Logo Société canadienne du cancer

Cancer des fosses nasales et des sinus paranasaux

Vous êtes ici:

Traitements du cancer du sinus maxillaire récidivant

En présence d’un cancer du sinus maxillaire récidivant, on peut avoir recours aux options de traitement suivantes. La plupart des tumeurs des fosses nasales ou des sinus paranasaux récidivent dans la région où se trouvait la tumeur d’origine (récidive locale). C’est pourquoi les options de traitement du cancer du sinus maxillaire récidivant dépendent des traitements ayant déjà été administrés.

Votre équipe de soins vous proposera des traitements en fonction de vos besoins et discutera avec vous afin d’élaborer un plan de traitement. Il est possible qu’on vous propose un ou plusieurs des traitements suivants.

Radiothérapie

On peut proposer une radiothérapie externe pour traiter un cancer du sinus maxillaire récidivant lorsque la tumeur d’origine avait été traitée par chirurgie. La radiothérapie peut constituer le traitement principal ou être administrée après une nouvelle chirurgie. On peut aussi administrer la radiothérapie aux ganglions lymphatiques du cou (appelés ganglions lymphatiques cervicaux).

On associe parfois la radiothérapie à la chimiothérapie (chimioradiothérapie) ou le traitement ciblé.

 

Dans certains cas, on traite le cancer du sinus maxillaire récidivant par radiothérapie lorsque la tumeur d’origine avait elle aussi été traitée par radiothérapie. Pour déterminer si vous pouvez recevoir davantage de radiothérapie, l’équipe de soins tiendra compte de la dose de radiation que vous avez déjà reçue, de la région exacte vers où le traitement était dirigé et du temps écoulé depuis votre dernière séance de radiothérapie.

Chirurgie

La chirurgie peut être offerte pour traiter un cancer du sinus maxillaire récidivant lorsque la radiothérapie avait servi de traitement principal de la tumeur d’origine. On peut aussi y avoir recours si la tumeur d’origine avait elle aussi été traitée par une chirurgie.

Le type de chirurgie pratiqué dépend de l’emplacement où le cancer est réapparu et des traitements employés pour traiter la tumeur d’origine.

Lors d’une maxillectomie totale (ou radicale), on enlève le maxillaire d’un côté de la face, y compris une partie du palais dur et du plancher orbitaire au-dessus de la tumeur. On a seulement recours à ce type de chirurgie lorsque la radiothérapie avait servi de traitement principal de la tumeur d’origine.

Lors d’une résection craniofaciale, on enlève la partie antérieure de la base du crâne, le sinus ethmoïdal, le sinus frontal et la paroi de l’os qui divise la cavité nasale en deux (appelé septum nasal). Ce type de chirurgie est pratiqué lorsque le cancer s’est propagé à la base du crâne (la région où repose l’encéphale).

La chirurgie palliative sert à soulager la douleur et à atténuer les symptômes en enlevant une partie d’une tumeur qui bloque un sinus.

Lors d’un curage ganglionnaire cervical, on enlève des ganglions lymphatiques du cou (appelés ganglions lymphatiques cervicaux). On a recours à cette intervention lorsque le cancer est réapparu dans ces ganglions.

Chimiothérapie

La chimiothérapie est parfois offerte pour traiter le cancer du sinus maxillaire récidivant. On peut y avoir recours :

  • si vous ne pouvez pas subir une chirurgie ou une radiothérapie
  • si la chirurgie ou la radiothérapie n’arrête ou ne ralentit pas la croissance du cancer
  • pour soulager la douleur ou atténuer les symptômes (on parle alors de chimiothérapie palliative)

On associe parfois la chimiothérapie à la radiothérapie (chimioradiothérapie).

Traitement ciblé

On a parfois recours au traitement ciblé pour traiter le cancer du sinus maxillaire récidivant. Il peut être donné en association avec une radiothérapie ou une chimiothérapie. Le médicament ciblé le plus souvent utilisé est le cétuximab (Erbitux).

Lorsque le traitement ciblé est employé pour soulager la douleur et atténuer les symptômes, on parle de traitement ciblé palliatif.

Si vous ne pouvez pas ou ne voulez pas recevoir de traitement du cancer

Vous pourriez envisager des soins qui visent à vous faire sentir mieux plutôt qu’à traiter le cancer lui-même, peut-être parce que les traitements du cancer n’agissent plus, qu’il n’est plus probable qu’ils améliorent votre état ou que leurs effets secondaires sont difficiles à tolérer. D’autres raisons peuvent aussi expliquer pourquoi vous ne pouvez pas ou ne voulez pas recevoir de traitement du cancer.

Discutez-en avec les membres de votre équipe de soins de santé. Ils peuvent vous aider à choisir les soins et le traitement du cancer avancé.

Essais cliniques

On peut vous demander si vous voulez participer à un essai clinique sur le cancer des fosses nasales et des sinus paranasaux. Apprenez-en davantage sur les essais cliniques.

Histoires

Rosemary Pedlar Lorsqu’elle a lu, dans les pages d’un journal, que la Société canadienne du cancer recherchait des bénévoles, Rosemary a tout de suite compris que c’était là sa chance de mettre le pied à l’étrier.

Lisez l’histoire de Rosemary

Défense des intérêts des personnes atteintes de cancer

Illustration d’un mégaphone

Nos employés et bénévoles rencontrent les élus des divers paliers de gouvernement (municipal, provincial et fédéral) pour les convaincre de faire de la lutte contre le cancer une de leurs priorités.

Apprenez-en plus