Logo Société canadienne du cancer

Cancer du poumon

Vous êtes ici:

Stades du cancer du poumon non à petites cellules

La stadification est une façon de décrire ou de classer un cancer selon l’étendue de la maladie dans le corps. Le système de stadification auquel on a le plus souvent recours dans le cas du cancer du poumon non à petites cellules est la classification TNM. L'Union internationale contre le cancer (UICC) utilise ce système pour décrire l'étendue de nombreuses tumeurs cancéreuses solides.

TNM

TNM signifie Tumeur, Nodes (terme anglais pour les ganglions lymphatiques) et Métastases. La classification TNM prend en compte :

  • la taille de la tumeur primitive;
  • le nombre de ganglions lymphatiques régionaux qui contiennent des cellules cancéreuses et leur emplacement;
  • la propagation du cancer, ou métastases, vers une autre partie du corps.

Dans le cas du cancer du poumon non à petites cellules, il y a 4 stades principaux, soit I, II, III et IV. Les 3 premiers sont divisés en sous-groupes A et B. En règle générale, l’issue (pronostic) est la meilleure si le cancer est de stade I et la moins favorable si le cancer est de stade IV. La façon dont sont définis les stades est compliquée, en particulier pour les stades II et III. Cependant, on peut appliquer les énoncés suivants à la plupart des tumeurs :

  • stade I – la tumeur mesure 3 cm ou moins de diamètre et se trouve complètement à l’intérieur du poumon (aucun signe de propagation à la plèvre, à l’autre poumon, aux ganglions lymphatiques ou aux organes situés hors du thorax);
  • stade II – la tumeur s’est propagée (métastases) aux ganglions lymphatiques bronchiques ou hilaires;
  • stade III – la tumeur s’est propagée (métastases) aux ganglions lymphatiques médiastinaux;
  • stade IV – la tumeur s’est propagée (métastases) à la plèvre, à l’autre poumon ou aux organes situés hors du thorax.

Vous trouverez ci-dessous la description complète des stades.

Tumeur primitive (T)

TX

Impossible d'évaluer la tumeur primitive

ou

Présence de cellules cancéreuses dans les expectorations ou les lavages bronchiques sans que le cancer n'apparaisse à l'imagerie ou à la bronchoscopie

T0

Aucun signe de tumeur primitive

Tis

Carcinome in situCarcinome in situCancer à un stade très précoce : les cellules tumorales n’ont pas encore envahi les tissus voisins.

T1

Tumeur de 3 cm ou moins qui ne s'est pas propagée à la plèvre viscérale ou à la bronche souche

T1a – Tumeur de moins de 2 cm

T1b – Tumeur de plus de 2 cm mais de moins de 3 cm

T2

Tumeur de plus de 3 cm mais de moins de 7 cm

ou

Tumeur possédant l'une de ces caractéristiques :

  • le cancer s'est propagé à la bronche souche mais à plus de 2 cm de la carène
  • le cancer s'est propagé à la plèvre viscérale
  • la tumeur est associée à l'inflammation du poumon (pneumopathie obstructive) ou à l'affaissement partiel du poumon (atélectasie)

T2a – Tumeur de plus de 3 cm mais de moins de 5 cm

T2b – Tumeur de plus de 5 cm mais de moins de 7 cm

T3

Tumeur de plus de 7 cm

ou

Tumeur qui s'est propagée à l'une des structures suivantes :

  • paroi thoracique
  • diaphragmediaphragmeMuscle mince situé sous les poumons et le coeur séparant la cavité thoracique de l’abdomen.
  • nerf qui contrôle les mouvements du diaphragme (nerf phrénique)
  • plèvre entourant l'espace entre les poumons (plèvre médiastinale)
  • paroi externe du sac qui entoure le cœur (feuillet pariétal du péricarde)

ou

Tumeur possédant l'une de ces caractéristiques :

  • la tumeur s'est propagée à la bronche souche à moins de 2 cm de la carène sans l'envahir
  • la tumeur est associée à l'atélectasie ou à une pneumopathie obstructive du poumon en entier
  • présence d'un ou de plusieurs nodules distincts dans le lobe du poumon où se trouve la tumeur primitive

T4

Tumeur de n'importe quelle taille qui s'est propagée à l'une des structures suivantes :

  • médiastinmédiastinRégion de la cavité thoracique située entre les poumons, le sternum et la colonne vertébrale qui contient le coeur, les gros vaisseaux sanguins, le thymus, la trachée, l’oesophage et les ganglions lymphatiques.
  • cœur
  • principaux vaisseaux sanguins qui amènent le sang au cœur ou qui l'en expulsent
  • trachéetrachéeConduit aérien en forme de tube qui se trouve dans le cou et le thorax qui part du larynx (organe de la parole) et qui se ramifie pour former les bronches (larges tubes, ou conduits aériens, reliés à chacun de poumons).
  • nerf qui contrôle les mouvements du larynxlarynxOrgane en forme de tube situé dans le cou, entre le pharynx (gorge) et la trachée, qui fait partie des voies respiratoires et qui contient les cordes vocales servant à produire des sons. et les sensations qui s’y produisent (nerf laryngé récurrent)
  • œsophageœsophageTube musculaire présent dans le cou et le thorax et par lequel la nourriture passe du pharynx (gorge) à l'estomac.
  • vertèbres
  • carène

ou

Présence d'un ou de plusieurs nodules distincts dans un lobe différent du même poumon

Ganglions lymphatiques régionaux (N)

NX

Impossible d'évaluer les ganglions lymphatiques régionaux

N0

Absence de métastases dans les ganglions lymphatiques régionaux

N1

Présence de métastases dans les ganglions lymphatiques régionaux ou extension directe du cancer dans l'une ou plusieurs des régions ganglionnaires suivantes :

  • ganglions lymphatiques entourant les bronches (ganglions péribronchiques)
  • ganglions lymphatiques dans la région où une bronche souche entre dans le poumon (ganglions hilaires) du même côté du corps que la tumeur primitive
  • ganglions lymphatiques situés à l’intérieur du poumon (ganglions intrapulmonaires)

N2

Présence de métastases dans les ganglions lymphatiques régionaux de l'une ou des deux régions suivantes :

  • ganglions médiastinaux du même côté du corps que la tumeur primitive
  • ganglions lymphatiques sous la carène (ganglions sous-carénaires)

N3

Présence de métastases dans les ganglions lymphatiques régionaux de l'une des régions suivantes :

  • ganglions médiastinaux ou hilaires du côté opposé du corps à la tumeur primitive
  • ganglions lymphatiques dans les muscles du cou (ganglions scalènes)
  • ganglions lymphatiques au-dessus de la clavicule (ganglions sus-claviculaires) du même côté ou du côté opposé du corps à la tumeur primitive

Métastases à distance (M)

M0

Absence de métastases à distance

M1

Présence de métastases à distance

M1a – L’un des critères suivants :

  • nodule(s) distinct(s) dans le poumon opposé
  • nodules dans la plèvre pariétale
  • épanchement pleuralépanchement pleuralAccumulation anormale de liquide dans la cavité pleurale (espace entre les poumons et la paroi de la cage thoracique). ou épanchement péricardiqueépanchement péricardiqueAccumulation anormale de liquide à l’intérieur du péricarde (membrane enveloppant le coeur).

M1b – Métastases à distance

Regroupement des stades pour le cancer du poumon non à petites cellules

L'UICC regroupe davantage les données de la classification TNM en stades selon le tableau qui suit.

Stadification UICC – Cancer du poumon non à petites cellules
Stade UICCTNMExplication

Occulte

T0

N0

M0

La tumeur primitive est trop petite pour être observée à l'imagerie ou à la bronchoscopie, mais on détecte des cellules cancéreuses dans les expectorations ou les lavages bronchiques.

Stade 0

Tis

N0

M0

On détecte le cancer seulement dans la couche de cellules qui tapisse les voies respiratoires, sans envahissement du poumon même.

Stade IA

T1

N0

M0

La tumeur mesure 3 cm ou moins et ne s'est pas propagée à la plèvre viscérale ou à la bronche souche.

Stade IB

T2a

N0

M0

La tumeur mesure plus de 3 cm mais moins de 5 cm.

ou

La tumeur possède l'une de ces caractéristiques :

  • le cancer s'est propagé à la bronche souche mais à plus de 2 cm de la carène
  • le cancer s'est propagé à la plèvre viscérale
  • la tumeur est associée à une pneumopathie obstructive ou à l'atélectasie d’une partie du poumon

Stade IIA

T2b

N0

M0

La tumeur mesure plus de 5 cm mais 7 cm ou moins.

ou

La tumeur possède l'une de ces caractéristiques :

  • le cancer s'est propagé à la bronche souche mais à plus de 2 cm de la carène
  • le cancer s'est propagé à la plèvre viscérale
  • la tumeur est associée à une pneumopathie obstructive ou à l'atélectasie d’une partie du poumon

Le cancer ne s’est pas propagé aux ganglions lymphatiques.

Le cancer ne s’est pas propagé à des parties du corps éloignées de la tumeur.

T1

N1

M0

La tumeur mesure moins de 3 cm et ne s'est pas propagée à la plèvre viscérale ou à la bronche souche.

Il y a des métastases dans les ganglions lymphatiques régionaux ou bien le cancer a directement envahi les ganglions péribronchiques ou hilaires du même côté du corps que la tumeur primitive.

Le cancer ne s’est pas propagé à des parties du corps éloignées de la tumeur.

T2a

N1

M0

La tumeur mesure plus de 3 cm mais 5 cm ou moins.

ou

La tumeur possède l'une de ces caractéristiques :

  • le cancer s'est propagé à la bronche souche mais à plus de 2 cm de la carène
  • le cancer s'est propagé à la plèvre viscérale
  • la tumeur est associée à une pneumopathie obstructive ou à l'atélectasie d’une partie du poumon

Il y a des métastases dans les ganglions lymphatiques régionaux ou bien le cancer a directement envahi les ganglions péribronchiques ou hilaires du même côté du corps que la tumeur primitive et les ganglions intrapulmonaires.

Le cancer ne s’est pas propagé à des parties du corps éloignées de la tumeur.

Stade IIB

T2b

N1

M0

La tumeur mesure plus de 5 cm mais moins de 7 cm.

ou

La tumeur possède l'une de ces caractéristiques :

  • le cancer s'est propagé à la bronche souche mais à plus de 2 cm de la carène
  • le cancer s'est propagé à la plèvre viscérale
  • la tumeur est associée à une pneumopathie obstructive ou à l'atélectasie d’une partie du poumon

Il y a des métastases dans les ganglions lymphatiques régionaux ou bien le cancer a directement envahi les ganglions péribronchiques ou hilaires du même côté du corps que la tumeur primitive et les ganglions intrapulmonaires.

Le cancer ne s’est pas propagé à des parties du corps éloignées de la tumeur.

T3

N0

M0

La tumeur mesure plus de 7 cm ou s'est propagée à l'une des structures suivantes :

  • paroi thoracique
  • diaphragme
  • nerf phrénique
  • plèvre médiastinale
  • paroi externe du sac qui entoure le cœur (feuillet pariétal du péricarde)

ou

La tumeur s'est propagée à la bronche souche à moins de 2 cm de la carène sans l'envahir.

ou

La tumeur est associée à l'atélectasie ou à une pneumopathie obstructive du poumon en entier.

ou

Il y a un ou plusieurs nodules distincts dans le lobe du poumon où se trouve la tumeur primitive.

Le cancer ne s’est pas propagé aux ganglions lymphatiques.

Le cancer ne s’est pas propagé à des parties du corps éloignées de la tumeur.

Stade IIIA

T1, T2

N2

M0

La tumeur mesure moins de 3 cm et ne s'est pas propagée à la plèvre viscérale ou à la bronche souche.

ou

La tumeur mesure plus de 3 cm, mais 7 cm ou moins, ou la tumeur possède l'une de ces caractéristiques :

  • le cancer s'est propagé à la bronche souche mais à plus de 2 cm de la carène
  • le cancer s'est propagé à la plèvre viscérale
  • la tumeur est associée à une pneumopathie obstructive ou à l'atélectasie

Il y a des métastases dans les ganglions lymphatiques du médiastin (du même côté du corps que la tumeur primitive) ou les ganglions sous-carénaires.

Le cancer ne s’est pas propagé à des parties du corps éloignées de la tumeur.

T3

N1, N2

M0

La tumeur mesure plus de 7 cm ou s'est propagée à l'une des structures suivantes :

  • paroi thoracique
  • diaphragme
  • nerf phrénique
  • plèvre médiastinale
  • feuillet pariétal du péricarde

ou

La tumeur s'est propagée à la bronche souche à moins de 2 cm de la carène sans l'envahir.

ou

La tumeur est associée à l'atélectasie ou à une pneumopathie obstructive du poumon en entier.

ou

Il y a un ou plusieurs nodules distincts dans le lobe du poumon où se trouve la tumeur primitive.

Il y a des métastases dans les ganglions lymphatiques régionaux ou bien le cancer a directement envahi les ganglions péribronchiques ou hilaires du même côté du corps que la tumeur primitive et les ganglions intrapulmonaires.

ou

Il y a des métastases dans les ganglions lymphatiques du médiastin (du même côté du corps que la tumeur primitive) ou les ganglions sous-carénaires.

Le cancer ne s’est pas propagé à des parties du corps éloignées de la tumeur.

T4

N0, N1

M0

La tumeur est de n'importe quelle taille et s'est propagée à l'une des structures suivantes :

  • médiastin
  • cœur
  • principaux vaisseaux sanguins qui amènent le sang au cœur ou qui l'en expulsent
  • trachée
  • nerf laryngé récurrent
  • œsophage
  • vertèbres
  • carène

ou

Il y a un ou plusieurs nodules distincts dans un lobe différent du même poumon.

Il n'y a pas de métastases dans les ganglions lymphatiques régionaux.

ou

Il y a des métastases dans les ganglions lymphatiques régionaux ou bien le cancer a directement envahi les ganglions péribronchiques ou hilaires du même côté du corps que la tumeur primitive et les ganglions intrapulmonaires.

Le cancer ne s’est pas propagé à des parties du corps éloignées de la tumeur.

Stade IIIB

T4

N2

M0

La tumeur est de n'importe quelle taille et s'est propagée à l'une des structures suivantes :

  • médiastin
  • cœur
  • principaux vaisseaux sanguins qui amènent le sang au cœur ou qui l'en expulsent
  • trachée
  • nerf laryngé récurrent
  • œsophage
  • vertèbres
  • carène

ou

Il y a un ou plusieurs nodules distincts dans un lobe différent du même poumon.

Il y a des métastases dans les ganglions lymphatiques du médiastin (du même côté du corps que la tumeur primitive) ou les ganglions sous-carénaires.

Le cancer ne s’est pas propagé à des parties du corps éloignées de la tumeur.

tout T

N3

M0

La tumeur est de n'importe quelle taille et peut s'être propagée à une structure voisine.

La tumeur peut être associée à l'atélectasie ou à une pneumopathie obstructive du poumon en entier.

Il peut y avoir des nodules distincts dans le même poumon.

Le cancer s’est propagé à l'une des régions suivantes :

  • ganglions médiastinaux ou hilaires du côté opposé du corps à la tumeur primitive
  • ganglions scalènes ou sus-claviculaires du même côté ou du côté opposé du corps à la tumeur primitive

Le cancer ne s’est pas propagé à des parties du corps éloignées de la tumeur.

Stade IV

tout T

tout N

M1

La tumeur est de n'importe quelle taille et peut s'être propagée à une structure voisine.

La tumeur peut être associée à l'atélectasie ou à une pneumopathie obstructive du poumon en entier.

Il peut y avoir des nodules distincts dans le même poumon.

Il peut y avoir des métastases dans les ganglions lymphatiques régionaux.

Le cancer s'est propagé jusqu’à une partie du corps éloignée de la tumeur.

ou

Il y a un ou plusieurs nodules distincts dans le poumon opposé.

ou

Il y a :

  • des nodules sur la plèvre pariétale
  • un épanchement pleural ou péricardique malin

Cancer du poumon récidivant

La récidive d'un cancer du poumon signifie que le cancer réapparaît à la suite du traitement. Il peut récidiver au même emplacement que la tumeur d’origine ou réapparaître dans une autre partie du corps (cancer du poumon métastatique).

Histoires

Dr Robert Day Une nouvelle stratégie thérapeutique pour le cancer de la prostate

Plus de details

Accès aux services offerts dans votre communauté

Illustration de maisons côte à côte

Le répertoire de services à la communauté de la Société canadienne du cancer aide les personnes atteintes de cancer et leurs familles à trouver les services et programmes disponibles dans leur communauté.

Apprenez-en plus