Logo Société canadienne du cancer

Cancer du foie

Vous êtes ici:

Réduire votre risque de cancer du foie

Vous pouvez réduire votre risque de cancer du foie en adoptant les comportements suivants.

Se protéger contre l'hépatite

L'infection chronique au virus de l'hépatite B ou C accroît le risque d'être atteint d'un cancer du foie. On peut ainsi réduire le risque d’hépatite :

  • se faire vacciner contre le virus de l'hépatite B
    • Il n'y a aucun vaccin qui protège contre l'hépatite C à l'heure actuelle.
  • adopter des pratiques sexuelles plus sécuritaires
    • L'usage du condom protège contre les virus de l'hépatite B et C de même que contre d'autres infections transmises sexuellement.
    • Évitez les contacts sanguins pendant les relations sexuelles.
  • éviter le partage d'aiguilles ou d'autres objets associés à l'usage des drogues
    • Participer à un programme d’échange de seringues lorsqu'on a recours à des drogues injectables.
  • porter des gants en latex quand on entre en contact avec le sang d'une autre personne
  • s'assurer que les tatouages, les perçages corporels ou l'acupuncture sont effectués avec du matériel propre et stérile
    • Ne jamais permettre à quelqu'un d'utiliser du matériel de fabrication artisanale ou d'employer de nouveau les aiguilles, l'encre ou les bijoux ayant déjà servi.

La Société canadienne du sang analyse tous les dons de sang, à la fois pour le virus de l'hépatite B et celui de l'hépatite C. Seuls les échantillons de sang qui sont négatifs pour ces virus peuvent être utilisés; c'est pourquoi le risque de contracter une hépatite à la suite d'une transfusion sanguine est très faible au Canada.

Se faire traiter pour une hépatite

Le traitement de l’infection chronique au virus de l’hépatite B peut réduire la quantité de virus présente chez une personne, ce qui est susceptible d’engendrer une baisse du risque de cirrhose et de cancer du foie. Le traitement de l’infection chronique au virus de l’hépatite C peut réduire le virus, voire l’éliminer chez certaines personnes. Le traitement de ce virus peut également engendrer une baisse du risque de cirrhose et de cancer du foie. Cependant, de nombreuses personnes ne savent pas qu’elles sont atteintes d’une hépatite. Les personnes les plus susceptibles d’être atteintes de l’hépatite B et C, comme celles qui partagent des aiguilles, devraient passer régulièrement un test de dépistage afin qu’elles puissent commencer à se faire traiter si on découvre qu’elles ont l’une ou l’autre de ces infections.

Limiter sa consommation d'alcool

Une consommation excessive d'alcool peut causer une cirrhose du foie, qui augmente le risque de cancer du foie.

Si vous êtes atteint d’une hépatite ou d’une autre forme de maladie du foie, vous pourriez peut-être boire moins d’alcool ou tout simplement l’éviter.

Consommer de l’alcool peut faire augmenter votre risque de cancer du foie. Si vous choisissez de boire de l’alcool, limitez-vous à moins de 1 verre par jour si vous êtes une femme et à moins de 2 verres par jour pour un homme. Moins vous buvez, plus vous réduisez votre risque.

Être non-fumeur et éviter la fumée secondaire

Le tabagisme fait augmenter le risque de cancer du foie. Si vous fumez, demandez de l’aide pour renoncer au tabac.

Être physiquement actif et maintenir un poids santé

Les personnes qui sont obèses risquent davantage d’être atteintes d’un cancer du foie. L’obésité contribue aussi au développement du diabète, de la maladie du foie gras non alcoolique (NAFLD) et de la stéatohépatite non alcoolique (NASH). Cette dernière peut évoluer en une cirrhose et ainsi accroître le risque de cancer du foie.

Une alimentation saine et bien équilibrée ainsi que la pratique régulière d’activités physiques sont 2 des meilleurs moyens d'atteindre et de maintenir un poids santé. Les personnes qui ont un excès de poids ou qui sont obèses devraient éviter de prendre encore du poids et essayer plutôt d'en perdre en mangeant plus sainement et en faisant davantage d'exercices.

Éviter l'exposition à des substances nuisibles au travail

Les travailleurs dans certaines industries pourraient être exposés à des substances nuisibles comme le chlorure de vinyle et le plutonium, qui sont susceptibles d’accroître le risque de cancer du foie. Il convient de respecter les normes de santé et de sécurité au travail dans une industrie qui transforme, entrepose, transporte ou utilise n’importe quelle substance qui cause le cancer.

Se faire soigner quand on a une maladie qui accroît le risque de cancer du foie

En plus de l’hépatite B et C, plusieurs maladies font augmenter le risque de cancer du foie. Leur traitement permet de réduire les dommages qu'elles causent au foie et de diminuer le risque de développer un tel cancer.

Pour plus d’information sur la réduction du risque de cancer

Découvrez ce que vous pouvez faire pour réduire le risque de cancer.

Histoires

Stephanie Hermsen Grâce au financement de la Société canadienne du cancer, on a fait des pas de géant dans la recherche sur le rétinoblastome, et Liam n’aura pas à vivre ce que moi, j’ai vécu.

Lisez l’histoire de Stephanie

Du soutien de la part de quelqu’un qui « est passé par là »

Illustration d’une conversation

Le programme de soutien par les pairs de la Société canadienne du cancer est un service d’entraide téléphonique qui consiste à jumeler les personnes atteintes de cancer et leurs aidants à des bénévoles ayant reçu une formation spéciale.

Apprenez-en plus