Tumeurs
neuroendocrines

Vous êtes ici:

Traitement ciblant le foie pour les tumeurs neuroendocrines (TNE)

Si les tumeurs neuroendocrines (TNE) se propagent, elles le font souvent vers le foie (métastases hépatiques). Un traitement ciblant le foie atteint directement le cancer dans cet organe et est souvent utilisé dans le traitement des TNE qui se sont propagées au foie. On a recours au traitement ciblant le foie principalement lorsqu’on ne peut pas pratiquer une chirurgie.

Vous pouvez recevoir un traitement ciblant le foie pour :

  • maîtriser les symptômes causés par la libération d’une trop grande quantité d’hormones par la tumeur, en particulier si les analogues de la somatostatine ont cessé d’être efficaces;
  • soulager ou maîtriser les symptômes d'un cancer neuroendocrinien de stade avancé (traitement palliatif);
  • ralentir et maîtriser la croissance du cancer;
  • réduire la taille d’une ou de plusieurs tumeurs avant une chirurgie.

On peut avoir recours aux traitements ciblant le foie suivants pour traiter les TNE dans cet organe. Vous pourriez recevoir d’autres traitements avant ou après le traitement ciblant le foie.

Embolisation artérielle hépatique

L’embolisation artérielle hépatique bloque ou ralentit la circulation du sang dans le principal vaisseau sanguin qui mène au foie (artère hépatique). Une fois que l’apport sanguin est bloqué ou réduit, la tumeur au foie ne reçoit plus l’oxygène et les éléments nutritifs dont elle a besoin pour croître. On a parfois recours à des agents chimiothérapeutiques durant cette intervention. C’est ce qu’on appelle la chimioembolisation ou la chimioembolisation transartérielle (TACE).

On peut avoir recours à l’embolisation artérielle hépatique ou la chimioembolisation pour maîtriser les symptômes engendrés par la présence d’une trop grande quantité d’hormones ou d’une grosse tumeur. On peut aussi y avoir recours pour maîtriser la croissance du cancer dans le foie lorsqu’il continue de se développer et de se propager.

Les effets secondaires courants de l’embolisation artérielle hépatique forment un groupe de symptômes appelé syndrome post-embolisation. Ces effets secondaires comprennent de la douleur à l’abdomen, de la fièvre, des nausées, des résultats anormaux à l’épreuve de fonction hépatique et une crise carcinoïde.

Ablation par radiofréquence

L'ablation par radiofréquence (ARF) a recours à la chaleur pour détruire les cellules cancéreuses ou les tumeurs. La chaleur provient de courants électriques émis par une aiguille particulière insérée directement dans le foie.

On peut avoir recours à l’ARF pour traiter les TNE dans le foie. Les effets secondaires dépendent principalement de la proportion du foie qui est traitée.

L’ARF est pratiquée par des chirurgiens ayant une expérience particulière. Il est possible que ce traitement ne soit pas offert dans tous les centres de traitement.

Apprenez-en davantage sur l’ablation par radiofréquence.

  • Besoin de plus d’information?

    Appelez-nous sans frais au 1 888 939-3333

    « Ou écrivez-nous. Nous vous répondrons par courriel ou par téléphone si vous nous laissez vos coordonnées. Si nous ne pouvons pas vous joindre par téléphone, nous vous laisserons un message vocal. »

    Si vous êtes à l'extérieur du Canada

    Nous pouvons fournir des renseignements sur les soins et les services de soutien pour le cancer au Canada uniquement. Si vous recherchez un organisme de lutte contre le cancer dans votre pays, visitez les sites de l’Union For International Cancer Control ou de l’International Cancer Information Service Group.

Histoires

Dr Paul Demers Le coût des cancers associés à l’amiante

Quel est le risque à vie d’avoir le cancer?

Icône - 1 sur 2

Selon le plus récent rapport Statistiques canadiennes sur le cancer, environ la moitié des Canadiens pourraient recevoir un diagnostic de cancer au cours de leur vie.

Apprenez-en plus