Logo Société canadienne du cancer

Neuroblastome

Vous êtes ici:

Stadification du neuroblastome

La stadification est une façon de décrire ou de classer un cancer selon l’étendue de la maladie dans le corps. L’étendue comprend tous les emplacements où le cancer est présent dans le corps. L’équipe de soins de votre enfant a recours au stade pour planifier le traitement et estimer le pronostic.

Les médecins utilisent 2 systèmes pour stadifier le neuroblastome.

International Neuroblastoma Staging System

Le système de stadification le plus couramment utilisé dans le cas du neuroblastome est l’« International Neuroblastoma Staging System » (INSS) (système international de stadification du neuroblastome). Le système INSS se fonde sur la quantité de tumeur retirée lors de la chirurgie (c’est-à-dire le degré de résection chirurgicale). On assigne un numéro de 1 à 4 à chaque stade. En général, plus le numéro est élevé, plus le cancer a progressé.

StadeDescription

1

La tumeur est localisée, c’est-à-dire qu’elle est confinée à l’endroit où elle a pris naissance (emplacement initial). On peut l’enlever complètement par chirurgie.

Le cancer ne s’est propagé à aucun ganglion lymphatique.

2A

La tumeur est confinée à l’endroit où elle a pris naissance (emplacement initial), mais on ne peut pas l’enlever complètement par chirurgie.

Le cancer ne s’est propagé à aucun ganglion lymphatique.

2B

La tumeur est confinée à l’endroit où elle a pris naissance (emplacement initial). Elle peut ou non être enlevée complètement par chirurgie.

Le cancer s’est propagé aux ganglions lymphatiques situés du même côté du corps que la tumeur (appelés ganglions lymphatiques ipsilatéraux), mais les ganglions du côté opposé (appelés ganglions lymphatiques contralatéraux) ne sont pas atteints.

3

La tumeur a traversé la ligne médiane du corps (définie par la colonne vertébrale), atteignant ainsi l’autre côté du corps, et on ne peut pas l’enlever complètement par chirurgie. Le cancer peut s’être propagé aux ganglions lymphatiques situés près de la tumeur.

ou

La tumeur est confinée à une seule région, d’un seul côté du corps, mais des cellules cancéreuses se sont propagées aux ganglions lymphatiques de l’autre côté du corps.

ou

La tumeur s’est développée au centre du corps (ligne médiane) et le cancer s’est propagé aux ganglions lymphatiques ou aux tissus des deux côtés du corps. Le cancer ne peut pas être complètement enlevé par chirurgie.

4

Le cancer s’est propagé à des ganglions lymphatiques et à d’autres parties du corps éloignés de la tumeur (propagation à distance). Ces emplacements éloignés peuvent comprendre les os, la moelle osseuse, le foie, la peau ou d’autres organes.

4S

Ce stade est réservé aux enfants de moins de 1 an.

La tumeur est confinée à une seule région du corps (comme pour les stades 1 et 2). Elle peut ou non être enlevée complètement par chirurgie.

Le cancer peut s’être propagé ou non aux ganglions lymphatiques situés du même côté du corps que la tumeur (appelés ganglions lymphatiques ipsilatéraux).

Le cancer s’est propagé seulement au foie, à la peau ou à la moelle osseuse et aucun os n’est atteint. Si la tumeur s’est propagée à la moelle osseuse, moins de 10 % des cellules dans la moelle osseuse sont cancéreuses.

International Neuroblastoma Risk Group Staging System

L’« International Neuroblastoma Risk Group Staging System » (INRGSS) (système international de stadification par catégorie de risque du neuroblastome) se fonde sur des examens d’imagerie effectués avant le traitement plutôt que sur la quantité de cancer retirée lors de la chirurgie.

StadeDescription

L1

La tumeur est confinée à l’endroit où elle a pris naissance (localisée). Elle n’a envahi aucune structure vitale (la tumeur ne présente aucun facteur de risque défini par imagerie) et elle est confinée à une seule région du corps, comme le cou, le thorax, l’abdomen ou le pelvis.

L2

La tumeur se trouve en 2 endroits différents dans le corps, souvent directement reliés, mais elle ne s’est pas propagée à des parties du corps éloignées de l’emplacement où elle a pris naissance (pas de propagation à distance). Par exemple, elle peut s’être propagée du côté gauche du thorax au côté gauche de l’abdomen.

Les examens d’imagerie montrent la présence d’un facteur de risque ou plus, pouvant rendre la tumeur plus difficile à enlever par chirurgie. Par exemple, la tumeur peut avoir envahi des structures vitales comme la colonne vertébrale.

M

Le cancer s’est propagé à des parties du corps éloignées de l’emplacement où la tumeur a pris naissance (métastases à distance).

MS

L’enfant est âgé de moins de 18 mois. Le cancer s’est propagé seulement à la peau, au foie, ou à la moelle osseuse. Si la tumeur s’est propagée à la moelle osseuse, moins de 10 % des cellules dans la moelle osseuse sont cancéreuses. La scintigraphie à la métaiodobenzylguanidine (MIBG) indique que les os et la moelle osseuse ne sont pas touchés par le cancer.

Neuroblastome récidivant

La récidive d’un neuroblastome signifie que le cancer réapparaît à la suite du traitement. S’il réapparaît à l’endroit où il a d’abord pris naissance, on parle de récidive locale. S’il réapparaît dans des tissus ou des ganglions lymphatiques situés près de la tumeur primitive, on parle de récidive régionale. Il peut aussi réapparaître dans une autre partie du corps : on parle alors de récidive à distance.

Histoires

Researcher Dr Ming-Sound Tsao Dr Ming-Sound Tsao a élaboré un modèle de laboratoire réaliste pour l’étude du cancer du poumon.

Plus de details

Une meilleure qualité de vie grâce à un essai clinique

Illustration d’éprouvettes

Lors d’un essai clinique dirigé par le Groupe d’essais cliniques de l’INCC pour la Société, on a découvert que les hommes atteints d’un cancer de la prostate qui reçoivent un traitement hormonal intermittent vivent aussi longtemps que ceux dont le traitement est ininterrompu.

Apprenez-en plus