Logo Société canadienne du cancer

Leucémie lymphoïde chronique

Vous êtes ici:

Traitement de la LLC à risque moyen ou à risque élevé

Votre équipe de soins vous proposera des traitements et discutera avec vous afin d’élaborer un plan de traitement selon la catégorie de risque de la leucémie lymphoïde chronique (LLC) dont vous êtes atteint et vos besoins. La LLC à risque moyen correspond au stade I ou II de Rai ou bien au stade B de Binet. La LLC à risque élevé correspond au stade III ou IV de Rai ou bien au stade C de Binet. En présence d’une LLC à risque moyen ou à risque élevé, on peut avoir recours aux options de traitement suivantes.

Observation vigilante

L’observation vigilante est aussi appelée surveillance active. On peut vous proposer l'observation vigilante pour une LLC à risque moyen ou à risque élevé si vous éprouvez  peu ou pas du tout de symptômes. On débute le traitement s'il y a des signes que la maladie évolue ou si vous ressentez de nouveaux symptômes.

Chimiothérapie

On peut vous proposer la chimiothérapie pour une LLC à risque moyen ou à risque élevé. Les agents chimiothérapeutiques suivants peuvent être employés seuls ou associés :

  • fludarabine (Fludara)
  • bendamustine (Treanda)
  • cladribine (Leustatin)
  • chlorambucil (Leukeran)
  • cyclophosphamide (Cytoxan, Procytox)
  • pentostatine (déoxycoformycine, Nipent)
  • vincristine (Oncovin)
  • doxorubicine (Adriamycin)
  • mitoxantrone (Novantrone)
  • méthotrexate
  • oxaliplatine (Eloxatin)
  • étoposide (Vepesid, VP-16)
  • cytarabine (Cytosar, Ara-C)

Un stéroïde comme la prednisone ou la dexaméthasone (Decadron, Dexasone) peut être associé à la chimiothérapie.

Traitement ciblé

On peut vous proposer le traitement ciblé pour une LLC à risque moyen ou à risque élevé. Lors du traitement ciblé, on a recours à des médicaments ou à d’autres substances pour cibler des molécules spécifiques, habituellement des protéines, qui participent à la croissance des cellules cancéreuses tout en limitant les dommages aux cellules normales. On peut l’associer à des agents chimiothérapeutiques.

Les médicaments ciblés suivants peuvent être employés :

  • rituximab (Rituxan)
  • alemtuzumab (Campath)
  • ofatumumab (Arzerra)
  • obinutuzumab (Gazyva)
  • ibrutinib (Imbruvica)
  • idélalisib (Zydelig)

Chirurgie

On peut proposer une chirurgie pour enlever la rate (splénectomie) comme traitement de la LLC à risque moyen ou à risque élevé. Elle permet d’accroître le nombre de globules rouges ou de plaquettes. On y a aussi recours pour soulager l’inconfort quand une rate enflée exerce une pression sur d’autres organes.

Radiothérapie

On peut vous proposer une radiothérapie externe à faible dose comme traitement de la LLC à risque moyen ou à risque élevé. On y a recours pour réduire la taille d'une rate enflée ou de ganglions lymphatiques enflés dans une région du corps.

Traitement de soutien

Le traitement de soutien joue un rôle important dans le traitement de la LLC à risque moyen ou à risque élevé. On y a recours pour maîtriser les complications habituellement associées aux traitements de la LLC et à la maladie même.

Le traitement de soutien peut comporter :

  • des antibiotiques, antiviraux ou antifongiques pour prévenir ou combattre les infections;
  • des perfusions d’immunoglobulines (IGIV) pour prévenir les infections récurrentes;
  • des facteurs de croissance pour aider la moelle osseuse à se rétablir de la chimiothérapie (la chimiothérapie risque d’affecter la moelle osseuse en l’empêchant de produire suffisamment de cellules sanguines saines, ce qui peut accroître le risque d’infection);
  • des transfusions de globules rouges, de plaquettes, de plasma frais congelé et de cryoprécipité (produit qui remplace les facteurs de coagulation) au besoin;
  • des médicaments pour réduire des taux élevés de certaines substances chimiques dans le sang qui augmentent quand de nombreuses cellules cancéreuses meurent au début du traitement (syndrome de lyse tumorale);
  • la leucaphérèseleucaphérèseTechnique qui consiste à séparer et à extraire, à l’aide d’une machine spéciale appelée appareil d’aphérèse, des globules blancs spécifiques dans un prélèvement sanguin. Le sang restant est ensuite redonné à la personne. pour enlever beaucoup de globules blancs du sang.

Essais cliniques

On peut vous demander si vous voulez participer à un essai clinique sur la LLC. Apprenez-en davantage sur les essais cliniques.

Histoires

Sophie Lebel Ma famille est fière du travail que j’accomplis pour amener des changements positifs dans la vie des gens.

Lisez l’histoire de Dre Lebel

Information sur le cancer dans plus de cent langues

Illustration d’un point d’interrogation

Le Service d’information sur le cancer (SIC) de la Société canadienne du cancer est le seul service téléphonique national, bilingue et sans frais au Canada à offrir de l’information sur le cancer dans plus de cent langues.

Apprenez-en plus