Logo Société canadienne du cancer

Lymphome
hodgkinien

Vous êtes ici:

Traitement du lymphome hodgkinien

Le traitement du lymphome hodgkinien (LH) est administré par des spécialistes du cancer, soit des oncologues. Certains se spécialisent en chirurgie, d'autres en radiothérapie ou bien en chimiothérapie (médicaments). Ces médecins discutent avec la personne atteinte de cancer pour choisir un plan de traitement.

Les plans de traitement sont conçus de façon à répondre aux besoins de chaque personne atteinte de cancer. Les décisions relatives au traitement du LH se basent sur les éléments suivants :

  • stade du LH
  • type de LH
  • régions du corps affectées par le LH
  • âge de la personne
  • état de santé global de la personne

Options de traitement du lymphome hodgkinien

  • Chimiothérapie
    • La chimiothérapie est le traitement principal du LH, avec ou sans radiothérapie.
  • Radiothérapie
    • On peut administrer une radiothérapie externe ainsi qu’une chimiothérapie dans le cadre d’un traitement d’association ou bien avoir seulement recours à cette radiothérapie pour traiter des régions localisées de LH précoce.
  • Greffe de cellules souches
    • On peut faire une greffe de cellules souches dans certains cas, par exemple si le LH est réapparu après avoir été traité ou s’il ne réagit plus au traitement.
  • Suivi après le traitement
    • Il est important d’avoir régulièrement des visites de suivi, en particulier au cours des 3 premières années qui suivent le traitement.

Essais cliniques

Les essais cliniques visent à trouver de meilleures méthodes de prévention, de détection et de traitement du cancer. Certains essais cliniques sur le LH sont en cours au Canada et acceptent des participants. Pour obtenir plus de renseignements, consultez la section « Essais cliniques » de ce chapitre.

Consultez la liste de questions à poser à votre médecin sur le traitement.

Histoires

Catherine Coulson Peu à peu, j’ai pris conscience que moi aussi, je pouvais faire partie des survivants.

Plus de détails

Une meilleure qualité de vie grâce à un essai clinique

Illustration d’éprouvettes

Lors d’un essai clinique dirigé par le Groupe d’essais cliniques de l’INCC pour la Société, on a découvert que les hommes atteints d’un cancer de la prostate qui reçoivent un traitement hormonal intermittent vivent aussi longtemps que ceux dont le traitement est ininterrompu.

Apprenez-en plus