Logo Société canadienne du cancer

Cancer des fosses nasales et des sinus paranasaux

Vous êtes ici:

Chimiothérapie du cancer des fosses nasales et des sinus paranasaux

En chimiothérapie, on a recours à des médicaments anticancéreux (cytotoxiques) pour détruire les cellules cancéreuses. La chimiothérapie sert parfois à traiter le cancer des fosses nasales et sinus paranasaux. Votre équipe de soins prendra vos besoins personnels en considération pour choisir les médicaments, les doses et les modes d’administration de la chimiothérapie. Vous pourriez aussi recevoir d’autres traitements.

La chimiothérapie peut être administrée seule. On peut aussi l’administrer en même temps que la radiothérapie (chimioradiothérapie).

Vous pouvez recevoir une chimiothérapie pour :

  • détruire les cellules cancéreuses dans le corps
  • réduire la taille d’une tumeur avant l’administration d’autres traitements comme une chirurgie ou de la radiothérapie (on parle alors de chimiothérapie néoadjuvante)
  • détruire les cellules cancéreuses qui restent après une chirurgie et réduire le risque que le cancer récidive (on parle alors de traitement adjuvant)
  • soulager la douleur ou maîtriser les symptômes d’un cancer de stade avancé (on parle alors de chimiothérapie palliative)
  • détruire les cellules cancéreuses dans le corps si le cancer récidive après le premier traitement

La chimiothérapie est habituellement un traitement systémique administré par voie intraveineuse (dans les veines à l’aide d’une aiguille). Un traitement systémique signifie que le médicament voyage dans la circulation sanguine pour atteindre et détruire les cellules cancéreuses dans tout le corps, y compris celles qui auraient pu se détacher de la tumeur primitive dans les fosses nasales ou les sinus paranasaux. L’équipe de soins administre parfois les agents chimiothérapeutiques dans une artère située près de la tumeur, ce qui aide à concentrer les médicaments dans cette région. Cela pourrait améliorer leur efficacité et réduire les effets secondaires.

Agents chimiothérapeutiques employés pour traiter le cancer des fosses nasales et des sinus paranasaux

Les agents chimiothérapeutiques employés pour traiter le cancer des fosses nasales et des sinus paranasaux sont les suivants :

  • cisplatine (Platinol AQ)
  • carboplatine (Paraplatin, Paraplatin AQ)
  • 5-fluorouracile (Adrucil, 5-FU)
  • docétaxel (Taxotere)
  • paclitaxel (Taxol)
  • gemcitabine (Gemzar)
  • bléomycine (Blenoxane)
  • cyclophosphamide (Cytoxan, Procytox)
  • vinblastine (Velbe)
  • méthotrexate

Les associations chimiothérapeutiques les plus fréquemment administrées pour traiter le cancer des fosses nasales et des sinus paranasaux sont les suivantes :

  • étoposide (Vepesid, VP-16) et cisplatine
  • étoposide et carboplatine
  • cisplatine et 5-FU
  • carboplatine et 5-FU
  • cisplatine et paclitaxel
  • cisplatine et cétuximab (Erbitux), lequel est un médicament ciblé

La chimiothérapie employée comme traitement du cancer des fosses nasales et des sinus paranasaux dure habituellement environ 6 mois. En général, ces médicaments sont administrés toutes les 3 ou 4 semaines. Chaque période de 3 ou 4 semaines est appelée un cycle. Vous recevrez probablement 3 ou 4 cycles de chimiothérapie, puis votre équipe de soins effectuera certains examens pour vérifier si le traitement fonctionne. Si c’est le cas, vous pourriez recevoir jusqu’à 6 cycles de traitement (pourvu que vos effets secondaires ne soient pas trop intenses).

Chimioradiothérapie

Pour traiter le cancer des fosses nasales et des sinus paranasaux, on administre parfois de la radiothérapie en même temps que la chimiothérapie, une technique appelée chimioradiothérapie. On peut avoir recours à la chimioradiothérapie lorsqu’une chirurgie serait trop risquée parce que vous êtes atteints d’autres affections médicales ou si vous préférez ne pas subir de chirurgie.

La chimiothérapie est habituellement administrée une fois par semaine pendant que vous recevez de la radiothérapie. L’agent chimiothérapeutique le plus fréquemment utilisé dans le cadre de la chimioradiothérapie pour ce type de cancer est le cisplatine (Platinol AQ). On l’associé à la radiothérapie externe. Le cisplatine peut agir comme un radiosensibilisant, ce qui signifie qu’il rend la radiothérapie plus efficace.

Renseignements sur des médicaments anticancéreux spécifiques

Les renseignements sur des médicaments spécifiques changent assez régulièrement. Apprenez-en davantage sur les sources d’information sur les médicaments ainsi que sur les sites où vous pouvez obtenir des renseignements sur des médicaments spécifiques.

Questions à poser sur la chimiothérapie

Apprenez-en davantage sur la chimiothérapie. Afin de prendre les bonnes décisions, posez des questions sur la chimiothérapie à l’équipe de soins.

Histoires

Paul Newcombe Être bénévole durant le Mois de la jonquille est une expérience incroyablement gratifiante, qu’on ait été touché ou non par le cancer.

Lisez l’histoire de Paul

Création d’une stratégie nationale pour les proches aidants

Illustration d’aidants

La Société canadienne du cancer fait pression auprès du gouvernement fédéral afin qu’il adopte une stratégie nationale pour les aidants, de telle sorte que cet important groupe de personnes bénéficie d’un meilleur soutien financier.

Apprenez-en plus