Cancer du rein

Vous êtes ici:

Grades du cancer du rein

Pour établir le grade du cancer du rein, le pathologiste examine au microscope un peu de tissu prélevé dans la tumeur. Le pathologiste assigne un grade de 1 à 4 au cancer du rein. Plus le nombre est bas, plus le grade l’est aussi.  

Le grade est la description de la différenciation des cellules cancéreuses. La différenciation est définie par l'apparence et le comportement des cellules cancéreuses qu'on compare à ceux des cellules normales.

Les cellules cancéreuses de bas grade sont bien différenciées. Leur apparence et leur comportement ressemblent beaucoup à ceux des cellules normales. Elles ont tendance à se développer lentement et risquent moins de se propager.

Les cellules cancéreuses de haut grade sont peu différenciées ou indifférenciées. Leur apparence et leur comportement sont moins normaux, ou plus anormaux. Elles ont tendance à se développer plus rapidement et sont plus susceptibles de se propager.

Connaître le grade donne à votre équipe de soins une idée de la rapidité à laquelle le cancer peut se développer et de sa probabilité de propagation. Cela l’aide à planifier votre traitement. Le grade peut aussi aider l’équipe de soins à prévoir comment vous pourriez réagir au traitement.

Les médecins ont recours à 2 systèmes de classification histologique pour le cancer du rein.

La International Society for Urological Pathology (ISUP) a recours à une échelle de 1 à 4 pour établir le grade du carcinome à cellules claires (conventionnel) et du carcinome papillaire. Le système ISUP aide aussi à évaluer la survie.

Les grades de Fuhrman sont un système plus ancien que celui de la classification ISUP. Ils ont aussi recours à une échelle de 1 à 4. Ils sont les plus précis pour le carcinome à cellules claires.

Histoires

La Dre Wendy Parulekar, chercheuse, Groupe canadien des essais sur le cancer Le Groupe canadien des essais sur le cancer a découvert l’effet protecteur d’une hormonothérapie prolongée contre le cancer du sein.

Plus de details

Passer à l’action contre tous les cancers

Icône – point d’interrogation

Le plus récent rapport Statistiques canadiennes sur le cancer révèle que les cancers du poumon, colorectal, du sein et de la prostate devraient représenter la moitié de tous les nouveaux cas de cancer diagnostiqués en 2017. Découvrez ce que vous pouvez faire pour réduire le fardeau du cancer.

Apprenez-en plus