Logo Société canadienne du cancer

Myélome multiple

Vous êtes ici:

Traitements pour des types spécifiques du myélome multiple

Le myélome multiple atteint la moelle osseuse et affecte souvent de multiples (plus de 1) os ou plusieurs régions d’un os. On le considère donc habituellement comme généralisé au moment du diagnostic. Le traitement du myélome multiple repose sur la présence de symptômes de la maladie.

Myélome multiple latent ou indolent (myélome asymptomatique)

Les personnes atteintes d’un myélome multiple latent, ou indolent, ne reçoivent habituellement aucun traitement. Vous passerez des examens réguliers tous les 3 à 6 mois afin de savoir s’il y a des signes d’évolution de la maladie vers un myélome multiple actif. C’est ce qu’on appelle l’observation vigilante. On peut vous proposer un traitement pour le myélome multiple latent :

  • si vous présentez un risque très élevé d’être atteint du myélome multiple au cours des 2 ans qui suivent le diagnostic;
  • quand les signes et symptômes du myélome multiple apparaissent ou changent;
  • si vous participez à un essai clinique.

Vous présentez un risque très élevé que le myélome multiple latent évolue vers un myélome multiple actif au cours des 2 ans qui suivent le diagnostic si vous avez ce qui suit :

  • Les plasmocytes constituent au moins 60 % des cellules sanguines dans la moelle osseuse.
  • Le taux des chaînes légères libres sériques est d’au moins 100.
  • Une IRM montre plus d’une région de destruction (dégradation) des os ou de la moelle osseuse.

Myélome multiple actif (symptomatique)

Les personnes atteintes d’un myélome multiple actif ont des symptômes de la maladie. Votre équipe de soins décidera d’abord si vous pouvez avoir une greffe de cellules souches. Cela l’aidera à choisir quels traitements on vous administrera. On peut avoir recours aux options de traitement qui suivent pour le myélome multiple actif. Les types de traitements administrés se basent sur les besoins uniques de la personne atteinte de cancer.

Phases du traitement

Il existe 3 principales phases de traitement du myélome multiple actif.

Traitement d’induction

L’induction est la première phase du traitement du myélome multiple. Le but du traitement d’induction du myélome multiple est de réduire le nombre de plasmocytes (cellules myélomateuses) dans la moelle osseuse et le nombre de protéines M fabriquées par les cellules myélomateuses. Le traitement d'induction comporte souvent des agents ciblés et d’autres médicaments comme des agents chimiothérapeutiques ou des corticostéroïdes, ou les deux.

Traitement de consolidation

On administre habituellement un traitement de consolidation pour le myélome multiple après une greffe de cellules souches. Le traitement de consolidation est une chimiothérapie de courte durée, parfois administrée en association avec un traitement ciblé ou des corticostéroïdes, ce qui peut contribuer à améliorer les résultats d’une greffe de cellules souches.

Traitement d'entretien

On administre le traitement d’entretien après d’autres traitements pour aider à maintenir la rémission du myélome multiple. On administre un traitement d’entretien après une greffe de cellules souches ou quand on administre seulement une chimiothérapie. Les médicaments utilisés comme traitement d'entretien sont habituellement des agents ciblés.

Traitements du myélome multiple actif

On peut avoir recours aux traitements qui suivent pour le myélome multiple actif.

Traitement ciblé

La plupart des personnes atteintes du myélome multiple sont traitées avec un traitement ciblé. On peut administrer un traitement ciblé avant une greffe de cellules souches ou dans le cadre du traitement des personnes qui ne peuvent pas recevoir une greffe de cellules souches.

Le traitement ciblé est souvent administré d’abord comme traitement d'induction. On peut aussi l’employer immédiatement après une greffe de cellules souches (traitement de consolidation) et après le traitement de consolidation pour aider à maintenir la rémission du myélome multiple (traitement d'entretien).

Chimiothérapie

La chimiothérapie est aussi un traitement principal pour le myélome multiple. On peut administrer une chimiothérapie avant une greffe de cellules souches. La chimiothérapie est d’abord administrée comme traitement d'induction, puis on l’administre encore sous la forme d’une chimiothérapie à forte dose (conditionnement) en préparation à une greffe de cellules souches. On peut aussi avoir recours à la chimiothérapie immédiatement après une greffe de cellules souches (traitement de consolidation) et pour aider à maintenir la rémission du myélome multiple (traitement d'entretien). Il existe de nombreux types d’agents chimiothérapeutiques utilisés dans le traitement du myélome multiple.

Greffe de cellules souches

On peut proposer la greffe de cellules souches pour traiter le myélome multiple actif. Votre médecin vous dira si vous êtes en mesure de recevoir une greffe de cellules souches. Si vous pouvez recevoir une greffe de cellules souches, on vous administrera d’abord une chimiothérapie à forte dose pour détruire les cellules de la moelle osseuse.

Radiothérapie

On a parfois recours à la radiothérapie si d’autres traitements, comme la chimiothérapie, ne fonctionnent pas et que des tumeurs osseuses causent de la douleur. On peut aussi employer la radiothérapie pour prévenir une fracture (cassure) dans un os malade et pour traiter des fractures ou une compression de la moelle épinière.

Chirurgie

Dans de rares cas, on a recours à la chirurgie pour le myélome multiple si la moelle épinière est comprimée ou pour installer des tiges ou des plaques de métal servant à soutenir des os affaiblis et prévenir ou traiter des fractures.

Traitement de soutien

On a recours au traitement de soutien pour prévenir ou maîtriser des problèmes de santé et des complications liées au myélome multiple actif. Le traitement de soutien pour le myélome multiple comprend ce qui suit :

  • Les corticostéroïdescorticostéroïdesHormones stéroïdiennes qui agissent comme anti-inflammatoire en réduisant l’enflure et en affaiblissant la réaction immunitaire (réaction du système immunitaire à la présence de substances étrangères)., comme la dexaméthasone (Decadron, Dexasone) et la prednisone, contribuent à réduire certains effets secondaires de la chimiothérapie comme les nausées et vomissements.
  • Les bisphosphonates aident à ralentir la destruction osseuse causée par les cellules myélomateuses.
  • Les facteurs de stimulation des colonies (FSC) aident le corps à fabriquer de nouveaux globules rouges et globules blancs.
  • Les antibiotiques et d’autres médicaments aident à prévenir les infections.
  • La plasmaphérèse est une intervention qui aide à retirer les protéines M du sang qui peuvent engendrer un épaississement du sang (hyperviscosité). La protéine M est une immunoglobuline produite en quantité supérieure à la normale chez une personne atteinte d'un myélome multiple.

Plasmocytome osseux solitaire

Le plasmocytome solitaire présente certaines caractéristiques similaires à celles du myélome multiple actif, mais plutôt que d’avoir de multiples tumeurs osseuses, il n’y en a qu’une seule. La tumeur dans l’os porte le nom de plasmocytome solitaire. Les principaux types de traitement du plasmocytome solitaire sont les suivants :

  • Radiothérapie
  • Chirurgie pour enlever la tumeur

Plasmocytome extramédullaire

Le plasmocytome extramédullaire est un type unique de myélome multiple qui prend naissance à l’extérieur de la moelle osseuse (extramédullaire), dans les tissus mous du corps comme les fosses nasales ou le larynx. On traite le plasmocytome extramédullaire différemment du myélome multiple qui affecte les os. Les principaux types de traitement du plasmocytome extramédullaire sont les suivants :

  • Radiothérapie
  • Chirurgie pour enlever la tumeur

Myélome multiple récidivant ou réfractaire

La récidive d’une maladie signifie que le cancer réapparaît à la suite du traitement. Quand la maladie est réfractaire, cela signifie que le cancer résiste, ou ne réagit pas, au premier traitement ou à celui qu’on a le plus récemment administré.

Il est possible qu’on vous propose un ou plusieurs des traitements suivants pour le myélome multiple récidivant ou réfractaire :

  • Observation vigilante (quand la maladie est stable)
  • Traitement ciblé
  • Chimiothérapie
  • Greffe de cellules souches (y compris aux personnes qui ont déjà eu une greffe de cellules souches)
  • Radiothérapie
  • Traitement de soutien

Essais cliniques

Certains essais cliniques sur le myélome multiple sont en cours au Canada et acceptent des participants. Les essais cliniques visent à trouver de nouvelles méthodes de prévention, de détection et de traitement du cancer. Apprenez-en davantage sur les essais cliniques.

Histoires

David Rex Lorsque j’ai reçu mon diagnostic de cancer, une foule de questions me sont venues à l’esprit.

Lisez l’histoire de David

Défense des intérêts des personnes atteintes de cancer

Illustration d’un mégaphone

Nos employés et bénévoles rencontrent les élus des divers paliers de gouvernement (municipal, provincial et fédéral) pour les convaincre de faire de la lutte contre le cancer une de leurs priorités.

Apprenez-en plus