Logo Société canadienne du cancer

Cancer des fosses nasales et des sinus paranasaux

Vous êtes ici:

Facteurs de risque du cancer des fosses nasales et des sinus paranasaux

Un facteur de risque est quelque chose comme un comportement, une substance ou un état qui accroît le risque d’apparition d’un cancer. La plupart des cancers sont attribuables à de nombreux facteurs de risque. Toutefois, la plupart des personnes atteintes du cancer des fosses nasales et des sinus paranasaux ne présentent aucun facteur de risque connu.

Le cancer des fosses nasales et des sinus paranasaux n’est pas courant. On l’observe plus souvent chez les personnes âgées. La plupart des cas apparaissent chez les personnes âgées de plus de 40 ans. L'homme est plus souvent atteint que la femme, probablement parce que son taux d'exposition au travail est plus élevé.

Les facteurs suivants sont des facteurs de risque du cancer des fosses nasales et des sinus paranasaux. Les facteurs de risque sont généralement énumérés du plus important au moins important. Mais dans la plupart des cas, il est impossible de les classer avec une absolue certitude.

Facteurs de risque connus

Des preuves convaincantes permettent d’affirmer que les facteurs suivants font augmenter votre risque de cancer des fosses nasales et des sinus paranasaux.

Poussière de bois

L'exposition professionnelle à la poussière de bois est un important facteur de risque du cancer des fosses nasales et des sinus paranasaux, en particulier de l'adénocarcinome. L’exposition à la poussière de bois dur accroît le risque davantage que l’exposition à la poussière de bois mou. Le risque est élevé dans les industries comme la fabrication de meubles et d’armoires, la scierie et la charpenterie.

Poussière de cuir

Les personnes qui travaillent dans la fabrication de souliers et de bottes risquent davantage d'être atteintes d'un cancer des fosses nasales et des sinus paranasaux, en particulier lorsqu'elles sont exposées à la poussière de cuir.

Tabagisme

Le tabagisme fait augmenter le risque de cancer des fosses nasales et des sinus paranasaux. Certaines études ont montré que la fumée secondaire est aussi liée à une augmentation du risque, mais d’autres études n’ont pas démontré ce lien.

Composés de nickel

L'exposition professionnelle à la poussière ou à des substances chimiques de certains composés de nickel (sulfure et oxyde de nickel) dans l’industrie de l’affinage du nickel accroît le risque de cancer des fosses nasales et des sinus paranasaux.

Production d’alcool isopropylique

Des études démontrent que les travailleurs exposés au procédé à l’acide fort et aux substances chimiques servant à produire de l’alcool isopropylique (alcool à friction) risquent davantage d’être atteints d’un cancer des fosses nasales et des sinus paranasaux.

Radium 226

Des études auprès de travailleurs qui peignent les cadrans de montre luisant dans le noir, qui contiennent du radium 226, révèlent que leur risque de cancer des sinus paranasaux est plus élevé.

Virus d'Epstein-Barr

L’infection au virus d'Epstein-Barr (VEB)virus d'Epstein-Barr (VEB)Type de virus de l’herpès qui est à l’origine de la mononucléose (maladie très infectieuse qui occasionne de la fièvre, de la fatigue, un malaise et un mal de gorge). peut causer une forme rare du lymphome non hodgkinien (LNH) appelée lymphome T ou NK extraganglionnaire de type nasal. Cette forme de LNH risque d’affecter les voies nasales et les sinus paranasaux.

Papillome inversé

Un papillome nasal est une masse non cancéreuse qui apparaît sur le revêtement des fosses nasales ou des sinus paranasaux. Certains types de papillomes appelés papillomes inversés peuvent se transformer en cancer. Un faible nombre, soit jusqu’à 10 %, de papillomes inversés peuvent se transformer en cancer envahissant des fosses nasales ou des sinus paranasaux. Les papillomes inversés, qui sont liés au virus du papillome humain (VPH), pourraient risquer davantage de se transformer en cancer que les papillomes qui ne sont pas liés au VPH.

Facteurs de risque possibles

On a établi un lien entre les facteurs qui suivent et le cancer des fosses nasales et des sinus paranasaux, mais on ne possède pas suffisamment de preuves pour démontrer qu'ils sont des facteurs de risque connus. On doit faire plus de recherches pour clarifier le rôle de ces facteurs dans le développement du cancer des fosses nasales et des sinus paranasaux.

Virus du papillome humain

Quelques études ont révélé que l’infection au virus du papillome humain (VPH) est liée à certains cancers des fosses nasales et des sinus paranasaux. Le VPH est souvent présent dans le papillome inversé qui peut parfois évoluer en tumeur cancéreuse. Il est toutefois difficile de connaître avec certitude le rôle du VPH dans ce type de cancer, puisque ce cancer est très rare.

Formaldéhyde

Quelques observations laissent entendre que le formaldéhyde fait augmenter le risque de cancer naso-sinusal, qui comprend le cancer des fosses nasales et des sinus paranasaux. Il est toutefois difficile de savoir avec certitude si le formaldéhyde accroît ce risque à lui seul, car les personnes qui travaillent avec ce produit travaillent souvent aussi avec la poussière de bois. Le formaldéhyde pourrait donc être un cofacteur.

Chrome

Certaines observations laissent entendre que l’exposition professionnelle aux poussières ou aux vapeurs qui contiennent du chrome (chrome VI, ou chrome hexavalent) fait augmenter le risque de cancer des fosses nasales et des sinus paranasaux. Les travailleurs peuvent être exposés au cours de la production et de l’utilisation de composés contenant du chrome et de métaux de soudage contenant du chrome.

Poussière de tissu

Quelques observations laissent entendre que les personnes qui travaillent dans l'industrie du textile pourraient risquer davantage d’être atteintes du cancer des fosses nasales et des sinus paranasaux. Cela est dû au fait que les personnes sont exposées à la poussière qui se forme lors de la fabrication des tissus.

Radiothérapie pour un rétinoblastome

Le rétinoblastomerétinoblastomeTumeur cancéreuse (maligne) qui prend naissance dans la rétine (membrane interne du bulbe oculaire). est un cancer de l’œil qui se manifeste chez l’enfant. Les enfants atteints de la forme héréditaire du rétinoblastome risquent davantage de développer des cancers secondaires. Le traitement par radiothérapie pourrait accroître le risque futur de cancer des fosses nasales et des sinus paranasaux.

Gaz moutarde

Le risque de cancer des voies respiratoires est plus élevé chez les personnes ayant travaillé à la production de gaz moutarde lors de la Seconde Guerre mondiale.

Facteurs de risque inconnus

On ne sait pas s’il y a un lien entre les facteurs qui suivent et le cancer des fosses nasales et des sinus paranasaux. Il se peut que les chercheurs n’arrivent pas à montrer un lien certain ou que les résultats d’études diffèrent. On doit faire plus de recherches afin de savoir si les éléments suivants sont des facteurs de risque du cancer des fosses nasales et des sinus paranasaux :

  • exposition professionnelle à la poussière de farine et autres poussières de boulangerie
  • exposition professionnelle aux huiles minérales non traitées ou partiellement traitées
  • affections du nez et des sinus, comme l’inflammation chronique, l’infection chronique des sinus (sinusite) et les polypes nasaux
  • dioxyde de thorium (Thorotrast), une solution radioactive qu’on utilisait des années 1930 à 1950 comme produit de contrasteproduit de contrasteSubstance utilisée pour certaines interventions diagnostiques qui permet de mieux voir des parties du corps lors d’une radiographie ou d’autres tests d’imagerie. lors d’examens radiologiques
  • usage du tabac à priser (un type de tabac sans fumée)

Questions à poser à votre équipe de soins

Afin de prendre les bonnes décisions pour vous, posez des questions sur les risques à votre équipe de soins.

Histoires

photo of Mathieu À la fin de la journée, Mathieu m’a fait un gros câlin et j’ai vu un sourire illuminer son visage.

Lisez l’histoire de Mathieu

Faire face au fardeau financier du cancer

Illustration de pièces de monnaie

La Société canadienne du cancer fournit de précieux renseignements sur les programmes gouvernementaux en matière de revenu, l’aide financière et les autres ressources à la disposition des familles qui essaient de boucler leur budget en cette période difficile.

Apprenez-en plus