Logo Société canadienne du cancer

Leucémie myéloïde chronique

Vous êtes ici:

Stades de la leucémie myéloïde chronique

La stadification est une façon de décrire ou de classer un cancer selon l’étendue (quantité) de la maladie dans le corps. On attribue aux cancers qui forment une masse solide un numéro de stade selon la taille de la tumeur et sa propagation aux ganglions lymphatiques ou à d’autres parties du corps.

La stadification de la leucémie myéloïde chronique (LMC) diffère de celle des autres types de cancer parce que c'est un cancer qui affecte les cellules du tissu qui fabrique le sang dans la moelle osseuse et parce que ce cancer ne forme pas une tumeur solide. Plutôt que d’attribuer un stade à la LMC, on détermine une phase en fonction du nombre de cellules sanguines et des symptômes.

Phases de la LMC

Habituellement, la LMC passe par chacune des phases suivantes. Toutefois, la maladie peut parfois passer directement de la phase chronique à la phase blastique. La plupart des diagnostics de LMC sont posés en phase chronique, mais il arrive parfois que la phase blastique soit le premier signe de la LMC.

Phase chronique

À la phase chronique :

  • moins de 5 % des cellules dans le sang et la moelle osseuse sont des cellules sanguines immatures (cellules blastiques, ou blastes);
  • les symptômes sont absents ou très légers;
  • en général, la maladie évolue lentement (elle peut prendre plusieurs années avant de passer à la phase suivante);
  • la maladie réagit habituellement bien au traitement.

Phase accélérée

À la phase accélérée, l’un ou l’autre des énoncés suivants s’applique :

  • de 10 à 19 % des cellules dans le sang ou la moelle osseuse sont des cellules blastiques;
  • des symptômes se manifestent, dont la fièvre, le manque d'appétit, la perte de poids et une rate plus grosse que la normale;
  • les cellules blastiques comportent souvent de nouveaux changements chromosomiques en plus du chromosome Philadelphie (Ph);
  • au moins 20 % des globules blancs dans le sang et la moelle osseuse sont des basophilesbasophilesType de granulocyte (globule blanc) qui libère des substances chimiques afin de combattre certains types d’infection et les réactions allergiques.;
  • le nombre de plaquettes dans le sang est très élevé ou très bas;
  • la maladie ne réagit pas aussi bien au traitement que la LMC en phase chronique.

Lorsque la leucémie est en phase accélérée, elle peut rapidement passer à la phase blastique. Lorsque cela se produit, on parle alors de crise blastique.

Phase blastique

La phase blastique est également appelée phase aiguë ou crise blastique. Dans cette phase, la LMC agit plus comme une leucémie aiguë :

  • plus de 20 % des cellules dans le sang et la moelle osseuse sont des cellules blastiques, ou blastes;
  • les cellules anormales se propagent aux tissus et aux organes hors de la moelle osseuse;
  • des symptômes se manifestent, dont la fièvre, un malaise, l’enflure de la rate, le manque d'appétit, la perte de poids, la fatigue, l'essoufflement, la douleur abdominale et la douleur osseuse;
  • le nombre de globules blancs et de plaquettes devient très anormal (ce qui peut entraîner des saignements et des infections).

LMC récidivante

Lorsqu'il y a récidive de la LMC, cela veut dire que le nombre de blastes dans le sang et la moelle osseuse a augmenté après le traitement et la rémission. La rémission signifie que le nombre de cellules sanguines est revenu à la normale et qu’il reste à des taux normaux ou presque normaux pendant de longues périodes.

LMC réfractaire

La LAL est réfractaire quand elle n’a pas réagi au traitement.

Histoires

David Rex Lorsque j’ai reçu mon diagnostic de cancer, une foule de questions me sont venues à l’esprit.

Lisez l’histoire de David

Comment stopper le cancer avant qu’il n’apparaisse?

Découvrez l’impact de vos habitudes de vie sur le risque de cancer et voyez comment prendre les choses en main à l’aide de notre outil interactif – C’est ma vie!

Apprenez-en plus