l’enfant

Vous êtes ici:

Traitements du lymphome de Burkitt chez l'enfant

En présence d’un lymphome de Burkitt chez l'enfant, on peut avoir recours aux options de traitement suivantes. L’équipe de soins suggèrera des traitements qui se basent sur les besoins de votre enfant et travaillera en collaboration avec vous pour élaborer un plan de traitement. Les traitements reposent souvent sur le stade du cancer ou la catégorie de risque.

Traitement de première intention du lymphome de Burkitt chez l'enfant

Le traitement de première intention est le traitement auquel on a recours en premier ou le plus couramment. Les traitements suivants peuvent être administrés comme traitement de première intention pour le lymphome de Burkitt chez l’enfant.

Chirurgie

En général, un chirurgien pratique une biopsie chirurgicale (ouverte) pour établir le bon diagnostic. Dans de rares cas, si le lymphome atteint une seule région du corps, comme l’abdomen, on peut pratiquer une chirurgie pour enlever le lymphome avant d’administrer la chimiothérapie.

Chimiothérapie

La chimiothérapie est le traitement principal du lymphome de Burkitt chez l'enfant. La durée de la chimiothérapie dépend de la catégorie de risque et du plan de traitement (protocole).

Les agents chimiothérapeutiques sont administrés selon différentes associations en fonction des différents plans de traitement. Les agents chimiothérapeutiques suivants sont les plus couramment administrés selon différentes associations pour le lymphome de Burkett :

  • cyclophosphamide (Cytoxan, Procytox)
  • vincristine (Oncovin)
  • prednisone
  • cytarabine (Cytosar, Ara-C)
  • étoposide (Vepesid, VP-16)
  • méthotrexate
  • prednisolone
  • doxorubicine (Adriamycin)
  • hydrocortisone
  • dexaméthasone (Decadron, Dexasone)
  • daunorubicine (Cérubidine, daunomycine)
  • L-asparaginase (Kidrolase)
  • mercaptopurine (Purinéthol, 6-MP)
  • thioguanine (Lanvis, 6-TG)

Une chimiothérapie intrathécale est aussi administrée pour empêcher le LNH de se propager au système nerveux central (SNC) ou pour traiter un LNH qui s'est disséminé jusqu'au SNC. Cela signifie que les médicaments sont administrés directement dans le liquide céphalorachidien (LCR) autour du cerveau et de la moelle épinière. La chimiothérapie intrathécale peut comprendre l’administration de 1 à 3 des agents chimiothérapeutiques suivants :

  • méthotrexate
  • hydrocortisone
  • cytarabine

Traitement ciblé

On peut administrer aux enfants ayant récemment reçu un diagnostic de lymphome de Burkitt un traitement ciblé au rituximab, en association avec une chimiothérapie, dans le cadre d’essais cliniques.

Lymphome de Burkitt récidivant chez l’enfant

Les traitements d’un lymphome de Burkitt récidivant chez l’enfant peuvent comporter une chimiothérapie plus intensive, avec ou sans traitement ciblé, ou une greffe allogénique ou autologue de cellules souches.

Les associations chimiothérapeutiques suivantes sont administrées pour traiter le lymphome de Burkitt récidivant chez l’enfant :

  • dexaméthasone, étoposide, cisplatine (Platinol AQ), cytarabine et asparaginase
  • ifosfamide (Ifex), carboplatine (Paraplatin, Paraplatin AQ), étoposide et rituximab (Rituxan)

Essais cliniques

De nombreux enfants atteints d'un lymphome de Burkitt sont traités dans le cadre d’un essai clinique conçu selon la catégorie de risque ou le stade de leur maladie. Dans le protocole d’essai clinique, ou plan, on indique les traitements (comme la chimiothérapie ou le traitement ciblé) ainsi que les dosages et agents chimiothérapeutiques qui seront administrés. Apprenez-en davantage sur les essais cliniques.

  • Besoin de plus d’information?

    Appelez-nous sans frais au 1 888 939-3333

    « Ou écrivez-nous. Nous vous répondrons par courriel ou par téléphone si vous nous laissez vos coordonnées. Si nous ne pouvons pas vous joindre par téléphone, nous vous laisserons un message vocal. »

    Si vous êtes à l'extérieur du Canada

    Nous pouvons fournir des renseignements sur les soins et les services de soutien pour le cancer au Canada uniquement. Si vous recherchez un organisme de lutte contre le cancer dans votre pays, visitez les sites de l’Union For International Cancer Control ou de l’International Cancer Information Service Group.

Histoires

Le Dr Michael Taylor, chercheur Le Dr Michael Taylor met au jour des modifications génétiques liées au cancer infantile du cerveau.

Plus de details

D’immenses progrès ont été accomplis

Icône – flèche

Pour certains cancers, comme ceux de la thyroïde et du testicule, les taux de survie dépassent 90 pour cent. Pour d’autres cancers, comme ceux du pancréas, du cerveau et de l’œsophage, les taux de survie demeurent très bas.

Apprenez-en plus