Mésothéliome

Vous êtes ici:

Pronostic et survie pour le mésothéliome

Si vous êtes atteint d’un mésothéliome, vous vous posez peut-être des questions sur votre pronostic. Le pronostic est l’acte par lequel le médecin évalue le mieux comment le cancer affectera une personne et comment il réagira au traitement. Le pronostic et la survie dépendent de nombreux facteurs. Seul un médecin qui connaît bien vos antécédents médicaux, le type, le stade et les caractéristiques du cancer dont vous êtes atteint, les traitements choisis et la réaction au traitement peut examiner toutes ces données de concert avec les statistiques de survie pour en arriver à un pronostic.

Un facteur pronostique est un aspect du cancer ou une caractéristique de la personne atteinte que le médecin prend en considération lorsqu’il établit un pronostic. Les éléments suivants sont des facteurs pronostiques du mésothéliome.

Sous-type cellulaire

Le sous-type cellulaire est un facteur pronostique important du mésothéliome. Le mésothéliome épithélioïde est le sous-type le plus courant de mésothéliome et il engendre un meilleur pronostic que les types sarcomatoïde ou mixte. Les tumeurs mixtes qui contiennent davantage de cellules épithélioïdes ont un meilleur pronostic que celles qui contiennent davantage de cellules sarcomatoïdes. Le sous-type sarcomatoïde engendre le pronostic le moins favorable peu importe le traitement administré.

Stade

Le stade joue un rôle dans le pronostic des personnes qui vont subir une chirurgie. En général, le pronostic des personnes atteintes d’un mésothéliome de stade 1 ou 2 est meilleur que celui des personnes atteintes d’un mésothéliome de stade 3.

Le pronostic d’un mésothéliome qui s’est propagé aux ganglions lymphatiques (stade 3 ou 4) est moins favorable.

Ablation chirurgicale et marges chirurgicales

Si on peut complètement enlever le mésothéliome par une chirurgie, le pronostic est plus favorable que si on ne peut pas l’enlever en entier.

Une marge chirurgicale négative signifie qu’il n’y a pas de cellules cancéreuses dans les bords du tissu qui a été enlevé lors d’une chirurgie, alors qu’une marge chirurgicale positive signifie qu’on en a détecté. En présence de marges positives, le risque de récidive est plus élevé et le pronostic est moins favorable qu’en présence de marges négatives.

Douleur thoracique

Le pronostic d’une personne ayant reçu un diagnostic de mésothéliome pleural et présentant des douleurs thoraciques est sombre, car celles-ci peuvent indiquer que le cancer est si avancé qu’on ne peut pas l’enlever par une chirurgie.

Indice fonctionnel

L’indice fonctionnel permet d’évaluer à quel point une personne est en mesure d’effectuer des tâches courantes et ses activités quotidiennes. Le pronostic d’une personne dont l’indice fonctionnel est faible est moins favorable que celui d’une personne dont l’indice fonctionnel est bon ou acceptable.

Perte de poids

Le pronostic d’une personne qui a perdu beaucoup de poids avant de recevoir son diagnostic est moins favorable que celui d’une personne qui en a peu perdu.

Âge

Les personnes âgées de plus de 60 ans qui reçoivent un diagnostic de mésothéliome survivent moins longtemps que les personnes qui en sont atteintes à un plus jeune âge.

Sexe

Les hommes qui reçoivent un diagnostic de mésothéliome ont un pronostic plus sombre que les femmes qui en sont atteintes.

Augmentation du nombre de plaquettes et de globules blancs

Le pronostic d’une personne atteinte de mésothéliome dont le nombre de plaquettes est plus élevé que la normale (thrombocytose) est moins favorable que celui d’une personne dont le nombre de plaquettes est normal.

De plus, le pronostic d’une personne dont le nombre de globules blancs est élevé (hyperleucocytose) est moins favorable que celui d’une personne dont le nombre de globules blancs est normal.

Taux de lacticodéshydrogénase (LDH) supérieur à la normale

La lacticodéshydrogénase (LDH) est une enzyme présente dans presque toutes les cellules du corps. Quand les cellules sont endommagées ou détruites, elles libèrent de la LDH dans le sang. Un taux de LDH supérieur à la normale signifie donc que des cellules ou des tissus sont endommagés quelque part dans le corps.

Le pronostic d’une personne atteinte de mésothéliome dont le taux de LDH est plus élevé que la normale est moins favorable que celui d’une personne dont le taux de LDH est normal ou faible.

Histoires

Dre Sheila Singh Dre Sheila Singh a découvert une nouvelle façon de détruire les cellules du cancer du cerveau à l’aide d’un médicament existant.

Plus de details

Information sur le cancer dans plus de cent langues

Illustration d’un point d’interrogation

Le Service d’information sur le cancer (SIC) de la Société canadienne du cancer est le seul service téléphonique national, bilingue et sans frais au Canada à offrir de l’information sur le cancer dans plus de cent langues.

Apprenez-en plus