Mésothéliome

Vous êtes ici:

Traitements du mésothéliome

Si vous êtes atteint d’un mésothéliome, votre équipe de soins élaborera un plan de traitement spécialement pour vous. Ce plan sera basé sur votre état de santé et sur des renseignements propres au cancer. Quand votre équipe de soins décide quels traitements vous proposer pour le mésothéliome, elle prend en considération les éléments suivants :

  • où le mésothéliome a pris naissance
  • le sous-type de mésothéliome
  • si le mésothéliome peut être enlevé par une chirurgie
  • votre état de santé global
  • vos préférences personnelles

Il est possible qu’on vous propose un ou plusieurs des traitements suivants pour le mésothéliome.

Chirurgie

Si vous êtes en assez bonne santé pour subir une opération, on peut vous proposer une chirurgie pour traiter un mésothéliome qui peut être enlevé.

Mésothéliome pleural

On a recours aux types de chirurgie suivants pour traiter le mésothéliome pleural.

Lors d’une pneumonectomie extrapleurale, on enlève les plèvres pariétale et viscérale, le poumon du côté où le mésothéliome a pris naissance, une partie du diaphragme et les ganglions lymphatiques du thorax. Il est possible qu’on retire aussi l’enveloppe qui entoure le cœur (appelée péricarde).

Lors d’une pleurectomie/décortication, on retire les plèvres pariétale et viscérale ainsi que la tumeur, mais on n’enlève pas le poumon.

Les chirurgies palliatives visent à soulager les symptômes tels que la douleur ou la difficulté à respirer.

  • Lors d’une réduction tumorale, on enlève la plus grande partie possible du mésothéliome, mais la portion retirée est plus petite que dans le cas d’une pleurectomie/décortication.
  • Lors d’une thoracentèse, on évacue le liquide qui entoure les poumons.
  • Lors d’une pleurodèse, on scelle la plèvre pariétale et la plèvre viscérale ensemble pour empêcher l’accumulation de liquide entre elles.

Mésothéliome péritonéal

En général, il n’est pas possible d’opérer les personnes atteintes d’un mésothéliome péritonéal, car ce cancer s’est habituellement trop propagé pour qu’on puisse l’enlever complètement. On a souvent recours à la chirurgie pour soulager les symptômes causés par le mésothéliome péritonéal. On peut proposer les types de chirurgie suivants.

Lors d’une réduction tumorale, on enlève la totalité ou la plus grande partie possible du mésothéliome. On retire le revêtement de l’abdomen (péritoine) et la couche de tissu adipeux qui recouvre les organes de l’abdomen (épiploon). Il se peut qu’on doive ôter d’autres tissus et organes, comme une partie des intestins, la vésicule biliaire ou l’appendice.

Lors d’une paracentèse, on évacue le liquide qui s’est accumulé dans l’abdomen (ascite). On emploie une aiguille creuse ou un tube (cathéter) pour retirer le liquide de la cavité abdominale.

Chimiothérapie

La plupart des personnes atteintes d’un mésothéliome reçoivent de la chimiothérapie.

Mésothéliome pleural

En présence d’un mésothéliome pleural, la chimiothérapie est employée après la chirurgie; si on ne peut pas pratiquer de chirurgie, elle peut aussi servir de traitement principal.

Les associations chimiothérapeutiques les plus couramment administrées pour traiter le mésothéliome pleural sont :

  • cisplatine et pemetrexed (Alimta)
  • cisplatine et raltitrexed (Tomudex)
  • pemetrexed et carboplatine (Paraplatin, Paraplatin AQ) – peut être offert aux personnes qui éprouvent d’autres problèmes de santé et qui ne peuvent pas recevoir de cisplatine
  • cisplatine et gemcitabine (Gemzar)

Les agents chimiothérapeutiques les plus souvent employés seuls pour traiter le mésothéliome sont :

  • pemetrexed
  • vinorelbine (Navelbine)
  • gemcitabine

Mésothéliome péritonéal

En présence d’un mésothéliome péritonéal, la chimiothérapie constitue un traitement régional, c’est-à-dire qu’elle est administrée directement dans la cavité péritonéale. C’est ce qu’on appelle une chimiothérapie intrapéritonéale.

Les agents chimiothérapeutiques les plus couramment employés comme chimiothérapie intrapéritonéale pour traiter le mésothéliome péritonéal sont :

  • cisplatine
  • mitomycine (Mutamycin)
  • doxorubicine (Adriamycin)

Radiothérapie

On a recours à la radiothérapie externe pour traiter le mésothéliome.

Mésothéliome pleural

Après une pneumonectomie extrapleurale, on peut administrer de la radiothérapie au côté du thorax duquel on a enlevé un poumon. On n’offre pas de radiothérapie après une pleurectomie/décortication, car elle pourrait endommager le poumon.

La radiothérapie peut aussi servir à soulager les symptômes causés par le mésothéliome pleural, comme la toux ou l’essoufflement.

Mésothéliome péritonéal

On n’a pas recours à la radiothérapie comme traitement principal du mésothéliome péritonéal, car les organes de l’abdomen sont sensibles aux radiations. Elle peut être employée pour soulager la douleur et les autres symptômes causés par un mésothéliome péritonéal avancé.

Si vous ne pouvez pas ou ne voulez pas recevoir de traitement du cancer

Vous pourriez envisager des soins qui visent à vous faire sentir mieux sans traiter le cancer lui-même, peut-être parce que les traitements du cancer n’agissent plus, qu’il n’est plus probable qu’ils améliorent votre état ou que leurs effets secondaires sont difficiles à tolérer. D’autres raisons peuvent expliquer pourquoi vous ne pouvez pas ou ne voulez pas recevoir de traitement du cancer.

Discutez avec les membres de votre équipe de soins. Ils peuvent vous aider à choisir les soins et le traitement du cancer avancé.

Suivi

Le suivi après le traitement est une composante importante des soins apportés aux personnes atteintes de cancer. Vous devrez régulièrement avoir des visites de suivi après la fin du traitement. Ces visites permettront à l’équipe de soins de surveiller votre évolution et de savoir comment vous vous rétablissez du traitement. Le suivi du mésothéliome varie selon les traitements que vous avez reçus et votre état de santé global.

Essais cliniques

Des essais cliniques sur le mésothéliome pourraient être en cours au Canada et accepter des participants. Les essais cliniques visent à trouver de nouvelles méthodes de prévention, de détection et de traitement du cancer. Apprenez-en davantage sur les essais cliniques.

Questions à poser sur le traitement

Afin de prendre les bonnes décisions pour vous, posez des questions sur le traitement à votre équipe de soins.

Histoires

Dr Troy Harkness À la recherche de nouveaux moyens de traiter les cancers pharmacorésistants

Plus de details

Investir pour réduire le fardeau du cancer

Icône – tirelire

L’an dernier, la SCC a financé la recherche sur le cancer à hauteur de 40 millions de dollars, grâce à nos donateurs. Découvrez comment vous pouvez aider à réduire le fardeau du cancer.

Apprenez-en plus