Logo Société canadienne du cancer

Leucémie lymphoïde chronique

Vous êtes ici:

Stades de la leucémie lymphoïde chronique

La stadification est une façon de décrire ou de classer un cancer selon l’étendue (quantité) de la maladie dans le corps. On attribue aux cancers qui forment une masse solide un numéro de stade selon la taille de la tumeur et sa propagation aux ganglions lymphatiques ou à d’autres parties du corps.

La stadification de la leucémie lymphoïde chronique (LLC) diffère puisque cette maladie ne forme pas de tumeur solide. C’est un cancer des cellules du tissu qui fabrique le sang dans la moelle osseuse. Le stade de la maladie est défini en fonction du nombre de cellules sanguines et de la quantité de tissu lymphoïde atteint.

Les 2 systèmes de stadification de la LLC sont la classification de Rai et la classification de Binet. Les 2 systèmes se basent sur le nombre de lymphocytes, de globules rouges et de plaquettes dans le sang et la moelle osseuse.

  • Un nombre élevé de lymphocytes dans le sang est appelé lymphocytose.
  • Un faible nombre de globules rouges dans le sang est appelé anémie.
  • Un faible nombre de plaquettes dans le sang est appelé thrombocytopénie.

Il arrive parfois que les médecins parlent d’une catégorie de risque pour la LLC. Cette catégorie décrit la probabilité que la LLC s’aggrave et nécessite alors un traitement. Si c’est le cas, les médecins pourraient en modifier le stade.

Classification de Rai

La classification de Rai est constituée de 5 niveaux (0 à IV) qui se basent sur le nombre de lymphocytes, de globules rouges et de plaquettes. Elle prend aussi en considération l’enflure des ganglions lymphatiques ou de la rate, c’est-à-dire s’ils sont plus gros que la normale.

Classification de Rai
StadeCaractéristiques

0

Il y a trop de lymphocytes.

Le nombre de globules rouges et de plaquettes est normal.

Les ganglions lymphatiques et la rate ne sont pas enflés.

I

Il y a trop de lymphocytes.

Le nombre de globules rouges et de plaquettes est normal.

Les ganglions lymphatiques sont enflés mais pas la rate.

II

Il y a trop de lymphocytes.

Le nombre de globules rouges et de plaquettes est normal.

Les ganglions lymphatiques peuvent être enflés. La rate est enflée.

III

Il y a trop de lymphocytes et pas assez de globules rouges.

Le nombre de plaquettes est normal.

Les ganglions lymphatiques ou la rate peuvent être enflés.

IV

Il y a trop de lymphocytes et pas assez de plaquettes.

Le nombre de globules rouges peut être bas.

Les ganglions lymphatiques ou la rate peuvent être enflés.

Classification révisée de Rai

La classification révisée de Rai divise les niveaux en 3 catégories de risque.

  • La LLC à risque faible correspond au stade 0.
  • La LLC à risque moyen correspond aux stades I et II.
  • La LLC à risque élevé correspond aux stades III et IV.

Classification de Binet

La classification de Binet est constituée de 3 niveaux qui se basent sur le nombre de globules rouges et de plaquettes dans le sang ainsi que le nombre de régions de tissu lymphatique enflé. Les régions de tissu lymphatique sont la rate, le foie et les ganglions lymphatiques du cou, des aisselles et des aines.

Classification de Binet
StadeCatégorie de risqueStade de RaiCaractéristiques

A

Risque faible

0, I et II

Le nombre de globules rouges et de plaquettes est normal.

Il y a moins de 3 régions de tissu lymphatique enflé.

B

Risque moyen

0, I et II

Le nombre de globules rouges et de plaquettes est normal.

Il y a au moins 3 régions de tissu lymphatique enflé.

C

Risque élevé

III et IV

Le nombre de globules rouges et/ou de plaquettes est bas.

Il y a des régions de tissu lymphatique enflé.

Maladie récidivante

Une LLC récidivante réapparaît après le traitement et la rémission. La rémission est habituellement définie comme une diminution ou une disparition des signes et symptômes et une hausse du nombre de cellules sanguines. Si la LLC récidive, il est possible que les médecins en établissent de nouveau le stade. C’est la restadification.

Maladie réfractaire

La LLC est réfractaire quand elle n’a pas réagi au traitement.

Histoires

Dr David Huntsman Risque génétique d’une forme agressive de cancer de l’estomac

Plus de details

Comment stopper le cancer avant qu’il n’apparaisse?

Découvrez l’impact de vos habitudes de vie sur le risque de cancer et voyez comment prendre les choses en main à l’aide de notre outil interactif – C’est ma vie!

Apprenez-en plus