Logo Société canadienne du cancer

Cancer
neuroendocrinien

Vous êtes ici:

Traitement de soutien du cancer neuroendocrinien

Le traitement de soutien a pour but d’atténuer les symptômes causés par le cancer, mais il ne traite pas le cancer lui-même. Dans le cas d’une tumeur neuroendocrine ou d’un carcinome neuroendocrinien fonctionnel, un traitement est nécessaire pour atténuer les symptômes causés par la sécrétion excessive d’hormones. D’autres complications du cancer neuroendocrinien, comme une atteinte des valvules cardiaques, une insuffisance cardiaque congestive et une obstruction intestinale, peuvent aussi nécessiter un traitement médical ou chirurgical actif.

Le taux excessif d’hormones provoque divers signes et symptômes. Un traitement réalisé à l’aide de congénères de la somatostatine, comme l’octréotide (Sandostatin), réduit le taux élevé d’hormones et aide à maîtriser les symptômes de diarrhée grave et de rougeurs causés par certains cancers du tube digestif. Cela réduit considérablement la gravité des symptômes et améliore la qualité de vie de la personne atteinte. Dans certains cas, le traitement à l’aide de congénères de la somatostatine permet aussi de réduire la taille de la tumeur neuroendocrine ou du carcinome neuroendocrinien.

Chez plus de 50 % des personnes souffrant du syndrome carcinoïde, on peut voir par une échographie cardiaque que le coeur est affecté (maladie cardiaque carcinoïde). L’acide 5-hydroxy-indol-acétique (5-HIAA) est un produit de dégradation de la sérotoninesérotonineType de neurotransmetteur (substance chimique qui transmet les signaux ou les impulsions d’une cellule nerveuse [neurone] à une autre ou à d’autres cellules spécialisées) qui est responsable de la diminution du calibre des vaisseaux sanguins (vasoconstriction) et de la régulation des mouvements de l. Les personnes atteintes d’une tumeur neuroendocrine et présentant un taux élevé de 5-HIAA développent souvent une maladie cardiaque. Procéder à un traitement à l’octréotide visant à bloquer la production de sérotonine à un stade initial de la maladie aide à baisser le taux de 5-HIAA, ce qui contribue à éviter d’endommager davantage le coeur. Un traitement actif des complications cardiaques, effectué par un cardiologue ou un chirurgien cardiaque, améliore la fonction cardiaque et prolonge la vie du patient.

Histoires

Stephanie Hermsen Grâce au financement de la Société canadienne du cancer, on a fait des pas de géant dans la recherche sur le rétinoblastome, et Liam n’aura pas à vivre ce que moi, j’ai vécu.

Lisez l’histoire de Stephanie

Réconfort et sollicitude des bénévoles

Illustration de bénévoles

Dans les centres régionaux de cancer, les maisons d’hébergement et les hôpitaux communautaires, des milliers de bénévoles de la Société canadienne du cancer apportent leur soutien aux personnes qui reçoivent des traitements.

Apprenez-en plus