Logo Société canadienne du cancer

Cancer de la vésicule biliaire

Vous êtes ici:

Soins de soutien pour le cancer de la vésicule biliaire

Les soins de soutien permettent de surmonter les obstacles physiques, pratiques, émotifs et spirituels engendrés par le cancer de la vésicule biliaire. Ils représentent une composante importante des soins apportés aux personnes atteintes de cette maladie. De nombreux programmes et services permettent de répondre aux besoins et d’améliorer la qualité de vie de ces personnes et de leurs proches, en particulier une fois que le traitement est terminé.

Le rétablissement d’un cancer de la vésicule biliaire et l’adaptation à la vie après le traitement diffèrent d’une personne à l’autre. Ils varient selon l’étendue de la maladie, le type de traitement administré et bien d’autres facteurs. La fin du traitement d’un cancer peut engendrer des émotions partagées. Même si le traitement est terminé, il pourrait y avoir d’autres questions à régler, comme l’adaptation aux effets secondaires à long terme. Une personne qui a été traitée pour un cancer de la vésicule biliaire peut se préoccuper des aspects suivants.

Douleur

La douleur peut se manifester à cause d’un cancer de la vésicule biliaire ou de son traitement. Il est possible qu’une personne atteinte d’un cancer de la vésicule biliaire éprouve de la douleur si la tumeur envahit les nerfs et les organes voisins, comme le foie, l’intestin grêle et le pancréas, ou si elle bloque le canal cholédoque.

L’intensité de la douleur augmente souvent au fur et à mesure que le cancer se propage.

Les options de traitement de la douleur comprennent les suivantes :

  • La radiothérapie palliative peut soulager la douleur chez les personnes atteintes d’un cancer de la vésicule biliaire de stade avancé. Elle peut aider à réduire la taille d’une tumeur qui exerce une pression sur les nerfs ou sur d’autres organes.
  • La chirurgie palliative ne vise pas à enlever la tumeur. Elle sert plutôt à soulager la douleur et à rétablir l’écoulement de la bile lorsqu’une tumeur bloque un canal biliaire. La chirurgie palliative peut consister en une dérivation biliaire ou la pose d’un extenseur ou d’un cathéter.
  • La prise d’antidouleurs pourrait être nécessaire si le cancer de la vésicu0le biliaire est à un stade avancé.
  • On peut faire une injection d’alcool pour aider à soulager la douleur. On injecte l’alcool à l’intérieur ou autour des nerfs (blocage nerveux) qui transmettent les sensations de douleur de la vésicule biliaire et de la région intestinale jusqu’au cerveau. L’alcool aide à anesthésier les nerfs.

Jaunisse

La jaunisse peut survenir lorsqu’une tumeur bloque la vésicule biliaire ou un canal biliaire ou lorsque le cancer se propage au foie et nuit au drainage de la bile.

La jaunisse peut provoquer les symptômes suivants :

  • jaunissement de la peau et du blanc des yeux
  • urine jaune foncé
  • démangeaisons intenses (prurit)
  • selles pâles

On peut avoir recours aux traitements suivants pour dégager une obstruction de la bile et soulager les symptômes de la jaunisse :

  • insertion d’un petit tube en métal ou en plastique (extenseur) pour maintenir le canal biliaire ouvert
  • pose d’un tube (cathéter) pour aider à drainer la bile (drainage biliaire)
  • création d’une dérivation biliaire pour former une voie de drainage à la bile tout autour du blocage

On peut soulager les démangeaisons en :

  • administrant des médicaments anti-démangeaisons, comme des antihistaminiques oraux ou de la cholestyramine (Questran)
  • appliquant des crèmes ou des lotions sur la peau (traitements topiques), comme une crème à base de corticostéroïdes, une lotion à la calamine ou une crème antihistaminique
  • employant un savon doux et en appliquant une lotion hydratante après le bain
  • utilisant une préparation pour le bain à base d’huile ou d’avoine
  • ne portant pas de vêtements de laine ni de tissus synthétiques qui peuvent irriter la peau
  • portant des vêtements amples
  • gardant son environnement frais et humide

Perte d’appétit

Chez beaucoup de personnes atteintes d’un cancer de la vésicule biliaire, la maladie est à un stade avancé au moment du diagnostic. Si c’est le cas, il se peut que vous éprouviez une perte d’appétit et que vous ne soyez pas capable de bien vous nourrir. La jaunisse peut aussi vous faire perdre l’appétit, car elle risque d’altérer le goût des aliments. La perte d’appétit peut également survenir si vous avez des nausées et des vomissements.

On peut maîtriser les nausées et les vomissements à l’aide d’antinauséeux. Si les aliments semblent avoir un goût métallique, manger la nourriture froide et utiliser des ustensiles en plastique peut aider à les tolérer. Votre médecin pourrait vous prescrire des médicaments qui visent à stimuler l’appétit.

Adaptation à un cancer de la vésicule biliaire de stade avancé

Pendant et après le traitement, on offre des soins palliatifs aux personnes atteintes d’un cancer de la vésicule biliaire de stade avancé. Ces soins visent principalement à rendre la personne le plus confortable possible, à soulager ses symptômes, à lui offrir du soutien et à améliorer ou maintenir sa qualité de vie.

Consultez la liste de questions à poser à votre médecin sur les soins de soutien pendant et après le traitement.

Histoires

Carol Leuken Prairie Women on Snowmobiles est une expérience qui vous transforme à jamais.

Plus de details

Une communauté de soutien en ligne, digne de confiance

Illustration d’un ordinateur

Parlonscancer.ca est une communauté en ligne sur laquelle les personnes atteintes de cancer et leurs proches peuvent compter.

Apprenez-en plus