Logo Société canadienne du cancer

Cancer du poumon

Vous êtes ici:

Si le cancer du poumon non à petites cellules se propage

Les cellules du cancer du poumon non à petites cellules (CPNPC) ont la capacité de se propager à partir du poumon à d’autres parties du corps où elles peuvent former de nouvelles tumeurs. Ce processus porte le nom de métastase. Les nouvelles tumeurs sont aussi appelées métastase (au singulier, s'il n'y en a qu'une seule) ou métastases (au pluriel, s'il y en a plusieurs). Les métastases sont également connues sous le nom de tumeurs secondaires.

Comprendre comment progresse habituellement le cancer aide le médecin à prévoir son évolution probable et à planifier le traitement ainsi que les soins futurs.

Le cancer du poumon non à petites cellules se propage le plus couramment vers :

  • les ganglions lymphatiques du poumon, du hile ou du médiastin;
  • l'autre poumon;
  • la paroi thoracique;
  • la cavité pleurale;
  • les glandes surrénales;
  • le foie – emplacement où les métastases à distance se développent le plus souvent;
  • les os;
  • le cerveau.

Les urgences dues au cancer sont des problèmes graves qui peuvent être causés par le cancer du poumon non à petites cellules :

Histoires

Stephanie Hermsen Grâce au financement de la Société canadienne du cancer, on a fait des pas de géant dans la recherche sur le rétinoblastome, et Liam n’aura pas à vivre ce que moi, j’ai vécu.

Lisez l’histoire de Stephanie

Du soutien de la part de quelqu’un qui « est passé par là »

Illustration d’une conversation

Le programme de soutien par les pairs de la Société canadienne du cancer est un service d’entraide téléphonique qui consiste à jumeler les personnes atteintes de cancer et leurs aidants à des bénévoles ayant reçu une formation spéciale.

Apprenez-en plus