Logo Société canadienne du cancer

Leucémie myéloïde chronique

Vous êtes ici:

Traitement de la LMC en phase blastique

En présence d’une leucémie myéloïde chronique (LMC) en phase blastique, on peut avoir recours aux options de traitement suivantes. Votre équipe de soins vous proposera des traitements en fonction de vos besoins et discutera avec vous afin d’élaborer un plan de traitement.

Lors de la phase blastique, le nombre de cellules leucémiques dans la moelle osseuse et le sang augmente. Le nombre de globules blancs (GB) et de plaquettes devient très anormal. Les symptômes apparaissent et vous pourriez éprouver des complications, comme des saignements et des infections.

La crise blastique se produit lorsque la LMC passe rapidement de la phase accélérée à la phase blastique. Les signes et symptômes de la crise blastique comprennent la fièvre, la lassitude, l’enflure de la rate et le fait que plus de 30 % des cellules dans le sang et la moelle osseuse sont des blastes.

La plupart du temps, les cellules leucémiques changent lors de la phase blastique et la maladie se comporte comme une leucémie aiguë myéloblastique (LAM). Lorsque cela se produit, on la traite de façon similaire au traitement administré pour la LAM. Apprenez-en davantage sur le traitement de la LAM.

Moins souvent, les cellules leucémiques changent et la maladie se comporte comme une leucémie aiguë lymphoblastique (LAL). Lorsque cela se produit, on la traite de façon similaire au traitement administré pour la LAL. Apprenez-en davantage sur le traitement de la LAL.

Le but du traitement au cours de la phase blastique est de ramener la LMC à la phase chronique. Votre équipe de soins surveillera attentivement votre sang et votre moelle osseuse pour évaluer votre réaction au traitement.

Traitement ciblé

On peut proposer un traitement ciblé à base d'un inhibiteur de tyrosine kinase pour traiter la LMC en phase blastique. Si vous suivez déjà un traitement ciblé, votre médecin pourrait augmenter la dose du médicament (agent) ou essayer un médicament différent. Les agents ciblés qui suivent sont employés pour traiter la LMC en phase blastique.

L’imatinib (Gleevec) est le traitement de première intention standard.

Le dasatinib (Sprycel) ou le nilotinib (Tasigna) peuvent être administrés comme traitement de première intention. On peut aussi les administrer aux personnes qui ne tolèrent pas les effets secondaires de l’imatinib ou si la LMC résiste à l’imatinib.

Le bosutinib (Bosulif) peut être administré aux personnes qui ne tolèrent pas les effets secondaires de l’imatinib, du dasatinib ou du nilotinib. On emploie aussi le bosutinib si la LMC résiste à ces médicaments.

Le ponatinib (Iclusig) peut être administré si la LMC résiste à d’autres traitements ciblés ou si les cellules leucémiques comportent une certaine mutation génétique.

Chimiothérapie

On peut proposer la chimiothérapie comme traitement de la LMC en phase blastique. Les agents chimiothérapeutiques sont choisis selon que les cellules leucémiques ressemblent à celles de la LAM ou de la LAL.

Les agents chimiothérapeutiques les plus employés lorsque les cellules leucémiques ressemblent à celles de la LAM sont les suivants :

  • cytarabine (Cytosar, Ara-C)
  • cytarabine à forte dose (HDAC)
  • daunorubicine (Cérubidine, daunomycine)
  • doxorubicine (Adriamycin)
  • thioguanine (Lanvis, 6-TG)
  • hydroxyurée (Hydrea)

Lorsque les cellules leucémiques ressemblent à celles de la LAL, les agents chimiothérapeutiques les plus employés comprennent les médicaments énumérés ci-dessus ainsi que ceux qui suivent :

  • vincristine (Oncovin)
  • prednisone

Durant la phase blastique, le risque que les cellules leucémiques se propagent au cerveau et à la moelle épinière (système nerveux central, SNC) est plus grand. On pourrait administrer les agents chimiothérapeutiques suivants directement dans le liquide céphalorachidien (chimiothérapie intrathécale) pour prévenir ou traiter la propagation de la LMC au système nerveux central :

  • cytarabine (Cytosar, Ara-C)
  • méthotrexate

Greffe de cellules souches

On peut proposer l’allogreffe de cellules souches comme traitement de la LMC en phase blastique. Ce traitement est habituellement plus efficace aux phases antérieures. La greffe de cellules souches est plus susceptible d’être efficace si on peut ramener la LMC à la phase chronique avant la greffe.

Radiothérapie

On peut proposer la radiothérapie externe comme traitement de la LMC en phase blastique pour :

  • réduire la taille de la rate lorsque celle-ci est plus grosse que la normale;
  • soulager la douleur osseuse.

On peut administrer une radiothérapie au cerveau si la LMC s'est transformée en LAL. On a moins souvent recours à ce traitement qu'à la chimiothérapie intrathécale.

Chirurgie

On a parfois recours à une chirurgie pratiquée pour retirer la rate (splénectomie). Cette intervention est réalisée lorsque la rate cause de l'inconfort.

Traitement de soutien

Le traitement de soutien est important durant le traitement de chaque phase de la LMC. On y a recours pour maîtriser les complications habituellement associées aux traitements de la LMC et à la maladie même.

Les traitements de soutien administrés lors de la phase blastique peuvent comprendre :

  • des antibiotiques, antiviraux ou antifongiques pour prévenir ou combattre les infections;
  • des facteurs de croissance pour aider la moelle osseuse à se rétablir de la chimiothérapie (la chimiothérapie risque d’affecter la moelle osseuse en l’empêchant de produire suffisamment de cellules sanguines saines, ce qui peut accroître le risque d’infection);
  • des transfusions de globules rouges, de plaquettes, de plasma frais congelé et de cryoprécipité (produit qui remplace les facteurs de coagulation) au besoin;
  • des médicaments pour réduire les taux élevés de certaines substances chimiques dans le sang qui augmentent quand de nombreuses cellules cancéreuses meurent au début du traitement (syndrome de lyse tumorale);
  • la leucaphérèseleucaphérèseTechnique qui consiste à séparer et à extraire, à l’aide d’une machine spéciale appelée appareil d’aphérèse, des globules blancs spécifiques dans un prélèvement sanguin. Le sang restant est ensuite redonné à la personne. pour enlever beaucoup de globules blancs du sang.

Essais cliniques

On peut vous demander si vous voulez participer à un essai clinique sur la LMC. Apprenez-en davantage sur les essais cliniques.

Histoires

Eleanor Rudd Nos efforts n’ont rien de comparable à ce que les femmes vivent lorsqu’on leur dit : “vous avez le cancer”.

Plus de détails

De l’aide pour les fumeurs qui veulent cesser de fumer

Illustration du symbole d’interdiction de fumer

Il est normal d’avoir besoin d’aide pour cesser de fumer. La Société canadienne du cancer est là pour soutenir les fumeurs qui sont prêts à arrêter et même ceux qui ne le sont pas.

Apprenez-en plus