Logo Société canadienne du cancer

Mésothéliome

Vous êtes ici:

Chirurgie du mésothéliome

On peut avoir recours à la chirurgie pour traiter le mésothéliome chez certaines personnes. On l’associe généralement à d’autres traitements, comme la chimiothérapie et la radiothérapie. La chirurgie du mésothéliome est très spécialisée et est habituellement effectuée par des chirurgiens expérimentés dans ce type de cancer. Il est possible qu’on la pratique seulement dans certains centres de traitement au Canada. On a recours à la chirurgie pour :

  • enlever complètement le cancer
    • Une chirurgie qui permet d’enlever complètement le cancer offre la meilleure issue aux personnes atteintes d’un mésothéliome, mais ce traitement n’est souvent une option que pour un petit nombre de gens parce que :
      • beaucoup de mésothéliomes ne sont diagnostiqués qu’à un stade avancé et que lorsqu’ils se sont déjà répandus;
      • le mésothéliome n’a pas l’habitude de former une seule tumeur mais a plutôt tendance à se propager aux structures et tissus voisins, ce qui fait qu’il est très difficile d’enlever complètement le cancer par chirurgie.
    • Actuellement, aucun traitement ne permet de guérir le mésothéliome. Des experts discutent pour savoir si la chirurgie permet de guérir ce cancer ou d’améliorer la survie.
  • enlever la plus grande partie possible de la tumeur (réduction) afin d’aider à atténuer la douleur et ou les symptômes (traitement palliatif)
    • La chirurgie de réduction tumorale est aussi appelée cytoréduction chirurgicale.

Le type de chirurgie pratiqué dépend surtout de l’emplacement de la tumeur, du stade du cancer, du sous-type de mésothéliome et d’autres facteurs, comme l’âge de la personne et son état de santé global, ainsi que du but de la chirurgie. Les effets secondaires de la chirurgie dépendent du type d’intervention pratiqué.

La possibilité d’opérer la tumeur (résécabilité) dépend aussi de son emplacement, de son étendue et de jusqu’où elle s’est développée dans les tissus voisins. Le sous-type de la tumeur détermine également sa résécabilité.

Évaluation préopératoire

Puisque la chirurgie visant à traiter le mésothéliome est une opération importante, la personne doit avoir une bonne santé globale, ne pas être atteinte d’autres maladies graves et être en mesure de tolérer l’intervention chirurgicale. On associe souvent la chimiothérapie et la radiothérapie à la chirurgie, alors la personne doit aussi être suffisamment en forme pour recevoir ces traitements supplémentaires. On lui fait passer des examens afin de s’assurer qu’elle est en assez bonne santé pour subir l’opération et pour aider à planifier la chirurgie :

  • On fait des tests de la fonction respiratoire pour savoir jusqu’à quel point les poumons sont efficaces. Il est particulièrement important que la fonction respiratoire d’une personne soit bonne avant sa chirurgie pour un mésothéliome pleural.
  • Des troubles cardiaques peuvent survenir à la suite d’une chirurgie importante comme une pneumonectomie extrapleurale. Ce sont entre autres un rythme cardiaque irrégulier (fibrillation auriculaire) et une crise cardiaque (infarctus du myocarde). On évalue souvent la fonction cardiaque (cœur) de la personne en lui faisant passer des tests avant la chirurgie.
  • On vérifie également la fonction des reins et du foie avant la chirurgie pour s’assurer que ces organes fonctionnent correctement. Il est également important de savoir jusqu’à quel point les reins et le foie sont efficaces si on administre une chimiothérapie après la chirurgie.

Il est possible que la chirurgie ne soit pas une option pour les personnes dont l’indice fonctionnelindice fonctionnelMesure de la capacité d’une personne à effectuer des tâches courantes ainsi que ses activités quotidiennes. est faible ou qui sont en mauvaise santé.

Retour au menu

Chirurgie du mésothéliome pleural

Le rôle et l’étendue de la chirurgie dans le traitement du mésothéliome pleural sont quelque peu controversés en raison des risques qui sont associés à l’opération qu’on pratique pour traiter ce type de cancer. Les interventions qui suivent peuvent être une option pour les personnes atteintes d’un mésothéliome pleural.

Pleurectomie/décortication

On peut proposer une pleurectomie/décortication (P/D) aux personnes atteintes d’un mésothéliome pleural précoce ou localisé (stade I). Lors d’une pleurectomie/décortication, on enlève la plèvre pariétale ainsi que la plèvre viscérale et la tumeur. On n’enlève pas le poumon. On fait une thoracotomie, lors de laquelle le chirurgien fait une grosse coupure (incision) sur le côté du thorax dans la paroi thoracique. Cela lui permet d’accéder à la cavité thoracique et au poumon. On y insère des drains afin que le liquide s’écoule hors de la cavité pleurale et des régions voisines. Cela permet au poumon de se dilater correctement et aide au rétablissement.

On peut faire une pleurectomie/décortication aux personnes qui sont plus âgées puisque la perte de la fonction pulmonaire est moins grande que dans le cas de la pneumonectomie extrapleurale et qu’elle engendre des complications un peu moins graves.

En présence d’un mésothéliome pleural de stade plus avancé, la pleurectomie/décortication peut aussi aider à contrôler l’accumulation de liquide dans le thorax, à faciliter la respiration et à soulager les symptômes, comme la douleur thoracique causée par le mésothéliome. Dans ce cas-là, l’intervention sert à soulager les symptômes (traitement palliatif).

Pneumonectomie extrapleurale

On peut proposer une pneumonectomie extrapleurale (PEP) aux personnes atteintes d’un mésothéliome pleural de stade I ou II et parfois de stade III. On le fait seulement quand on considère que le mésothéliome est opérable (résécable). Si le mésothéliome pleural s’est propagé au diaphragme, il arrive souvent qu’on ne pratique pas la chirurgie.

La pneumonectomie extrapleurale est une opération importante qui permet d’enlever la plèvre, tout le poumon, une partie du diaphragme et souvent le péricarde. Pour faire une pneumonectomie extrapleurale, le chirurgien pratique une thoracotomie, c’est-à-dire qu’il fait une grosse coupure (incision) sur le côté du thorax dans la paroi thoracique. Cela lui permet d’avoir le meilleur accès possible à la cavité thoracique et au poumon.

Le chirurgien enlève aussi les ganglions lymphatiques du thorax afin qu’ils soient examinés au microscope.

Une fois qu’on a enlevé tous les tissus qui se devaient de l’être, on répare (reconstruit) le diaphragme et le péricarde au besoin. Le chirurgien reconstruit le diaphragme et le péricarde à l’aide d’un matériau à mailles qui permet à ces structures de fonctionner presque de la même façon qu’avant la chirurgie.

On insère des drains dans le thorax pour drainer le liquide de la cavité pleurale et des régions voisines. Cela permet au poumon qui reste de se dilater et aide au rétablissement.

On a le plus souvent recours à la pneumonectomie extrapleurale chez les personnes dont le mésothéliome pleural est plus étendu.

Thoracentèse

La thoracentèse est une intervention lors de laquelle on insère une aiguille dans la paroi thoracique jusqu’à l’espace pleural pour drainer du liquide qui s’y est accumulé (épanchement pleural). Le liquide s’y accumule souvent de nouveau alors il faut refaire une thoracentèse. On insère parfois un drain thoracique ou un cathéter pleural pour drainer le liquide.

Il arrive parfois qu’on a recours à un cathéter (tube) pleural spécial muni d’une valve de sécurité. Cela permet à la personne de drainer elle-même le liquide qui s’est accumulé dans son thorax, lui évitant ainsi de se rendre souvent à l’hôpital.

Pleurodèse

On fait une pleurodèse pour empêcher l’accumulation de liquide dans l’espace pleural et le développement d’autres épanchements pleuraux. On commence par drainer l’excès de liquide avant d’appliquer des médicaments ou des substances chimiques, comme du talc stérile, dans l’espace pleural à l’aide d’un drain thoracique. La pleurodèse empêche le liquide de s’accumuler davantage puisqu’elle scelle la plèvre pariétale et la plèvre viscérale ensemble faisant en sorte qu’il n’y a plus d’espace entre elles.

La pleurodèse est l’intervention palliative la plus souvent pratiquée pour le mésothéliome pleural.

Retour au menu

Chirurgie du mésothéliome péritonéal

Il n’est pas souvent possible de pratiquer une chirurgie pour un mésothéliome péritonéal. Cependant, les interventions suivantes peuvent être une option pour les personnes atteintes d’un mésothéliome péritonéal qui sont des candidates à la chirurgie.

Péritonectomie

Les personnes atteintes d’un mésothéliome péritonéal pourraient subir une péritonectomie, c’est-à-dire qu’on enlève la membrane qui tapisse l’abdomen (péritoine). Cette chirurgie permet d’enlever toute la tumeur ou la plus grande partie possible. D’autres structures, comme une partie de l’intestin, pourraient aussi devoir être enlevées. De nombreuses personnes présentent des tumeurs dans tout l’abdomen, alors il peut être difficile de toutes les enlever.

Omentectomie

Lors de l’omentectomie, on enlève l’épiploon, soit la couche de tissu graisseux qui recouvre le contenu de l’abdomen. Les cancers du péritoine se propagent souvent à l’épiploon, alors il se peut qu’on l’enlève aussi en présence d’un mésothéliome péritonéal.

Paracentèse

La paracentèse est une intervention lors de laquelle on insère une aiguille dans la paroi abdominale jusque dans l’abdomen afin de drainer le liquide qui s’y est accumulé (ascite ou épanchement péritonéal). Il arrive parfois qu’on y insère un tube, ou cathéter, pour drainer le liquide. Le liquide s’y accumule souvent de nouveau alors il faut refaire une paracentèse.

Retour au menu

Consultez la liste de questions à poser au médecin sur la chirurgie.

Histoires

Dr Ming-Sound Tsao Nous comprenons mieux les rouages du cancer du poumon, et cela fait toute une différence.

Lisez l’histoire de Dr Ming-Sound Tsao

Accès aux services offerts dans votre communauté

Illustration de maisons côte à côte

Le répertoire de services à la communauté de la Société canadienne du cancer aide les personnes atteintes de cancer et leurs familles à trouver les services et programmes disponibles dans leur communauté.

Apprenez-en plus