Cancer du poumon

Vous êtes ici:

Soins de soutien pour le cancer du poumon

Les soins de soutien permettent aux gens de surmonter les obstacles physiques, pratiques, émotifs et spirituels engendrés par le cancer du poumon non à petites cellules. C'est une composante importante des soins apportés aux personnes atteintes de cette maladie. De nombreux programmes et services permettent de répondre aux besoins et d'améliorer la qualité de vie de ces personnes et de leurs proches, en particulier une fois que le traitement est terminé.

Se rétablir du cancer du poumon non à petites cellules et s'adapter à sa vie après le traitement diffèrent pour chacun, selon l’emplacement du cancer dans le corps, le stade du cancer, les organes et tissus enlevés lors de la chirurgie, le type de traitement administré et bien d'autres facteurs. La fin du traitement d'un cancer peut engendrer des émotions partagées. Même si le traitement est terminé, il pourrait y avoir d'autres questions à régler, comme l'adaptation aux effets secondaires à long terme. Une personne qui a été traitée pour un cancer du poumon non à petites cellules peut se préoccuper des aspects suivants.

Toux

La toux est l’une des préoccupations les plus fréquentes des personnes atteintes d’un cancer du poumon. La toux est souvent l’un des premiers symptômes du cancer du poumon, mais elle peut être préoccupante à tous les stades de la maladie. Il faut signaler à votre équipe de soins l’apparition d’une toux ou tout changement à une toux existante.

La toux peut être sèche et quinteuse ou grasse et productive (expectorations). Il arrive parfois que les expectorations contiennent du sang provenant des poumons.

La toux peut être causée par les facteurs suivants :

  • tumeur qui bloque une grosse voie respiratoire (bronche) d’un poumon
  • accumulation de liquide autour des poumons (épanchement pleural)
  • inflammation du poumon provoquée par la radiothérapie (poumon radique)
  • infection pulmonaire (pneumonie)
  • autres troubles pulmonaires existants, comme la bronchite chronique, l’asthme et une maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC)

Le traitement dépend de la cause de la toux. Les options thérapeutiques peuvent comprendre les traitements endobronchiques qui visent à dégager un blocage dans une voie respiratoire ou des antibiotiques pour traiter l’infection.

Votre équipe de soins peut vous faire des suggestions qui aident à atténuer la toux telles que celles-ci :

  • humidificateur dans les pièces où l’air est sec
  • exercices de respiration profonde
  • dégagement des voies respiratoires en adoptant différentes positions (drainage postural)
  • évacuation du mucus de la voie respiratoire à l’aide d’un appareil

Si la toux n’est pas soulagée par d’autres traitements, votre équipe de soins peut vous administrer des médicaments opioïdes.

Difficulté à respirer

Beaucoup de personnes atteintes d’un cancer du poumon ont de la difficulté à respirer et sont essoufflées. Ce symptôme peut être très pénible et il risque d’affecter grandement la qualité de vie mais aussi le travail, la marche et les activités physiques, le sommeil ainsi que les activités en général. Les personnes qui ont de la difficulté à respirer et qui sont essoufflées peuvent également être anxieuses.

Apprenez-en davantage sur la difficulté à respirer.

Épanchement pleural

L’épanchement pleural est une accumulation de liquide autour du poumon. Ce liquide peut exercer une pression sur le poumon, rendant ainsi la respiration difficile. De nombreuses personnes atteintes d’un cancer du poumon auront un épanchement pleural.

Apprenez-en davantage sur l’épanchement pleural.

Perte de poids

La perte de poids est l’un des effets secondaires les plus courants du cancer du poumon et de son traitement. Des études ont démontré que les personnes atteintes d’un cancer du poumon qui perdent beaucoup de poids ne survivent pas aussi longtemps que les personnes qui conservent presque tout leur poids.

L’une des raisons principales de la perte de poids est la perte d’appétit. De nombreuses personnes atteintes d’un cancer du poumon perdent l’appétit parce que le cancer ou ses traitements risquent d’affecter le goût des aliments et de ne pas vous donner l’envie de manger. Si vous ne mangez pas suffisamment, vous perdez du poids.

Manger comme il faut peut aider votre corps à combattre la maladie et à faire face aux effets du traitement du cancer du poumon. Apprenez-en davantage sur la perte d’appétit et la nutrition des personnes atteintes de cancer.

Caillots sanguins

Les personnes atteintes d’un cancer du poumon risquent davantage d’avoir des caillots sanguins dans les jambes (thrombose veineuse profonde, ou TVP) et dans les poumons (embolie pulmonaire). Votre équipe de soins peut vous administrer des médicaments qui éclaircissent le sang afin de réduire le risque que cela se produise.

Questions à poser sur les soins de soutien

Consultez la liste de questions à poser à votre médecin sur les soins de soutien après le traitement.

expectoration

Mucus ou autre matière rejeté par les poumons lors de la toux.

L’expectoration est aussi appelée sécrétion.

Histoires

Le Dr Michael Chaiton, chercheur Le Dr Michael Chaiton recueille des données sur le nombre de tentatives effectuées avant l’abandon du tabagisme.

Plus de details

D’immenses progrès ont été accomplis

Icône – flèche

Pour certains cancers, comme ceux de la thyroïde et du testicule, les taux de survie dépassent 90 pour cent. Pour d’autres cancers, comme ceux du pancréas, du cerveau et de l’œsophage, les taux de survie demeurent très bas.

Apprenez-en plus