Lymphome hodgkinien chez l’enfant

Vous êtes ici:

Radiothérapie pour le lymphome hodgkinien chez l'enfant

En radiothérapie, on a recours à des rayons ou à des particules de haute énergie pour détruire les cellules cancéreuses. On l’administre habituellement pour traiter le lymphome hodgkinien (LH) chez l’enfant. L’équipe de soins prendra en considération les besoins de votre enfant pour choisir le type de radiothérapie, la dose à administrer, la façon de le faire et l’horaire à suivre. Votre enfant pourrait aussi recevoir d’autres traitements.

La radiothérapie permet de détruire les cellules cancéreuses dans le corps.

Les enfants atteints d’un LH reçoivent habituellement une radiothérapie après une chimiothérapie. On traite le LH chez l’enfant par radiothérapie externe.

Radiothérapie externe

Lors de la radiothérapie externe, un appareil émet des radiations à travers la peau jusqu’à la tumeur et une partie du tissu qui l’entoure. Dans le cas du LH chez l’enfant, on administre la radiation seulement à une ou à quelques régions ganglionnaires qu’on sait atteintes par le cancer. C’est une radiothérapie du champ atteint. Le champ de rayonnement est le plus petit possible, ce qui aide à réduire le risque d’effets tardifs. Les médecins administrent parfois une dose supplémentaire de radiation quand la tumeur est volumineuse.

En général, la radiothérapie est administrée du lundi au vendredi. Pendant quelques minutes à chacune de ces journées, la radiation est dirigée vers les ganglions lymphatiques atteints de cancer. La radiothérapie dure habituellement de 2 à 4 semaines.

On peut aussi avoir recours à la radiothérapie avant une greffe de cellules souches. On administre une radiothérapie externe au corps tout entier. C’est une irradiation corporelle totale (ICT).

Questions à poser sur la radiothérapie

Apprenez-en davantage sur la radiothérapie. Afin de prendre les bonnes décisions pour votre enfant, posez des questions sur la radiothérapie à l’équipe de soins.

Histoires

Stephanie Hermsen Grâce au financement de la Société canadienne du cancer, on a fait des pas de géant dans la recherche sur le rétinoblastome, et Liam n’aura pas à vivre ce que moi, j’ai vécu.

Lisez l’histoire de Stephanie

Un chez-soi loin de chez soi

Illustration d’une maison

La Société canadienne du cancer offre son hospitalité aux personnes atteintes de cancer qui doivent parcourir de longues distances pour recevoir leurs traitements.

Apprenez-en plus