Cancer du poumon

Vous êtes ici:

Traitements du cancer du poumon non à petites cellules de stade 3

En présence d'un cancer du poumon non à petites cellules de stade 3, on peut avoir recours aux options de traitement suivantes. Votre équipe de soins vous proposera des traitements en fonction de vos besoins et discutera avec vous afin d’élaborer un plan de traitement.

Chimioradiothérapie

Les associations chimiothérapeutiques les plus souvent administrées en chimioradiothérapie sont constituées de cisplatine et d’étoposide (Vepesid, VP-16) ou de cisplatine et de vinorelbine (Navelbine).

Il est possible qu’on administre une chimiothérapie et une radiothérapie externe pendant la même période avant la chirurgie d’un cancer du poumon non à petites cellules de stade 3A ou 3B, chez les personnes qui sont assez bien pour recevoir ce traitement.

On pourrait aussi administrer une chimioradiothérapie aux personnes qui n’auront pas de chirurgie et qui sont assez bien pour recevoir ce traitement.

Chirurgie

Le type de chirurgie pratiqué dépend de l’emplacement de la tumeur dans le poumon. La chirurgie peut comprendre une lobectomie, une bilobectomie, une résection en manchon ou une pneumonectomie. Si le cancer s’est propagé, on peut faire une résection pulmonaire élargie ou une résection de la paroi thoracique. La chirurgie d’un cancer qui a envahi les os de la colonne vertébrale est constituée de 2 opérations : la première pour supporter la colonne avec des tiges et la deuxième pour enlever la tumeur.

Dans le cas du cancer du poumon non à petites cellules de stade 3A, on peut proposer une chirurgie après une chimioradiothérapie aux personnes en assez bonne santé pour subir une opération et dont le cancer a réagi à la chimioradiothérapie.

Dans le cas du cancer du poumon non à petites cellules de stade 3B, on ne propose pas de chirurgie puisque le cancer s’est propagé trop loin de la tumeur pour que l’opération soit un traitement efficace.

Chimiothérapie

L’association chimiothérapeutique la plus souvent administrée est composée de cisplatine et de vinorelbine ou d’étoposide.

Dans le cas du cancer du poumon non à petites cellules de stade 3A, on peut proposer une chimiothérapie avant la chirurgie aux personnes qui ne peuvent pas recevoir de radiothérapie. On peut aussi la proposer après la chirurgie si on n’a pas administré de chimiothérapie avant l’opération ou si le cancer a réagi à la chimiothérapie reçue avant la chirurgie.

Dans le cas du cancer du poumon non à petites cellules de stade 3B, on peut proposer seulement une chimiothérapie aux personnes qui ne sont pas assez bien pour recevoir une chimioradiothérapie ou une radiothérapie.

Immunothérapie

On peut proposer une immunothérapie à base de nécitumumab (Portrazza) qu’on associe aux agents chimiothérapeutiques appelés gemcitabine (Gemzar) et cisplatine pour un cancer du poumon non à petites cellules de type épidermoïde et de stade 3. L’immunothérapie peut être le premier traitement offert aux personnes incapables de subir une chirurgie.

Radiothérapie

On peut proposer seulement une radiothérapie externe comme traitement principal des personnes atteintes d’un cancer du poumon non à petites cellules de stade 3A ou 3B qui ne sont pas assez bien pour être traitées par chirurgie, chimiothérapie ou chimioradiothérapie.

On peut administrer la radiothérapie externe sous la forme d’une radiothérapie conformationnelle tridimensionnelle (RC 3D) ou une radiothérapie conformationnelle avec modulation d’intensité (RCMI).

Essais cliniques

On peut vous demander si vous voulez participer à un essai clinique sur le cancer du poumon non à petites cellules. Les essais cliniques visent à trouver de nouvelles méthodes de prévention, de détection et de traitement du cancer. Apprenez-en davantage sur les essais cliniques.

Histoires

Dr Edward Chow Une nouvelle norme pour le soulagement de la douleur

Plus de details

Réduire le fardeau du cancer

Icône – main avec signe de dollar flottant au-dessus d’elle

Les Canadiens peuvent aider la SCC à financer les meilleurs projets de recherche et à soutenir les personnes touchées par le cancer en étant donateurs ou bénévoles.

Apprenez-en plus