Logo Société canadienne du cancer

Cancer du rein

Vous êtes ici:

Traitements de la récidive de cancer du rein

En présence d’une récidive de cancer du rein, on peut avoir recours aux options de traitement suivantes. Votre équipe de soins vous proposera des traitements en fonction de vos besoins et discutera avec vous afin d’élaborer un plan de traitement. Les traitements qu’on vous offrira dépendent d’où le cancer est réapparu et des traitements auxquels on a déjà eu recours.

Traitement ciblé

Le traitement ciblé est le traitement standard de la récidive du cancer du rein. Lors du traitement ciblé, on se sert de médicaments pour cibler des molécules spécifiques, comme des protéines, présentes à la surface des cellules cancéreuses. En ciblant ces molécules, les médicaments interrompent la croissance et la propagation des cellules cancéreuses tout en limitant les dommages aux cellules normales.

Les médicaments ciblés agissant sur le VEGF qu’on emploie pour traiter la récidive de cancer du rein sont entre autres ceux-ci :

  • sunitinib (Sutent) – habituellement, c’est le premier médicament administré puisqu’il s’est révélé le plus efficace
  • sorafenib (Nexavar)
  • pazopanib (Votrient)
  • axitinib (Inlyta)

Les médicaments ciblés agissant sur le mTOR qu’on emploie pour traiter la récidive de cancer du rein sont entre autres ceux-ci :

  • temsirolimus (Torisel)
  • évérolimus (Afinitor)

Si le cancer a cessé de réagir au VEGF ou au mTOR, on peut vous proposer le nivolumab (Opdivo), qui est un inhibiteur du point de contrôle PD-1.

Il n’y a pas de traitements standards pour le cancer du rein qui a cessé de réagir aux médicaments ciblés.

Chirurgie

Si le cancer du rein s’est propagé seulement au cerveau ou aux poumons, on peut vous proposer une chirurgie pour le traiter. Apprenez-en davantage sur le traitement des métastases au cerveau et des métastases aux poumons.

Radiothérapie

On peut proposer une radiothérapie externe pour soulager la douleur et d’autres symptômes des métastases au cerveau, des métastases aux os et des métastases aux poumons.

Ablation

L’ablation a recours à la chaleur ou au froid pour détruire la tumeur au rein. On peut vous proposer l’ablation si vous n’êtes pas assez bien pour subir une chirurgie ou si un seul de vos reins fonctionne.

Immunothérapie

L’immunothérapie est une forme de thérapie biologique qui fait appel au système immunitaire pour aider à détruire les cellules cancéreuses. On peut la proposer à quelques personnes atteintes d’une récidive de carcinome du rein (CCR) à cellules claires, ou conventionnel. On y a rarement recours au Canada puisque les traitements ciblés sont plus efficaces pour traiter le cancer du rein.

On peut administrer l’immunothérapie dans des centres spécialisés pour traiter les personnes dont le cancer du rein ne réagit plus au traitement ciblé. Votre équipe de soins décidera si l’immunothérapie est une bonne option de traitement pour vous.

Les cytokines sont le type de médicament immunothérapeutique administré pour la récidive de cancer du rein. Les cytokines sont des protéines produites et libérées par les cellules du système immunitaire. Les 2  cytokines qu’on peut employer sont les suivantes :

  • interleukine 2 à forte dose administrée par intraveineuse (Aldesleukin, Proleukin)
  • interféron alpha  (Intron A, Wellferon) administré par injection sous la peau (sous-cutanée)

L’administration intraveineuse de fortes doses d’interleukine 2 peut causer de graves effets secondaires. On doit le faire dans un centre où l’immunothérapie est administrée depuis longtemps.

Chimiothérapie

On a rarement recours à la chimiothérapie pour traiter le cancer du rein. On peut vous proposer une chimiothérapie si :

  • le carcinome à cellules rénales (CCR) a une composante sarcomatoïde ou rhabdoïde;
  • le CCR n’est pas à cellules claires;
  • le cancer ne réagit plus à d’autres traitements, comme le traitement ciblé.

On a rarement recours à la chimiothérapie pour soulager la douleur ou contrôler les symptômes d’un cancer du rein avancé (chimiothérapie palliative). Malheureusement, les taux de réponse à la chimiothérapie sont habituellement faibles.

Puisqu’on administre rarement la chimiothérapie pour traiter le cancer du rein, il n’y a pas de médicaments ni d’associations médicamenteuses standards.

Essais cliniques

On peut vous demander si vous voulez participer à un essai clinique sur le cancer du rein. Apprenez-en davantage sur les essais cliniques.

Histoires

Hannah Toutefois, pouvoir aller au camp Goodtimes tous ensemble en famille nous a aidé.

Lisez l'histoire de Hannah

Défense des intérêts des personnes atteintes de cancer

Illustration d’un mégaphone

Nos employés et bénévoles rencontrent les élus des divers paliers de gouvernement (municipal, provincial et fédéral) pour les convaincre de faire de la lutte contre le cancer une de leurs priorités.

Apprenez-en plus