Logo Société canadienne du cancer

Myélome multiple

Vous êtes ici:

Greffe de cellules souches pour le myélome multiple

Certaines personnes atteintes d’un myélome multiple recevront une greffe de cellules souches. On trouve les cellules souches dans la moelle osseuse, la circulation sanguine et le cordon ombilical. Les cellules souches sont des cellules de base qui se transforment en différents types de cellules qui ont des fonctions distinctes. Toutes nos cellules sanguines proviennent des cellules souches sanguines.

La première étape d’une greffe de cellules souches consiste à administrer une chimiothérapie à forte dose pour tuer toutes les cellules dans la moelle osseuse, y compris les cellules myélomateuses. L’étape suivante consiste à redonner des cellules souches saines pour remplacer les cellules dans la moelle osseuse qui ont été détruites par la chimiothérapie.

On pourrait vous proposer la greffe de cellules souches pour traiter un myélome multiple :

  • après un traitement d’induction;
  • si la maladie a réapparu après le premier traitement (récidive) ou si le traitement ne fonctionne plus (réfractaire au traitement).

Votre médecin prendra la décision de procéder à une greffe de cellules souches ou non en se basant sur votre âge, votre état de santé général et les résultats des épreuves fonctionnelles de vos organes. Les épreuves fonctionnelles des organes permettent d'évaluer la qualité de fonctionnement de vos organes, comme le foie, les reins, le cœur et les poumons. La greffe de cellules souches est une intervention complexe qui doit être réalisée dans un centre ou un hôpital spécialisé dans la greffe.

Types de greffes pour le myélome multiple

On peut avoir recours aux types de greffes de cellules souches suivants pour le myélome multiple.

Autogreffe

Pour ce type de greffe, on prélève les cellules souches dans votre propre moelle osseuse ou votre sang après vous avoir administré un traitement d'induction visant à tuer les cellules myélomateuses. On privilégie habituellement l’autogreffe dans le cas du myélome multiple puisque la plupart des gens atteints sont âgés de plus de 50 ans quand ils reçoivent leur diagnostic.

Il arrive parfois qu'on répète cette intervention quelques mois après la première greffe. On parle alors de greffes en tandem.

Allogreffe

Pour ce type de greffe, on prélève les cellules souches chez une personne (donneur) pour les administrer à une autre personne (receveur). Le donneur peut être un proche parent ou une personne qui n’est pas apparentée au receveur. On détermine la compatibilité entre le donneur et le receveur par le biais d’un procédé appelé typage des antigènes d'histocompatibilité (typage HLA). Le recours à l’allogreffe de cellules souches est limité par la nécessité d’avoir un donneur compatible et par les effets secondaires qu’elle engendre, que les personnes de plus de 50 ans pourraient ne pas tolérer.

L’allogreffe est considérée comme expérimentale dans le cas du myélome multiple et on y a habituellement recours seulement dans le cadre d’un essai clinique.

Les effets secondaires des fortes doses de chimiothérapie administrées avant une greffe de cellules souches peuvent être trop graves pour les personnes âgées de plus de 50 ans. Les personnes de ce groupe d’âge peuvent avoir d’autres affections médicales qui font en sorte qu’elles ne peuvent subir une allogreffe associée à une chimiothérapie à forte dose. On a parfois recours à de faibles doses d'agents chimiothérapeutiques afin que la greffe puisse être pratiquée chez une personne âgée. Cette intervention est appelée minigreffe, greffe non myéloablative ou greffe d’intensité réduite. Une minigreffe engendre moins d’effets toxiques qu’une allogreffe associée à une chimiothérapie à forte dose.

Isogreffe

Pour ce type de greffe, on prélève les cellules souches d'un donneur qui est le vrai jumeau du receveur.

Effets secondaires

Peu importe le traitement du myélome multiple, il est possible que des effets secondaires se produisent, mais chaque personne les ressent différemment.

Les effets secondaires peuvent se manifester n’importe quand pendant, tout de suite après ou quelques jours voire quelques semaines après la greffe de cellules souches. Il arrive parfois que des effets secondaires apparaissent des mois ou des années après une greffe de cellules souches (effets tardifs). La plupart des effets secondaires disparaissent d’eux-mêmes ou peuvent être traités, mais certains risquent de durer longtemps ou d’être permanents.

Les effets secondaires de la greffe de cellules souches dépendent principalement du type d’agent chimiothérapeutique ou d’association de médicaments administré, de l’administration ou non d’une radiothérapie, du type de greffe pratiqué et de votre état de santé global. Les effets secondaires courants de la greffe de cellules souches sont entre autres les suivants :

Avisez votre équipe de soins si vous éprouvez ces effets secondaires ou d’autres que vous croyez liés à la greffe de cellules souches. Plus vite vous leur mentionnez tout problème, plus rapidement ils pourront vous dire comment aider à les soulager.

Questions à poser sur la greffe de cellules souches

Apprenez-en davantage sur la greffe de cellules souches et les effets secondaires de la greffe de cellules souches. Afin de prendre les bonnes décisions pour vous, posez des questions sur la greffe de cellules souches à votre équipe de soins.

Histoires

Dr Christopher Phenix Le Dr Christopher Phenix a conçu un nouvel outil pour surveiller les formes agressives de cancer.

Plus de details

Du soutien de la part de quelqu’un qui « est passé par là »

Illustration d’une conversation

Le programme de soutien par les pairs de la Société canadienne du cancer est un service d’entraide téléphonique qui consiste à jumeler les personnes atteintes de cancer et leurs aidants à des bénévoles ayant reçu une formation spéciale.

Apprenez-en plus