Logo Société canadienne du cancer

Neuroblastome

Vous êtes ici:

Radiothérapie du neuroblastome

En radiothérapie, on a recours à des rayons ou à des particules de haute énergie pour détruire les cellules cancéreuses. On l’emploie parfois pour traiter le neuroblastome. L’équipe de soins prendra en considération les besoins personnels de votre enfant pour planifier le type, la dose, la fréquence et le mode d’administration de la radiation. Votre enfant pourrait aussi recevoir d’autres traitements.

On administre la radiothérapie pour différentes raisons. Votre enfant pourrait recevoir de la radiothérapie pour :

  • traiter le neuroblastome de risque élevé ou récidivant
  • réduire la taille d’une tumeur avant l’administration d’autres traitements comme une chirurgie ou de la chimiothérapie (on parle alors de traitement néoadjuvant)
  • détruire les cellules cancéreuses qui restent après une chirurgie ou de la chimiothérapie et réduire le risque que le cancer revienne (on parle alors de traitement adjuvant)
  • traiter les grosses tumeurs qui provoquent des problèmes graves, comme la difficulté à respirer ou la compression de la moelle épinière, et qui ne réagissent pas rapidement à la chimiothérapie
  • tenter de rétablir une perte de vision, si une tumeur à l’orbite engendre une cécité partielle ou complète
  • préparer à une greffe de cellules souches
  • soulager la douleur ou maîtriser les symptômes d’un neuroblastome de stade avancé (on parle alors de traitement palliatif)

Types de radiothérapie

On a le plus souvent recours aux types de radiothérapie suivants pour traiter le neuroblastome.

Radiothérapie externe

On traite habituellement le neuroblastome par radiothérapie externe. Lors de la radiothérapie externe, un appareil émet des radiations à travers la peau jusqu’à la tumeur et une partie du tissu qui l’entoure.

Radiothérapie ciblée

La radiothérapie ciblée peut être employée dans le cadre d’un essai clinique pour traiter le neuroblastome de risque élevé ou le neuroblastome de risque élevé récidivant.

Le type de radiothérapie ciblée employé utilise de la métaiodobenzylguanidine (MIBG) radioactive. Cette substance se lie à des récepteurs situés sur les cellules du neuroblastome, ce qui permet d’apporter directement la radiation aux cellules cancéreuses, limitant ainsi ses effets sur les cellules normales. On peut employer la MIBG radioactive en association avec une chimiothérapie à forte dose et une greffe de cellules souches. Ce traitement n’est offert que dans quelques centres canadiens, souvent seulement dans le cadre d’un essai clinique.

Effets secondaires

Peu importe le traitement du neuroblastome, il est toujours possible que des effets secondaires se produisent, mais chaque enfant les ressent différemment. Certains enfants en ont beaucoup, alors que d’autres en éprouvent peu ou pas du tout.

Lors des séances de radiothérapie, l’équipe de soins protège le plus possible les cellules saines qui se trouvent dans la zone de traitement. Si ces cellules saines sont endommagées, des effets secondaires risquent de se produire. Les effets secondaires peuvent se manifester n’importe quand pendant la radiothérapie, tout de suite après ou quelques jours voire quelques semaines plus tard. Il arrive parfois que des effets secondaires apparaissent des mois ou des années à la suite de la radiothérapie (effets tardifs). La plupart des effets secondaires disparaissent d’eux-mêmes ou peuvent être traités, mais certains peuvent durer longtemps ou être permanents.

Les effets secondaires de la radiothérapie dépendent principalement de la région traitée, de la dose totale administrée et de l’âge de l’enfant. Certains effets secondaires courants de la radiothérapie externe du neuroblastome comprennent :

Chez la plupart des enfants, les effets secondaires de la radiothérapie ciblée ne sont pas graves. Ce traitement cause parfois de la fatigue, des nausées et des vomissements légers.

D’autres effets secondaires peuvent survenir des mois ou des années à la suite du traitement du neuroblastome. Apprenez-en davantage sur les effets tardifs du neuroblastome.

Avisez l’équipe de soins si votre enfant éprouve ces effets secondaires ou d’autres que vous croyez liés à la radiothérapie. Plus vite vous faites part de tout problème aux membres de l’équipe soignante, plus rapidement ils pourront proposer des moyens d’aider votre enfant à le gérer.

Questions à poser sur la radiothérapie

Apprenez-en davantage sur la radiothérapie et sur les effets secondaires de la radiothérapie. Afin de prendre les bonnes décisions, posez des questions sur la radiothérapie à l’équipe de soins.

Histoires

Stephanie Hermsen Grâce au financement de la Société canadienne du cancer, on a fait des pas de géant dans la recherche sur le rétinoblastome, et Liam n’aura pas à vivre ce que moi, j’ai vécu.

Lisez l’histoire de Stephanie

Une communauté de soutien en ligne, digne de confiance

Illustration d’un ordinateur

Parlonscancer.ca est une communauté en ligne sur laquelle les personnes atteintes de cancer et leurs proches peuvent compter.

Apprenez-en plus