Logo Société canadienne du cancer

Cancer des fosses nasales et des sinus paranasaux

Vous êtes ici:

Les fosses nasales et les sinus paranasaux

Les fosses nasales et les sinus paranasaux font partie de l’appareil respiratoire du corps.

Structure des fosses nasales

Le nez est la première structure des voies respiratoires. Les narines sont les deux ouvertures du nez.

Le vestibule nasal est la région qui se trouve tout juste à l’intérieur de chaque narine. Il est soutenu par du cartilage et tapissé d’une peau comportant des poils épais qui filtrent les grosses particules telles que le sable, la poussière et même les insectes pour empêcher qu’elles ne pénètrent dans les fosses nasales.

Le vestibule nasal s’ouvre sur les fosses nasales. La cavité nasale est séparée en deux par une cloison faite d’os et de cartilage (appelée septum nasal). Elle est située au-dessus du palais (plafond de la bouche) et entourée des sinus paranasaux. Elle communique avec le nasopharynx, qui est la partie supérieure du pharynx (le pharynx, aussi appelé gorge, est l’espace situé à l’arrière de la bouche).

Structure des sinus paranasaux

Le terme paranasal signifie autour du nez. Les sinus paranasaux sont des cavités dans le crâne qui sont remplies d’air et qui entourent le nez. Les sinus paranasaux communiquent entre eux de même qu’avec les fosses nasales.

Types de sinus paranasaux

Il y a 4 paires de sinus paranasaux.

Les sinus maxillaires sont situés dans le maxillaire (la mâchoire supérieure), de chaque côté du nez, derrière les joues et sous les yeux. De forme pyramidale, ce sont les plus gros sinus paranasaux.

Les sinus frontaux sont situés dans l’os frontal, au-dessus du nez et derrière les sourcils. Ces deux cavités sont séparées par une mince cloison osseuse.

Les sinus ethmoïdaux sont de petites cavités situées dans l’os ethmoïde, au-dessus des fosses nasales et entre les yeux. Leur nombre et leur grosseur sont variables.

 

Le sinus sphénoïdal est situé dans l’os sphénoïde (qui se trouve profondément dans le crâne), derrière les sinus ethmoïdaux et les fosses nasales. Il est divisé en côtés gauche et droit par une cloison osseuse mince qui n’est pas complète.

Types de cellules des fosses nasales et des sinus paranasaux

Plusieurs types de cellules tapissent le vestibule nasal, les fosses nasales et les sinus paranasaux.

Plus on enfonce dans le vestibule nasal et les fosses nasales, plus les cellules, d’abord plates (cellules pavimenteusescellules pavimenteusesType de cellule épithéliale mince et plate qui ressemble à une écaille de poisson.), prennent une forme allongée ressemblant à des colonnes (cellules prismatiques). À la surface des cellules prismatiques des fosses nasales et des sinus paranasaux, on trouve des structures ressemblant à des poils appelées cils. Les cils présentent un battement qui aide à balayer le mucus vers le fond de la gorge, où il peut être avalé.

Les fosses nasales et les sinus paranasaux comportent d’autres cellules qui produisent du mucus. Quand le mucus circule dans les fosses nasales et les sinus, il en hydrate et en nettoie la surface et il emprisonne les bactéries, la poussière et les autres particules présentes dans l’air qu’on respire par le nez. Le mucus s’écoule dans la gorge où il est avalé et l’acide de l’estomac détruit alors toutes les bactéries qui s’y trouvent.

La partie supérieure des fosses nasales renferme des fibres nerveuses spécialisées (appelées neurones olfactifs) qui sont permettent de percevoir les odeurs (elles sont responsables du sens de l’odorat).

Autres structures de la tête et du cou

Les ganglions lymphatiques, les nerfs crâniens et le crâne sont d’autres structures importantes de la tête et du cou.

Ganglions lymphatiques

Il existe un grand nombre de ganglions lymphatiques dans le cou (appelés ganglions lymphatiques cervicaux). On regroupe ces ganglions lymphatiques selon leur emplacement dans le cou. Le cancer des fosses nasales et des sinus paranasaux peut se propager aux ganglions lymphatiques cervicaux. Il arrive parfois qu’on procède à un curage ganglionnaire cervical pour enlever les ganglions lymphatiques qui contiennent des cellules cancéreuses ou pour empêcher que le cancer se propage aux ganglions cervicaux. Apprenez-en davantage sur les ganglions lymphatiques cervicaux et le curage ganglionnaire cervical.

Le cancer des fosses nasales et des sinus paranasaux peut aussi se propager à d’autres ganglions lymphatiques de la tête et du cou, mais cela arrive moins souvent que la propagation aux ganglions lymphatiques cervicaux.

Nerfs crâniens

Les nerfs crâniens contrôlent de nombreuses fonctions de la tête et du cou, comme la déglutition (action d’avaler), la vue, l’odorat, l’ouïe et le mouvement des yeux. Certains nerfs crâniens passent près des fosses nasales et des sinus paranasaux. Il est donc possible qu’une tumeur dans les fosses nasales ou les sinus paranasaux se propage aux nerfs crâniens. Si des nerfs crâniens se situent dans la zone de traitement, votre équipe de soins veillera à les protéger autant que possible. Il arrive parfois que les nerfs crâniens soient endommagés par le cancer des fosses nasales et des sinus paranasaux ou son traitement, ce qui peut entraîner des problèmes temporaires ou permanents. Il y a 12 paires de nerfs crâniens.

Apprenez-en davantage sur les nerfs crâniens.

Os du crâne

Le crâne est constitué de 22 os. La boîte crânienne est la partie du crâne qui entoure et protège l’encéphale (communément appelé cerveau). Le devant du crâne est constitué des os de la face, qui protègent et soutiennent les premières parties des appareils respiratoire et digestif.

Les fosses nasales et les sinus paranasaux se trouvent dans le crâne. Le cancer des fosses nasales et des sinus paranasaux peut se propager aux os du crâne, tels que les os de l’orbite, l’os sphénoïde, l’os ethmoïde et le maxillaire.

Fonction

Les principales fonctions des fosses nasales et des sinus paranasaux sont de :

  • filtrer, réchauffer et humidifier l’air qu’on respire
  • percevoir les odeurs (sens de l’odorat)
  • produire du mucus
  • alléger le poids du crâne
  • vibrer et faire résonner la voix, ce qui lui donne un son unique
  • aider à absorber les coups portés à la face et au front, ce qui permet de protéger le cerveau contre les blessures

Histoires

David Rex Lorsque j’ai reçu mon diagnostic de cancer, une foule de questions me sont venues à l’esprit.

Lisez l’histoire de David

Accès aux services offerts dans votre communauté

Illustration de maisons côte à côte

Le répertoire de services à la communauté de la Société canadienne du cancer aide les personnes atteintes de cancer et leurs familles à trouver les services et programmes disponibles dans leur communauté.

Apprenez-en plus