Logo Société canadienne du cancer

Leucémie lymphoïde chronique

Vous êtes ici:

Symptômes de la leucémie

Les signes ou symptômes de la leucémie peuvent varier en fonction de la forme de leucémie dont vous êtes atteint, soit aiguë ou chronique.

La leucémie aiguë peut causer des signes et des symptômes semblables à ceux de la grippe. Ils apparaissent soudainement en quelques jours ou en quelques semaines.

La leucémie chronique ne cause souvent que peu ou pas du tout de symptômes. En général, les signes et symptômes apparaissent graduellement. Beaucoup de personnes atteintes d’une leucémie chronique disent simplement qu'elles ne se sentent pas bien. On découvre souvent la maladie lors d'une analyse de sang courante.

D’autres affections médicales peuvent causer les mêmes symptômes que la leucémie. Consultez votre médecin si vous éprouvez ces symptômes :

  • fatigue
  • sensation générale d’inconfort ou de maladie (malaise)
  • perte d'appétit
  • perte de poids
  • fièvre
  • essoufflement
  • pâleur
  • battements du cœur rapides (palpitations)
  • faiblesse
  • étourdissements
  • tendance aux ecchymoses
  • saignements de nez fréquents ou importants
  • gencives qui saignent
  • saignements au milieu du cycle menstruel ou menstruations abondantes
  • petites taches rougeâtres et plates sur la peau causées par un saignement sous-cutané (pétéchies)
  • infections fréquentes aux poumons, aux voies urinaires ou aux gencives ou autour de l’anus
  • feux sauvages fréquents
  • vomissements
  • maux de tête
  • maux de gorge
  • sueurs nocturnes
  • douleur osseuse ou articulaire
  • ganglions lymphatiques enflés au cou, aux aisselles, aux aines ou au-dessus des clavicules
  • malaise abdominal ou sensation de plénitude
  • troubles de la vue
  • lésions dans les yeux
  • enflure des testicules
  • chloromechloromeTumeur verdâtre rare et cancéreuse (maligne) qui se développe en présence d’une leucémie myéloïde. Elle est formée de blastes anormaux (cellules sanguines immatures) qui s’accumulent dans les tissus mous hors de la moelle osseuse.  – amas de cellules leucémiques, ou blastes, sous la peau ou dans d'autres parties du corps
  • leucémie cutanée – lésions ou plaques de n'importe quelle taille et habituellement roses ou rouge-brun
  • angéite allergique – trouble semblable à une réaction allergique cutanée qui se manifeste habituellement sous la forme de lésions sur les mains et les pieds
  • syndrome de Sweet, ou dermatose neutrophilique aiguë fébrile– affection caractérisée par de la fièvre et des lésions douloureuses qui peuvent se manifester sur n'importe quelle partie du corps

Urgences dues au cancer

Dans certains cas, la leucémie ou ses traitements peuvent causer de graves problèmes. Ces urgences dues au cancer doivent être traitées immédiatement.

Le syndrome de lyse tumorale peut apparaître quand on administre une chimiothérapie comme traitement de la leucémie aiguë et que les cellules cancéreuses meurent rapidement, ne permettant pas aux reins d’évacuer assez vite du sang les substances qu’elles libèrent. Apprenez-en davantage sur le syndrome de lyse tumorale.

Le syndrome de compression de la veine cave supérieure (SCVCS) peut apparaître quand trop de cellules leucémiques se forment dans le thymus, le faisant ainsi grossir et bloquer la trachée. Le SCVCS peut survenir en présence d’une leucémie aiguë lymphoblastique (LAL). Apprenez-en davantage sur le syndrome de compression de la veine cave supérieure.

La coagulation intravasculaire disséminée (CIVD) est un trouble caractérisé par la formation de caillots sanguins dans le sang circulant et par des saignements. Le CIVD survient plus souvent en présence d’une leucémie promyélocytaire aiguë, mais il peut aussi le faire avec d’autres sous-types de leucémie aiguë myéloblastique (LAM). Apprenez-en davantage sur la coagulation intravasculaire disséminée.

Histoires

Hannah Toutefois, pouvoir aller au camp Goodtimes tous ensemble en famille nous a aidé.

Lisez l'histoire de Hannah

Une meilleure qualité de vie grâce à un essai clinique

Illustration d’éprouvettes

Lors d’un essai clinique dirigé par le Groupe d’essais cliniques de l’INCC pour la Société, on a découvert que les hommes atteints d’un cancer de la prostate qui reçoivent un traitement hormonal intermittent vivent aussi longtemps que ceux dont le traitement est ininterrompu.

Apprenez-en plus