Cancer du poumon

Vous êtes ici:

Si le cancer du poumon non à petites cellules se propage

Les cellules du cancer du poumon non à petites cellules (CPNPC) ont la capacité de se propager à partir du poumon à d’autres parties du corps où elles peuvent former de nouvelles tumeurs. Ce processus porte le nom de métastase. Les nouvelles tumeurs sont aussi appelées métastase (au singulier, s'il n'y en a qu'une seule) ou métastases (au pluriel, s'il y en a plusieurs). Les métastases sont également connues sous le nom de tumeurs secondaires.

Comprendre comment progresse habituellement le cancer aide le médecin à prévoir son évolution probable et à planifier le traitement ainsi que les soins futurs.

Le cancer du poumon non à petites cellules se propage le plus couramment vers :

  • les ganglions lymphatiques du poumon, du hile ou du médiastin;
  • l'autre poumon;
  • la paroi thoracique;
  • la cavité pleurale;
  • les glandes surrénales;
  • le foie – emplacement où les métastases à distance se développent le plus souvent;
  • les os;
  • le cerveau.

Les urgences dues au cancer sont des problèmes graves qui peuvent être causés par le cancer du poumon non à petites cellules :

cavité pleurale

Espace entre les poumons et la paroi de la cage thoracique qui est tapissée par la plèvre.

glande surrénale

Petite glande située au-dessus de chaque rein qui produit diverses hormones participant à différentes fonctions corporelles, dont le métabolisme (processus chimiques nécessaires au fonctionnement, à la croissance et à la reproduction des cellules), la fréquence cardiaque, la pression artérielle et le contrôle du taux de sucre sanguin.

Histoires

Dr Claude Perreault Mobiliser le système immunitaire pour combattre le cancer

Plus de details

Investir pour réduire le fardeau du cancer

Icône – tirelire

L’an dernier, la SCC a financé la recherche sur le cancer à hauteur de 40 millions de dollars, grâce à nos donateurs. Découvrez comment vous pouvez aider à réduire le fardeau du cancer.

Apprenez-en plus