Logo Société canadienne du cancer

Lymphome hodgkinien chez l’enfant

Vous êtes ici:

Traitements du lymphome hodgkinien chez l'enfant

Si votre enfant est atteint d’un lymphome hodgkinien (LH), l’équipe de soins élaborera un plan de traitement juste pour lui. Ce plan se basera sur ses besoins et peut comprendre une association de différents traitements. Quand elle décide des traitements à proposer pour le LH infantile, l’équipe de soins de votre enfant prend les éléments suivants en considération :

  • type de lymphome hodgkinien
  • stade du cancer
  • nombre de régions ganglionnaires atteintes par le cancer
  • âge de l’enfant
  • état de santé global de l’enfant

Options de traitement pour le LH classique

Quand elle planifie le traitement d’un LH classique infantile, l’équipe de soins prend également en considération la catégorie de risque. Les catégories de risque se basent sur le stade de la maladie, le volume tumoral et la présence de symptômes B. Les symptômes B comprennent une fièvre supérieure à 38 °C, des sueurs nocturnes importantes et une perte de poids équivalant à au moins 10 % du poids corporel de l’enfant sur une période de 6 mois.

CatégorieDescription

Risque faible

Le cancer est de stade I ou II. Il n’y a pas de tumeurs volumineuses. L’enfant n’éprouve pas de symptômes B.

Risque moyen

Le cancer est de stade I ou II. Il y a des tumeurs volumineuses ou bien l’enfant éprouve des symptômes B.

OU

Le cancer est de stade III ou IV. L’enfant n’éprouve pas de symptômes B.

Risque élevé

Le cancer est de stade III ou IV. L’enfant éprouve des symptômes B.

Les enfants qui font partie de la catégorie de risque faible ont besoin d’un traitement moins intense puisque le cancer est plus susceptible de répondre au traitement et moins susceptible de réapparaître (récidiver). Les enfants faisant partie de la catégorie de risque élevé doivent recevoir un traitement plus intense puisque le cancer est plus agressif et plus susceptible de récidiver.

On peut proposer une chimiothérapie aux enfants atteints d’un LH classique. Différents types d’agents chimiothérapeutiques sont administrés selon la catégorie de risque du cancer. On pourrait aussi leur offrir une radiothérapie après la chimiothérapie.

On peut proposer une greffe de cellules souches aux enfants atteints d’un LH classique primitif évolutif (aussi appelé résistant) ou récidivant. On pourrait leur administrer une radiothérapie en préparation à la greffe.

Options de traitement pour le LH nodulaire à prédominance lymphocytaire

On traite habituellement le LH nodulaire à prédominance lymphocytaire de stade I par chirurgie quand les médecins pensent qu’ils peuvent enlever complètement la tumeur, soit la réséquer. Le chirurgien n’enlève que les ganglions lymphatiques qu’il sait atteints de cancer.

D’autres stades du LH nodulaire à prédominance lymphocytaire sont traités par chimiothérapie. On pourrait administrer une radiothérapie à faible dose après la chimiothérapie.

Suivi

Le suivi après le traitement est une composante importante des soins apportés aux enfants atteints de cancer. Votre enfant devra avoir régulièrement des visites de suivi, en particulier au cours des 10 premières années qui suivent le traitement. Ces visites permettent à l’équipe de soins de surveiller ses progrès et de savoir comment il se rétablit du traitement. Elles lui permettent aussi de vérifier la présence d’effets tardifs des traitements.

Essais cliniques

De nombreux enfants atteints de cancer sont traités en essai clinique. Les essais cliniques visent à trouver de nouvelles méthodes de prévention, de détection et de traitement du cancer qui soient meilleures. Apprenez-en davantage sur les essais cliniques.

Questions à poser sur le traitement

Apprenez-en davantage sur le traitement. Afin de prendre les bonnes décisions pour votre enfant, posez des questions sur le traitement à l’équipe de soins.

Histoires

Dre Annette McWilliams La Dre Annette McWilliams fait appel à un à un nez électronique pour flairer le cancer du poumon.

Plus de details

Comment stopper le cancer avant qu’il n’apparaisse?

Découvrez l’impact de vos habitudes de vie sur le risque de cancer et voyez comment prendre les choses en main à l’aide de notre outil interactif – C’est ma vie!

Apprenez-en plus