Logo Société canadienne du cancer

Cancer de l’œil

Vous êtes ici:

Effets secondaires possibles de la chirurgie du cancer de l’œil

Peu importe le traitement du cancer de l’œil, il est toujours possible que certains effets secondaires se produisent. Cependant, ils n’affectent pas toutes les personnes; si c’est le cas, chacune ne les ressent pas de la même façon. Les effets secondaires de la chirurgie dépendent surtout des éléments suivants :

  • type de chirurgie
  • état de santé global de la personne
  • type d’anesthésie utilisé

Les effets peuvent se manifester au cours de la chirurgie, tout de suite après ou seulement quelques jours ou semaines plus tard. La plupart se résorbent après l’intervention. Les effets tardifs peuvent apparaître des mois voire des années à la suite de l’opération. Certains effets peuvent durer un long moment ou être permanents.

Il est important de signaler les effets secondaires à l’équipe soignante.

Changement de la vision

La chirurgie du cancer de l’œil peut entraîner une perte partielle ou totale de la vision. Si on pratique une énucléation ou une exentération, il s’ensuivra une perte totale de la vision du côté affecté et cet effet sera permanent. D’autres chirurgies peuvent également causer une certaine perte de la vision, qui peut survenir plus tard.

Il faut du temps à une personne pour s’adapter à une perte de la vision. Il existe de l’aide pour les personnes qui sont atteintes d’une déficience visuelle ou qui ont perdu la vue.

Retour au menu

Nausées et vomissements

Des nausées et vomissements peuvent être causés par l’anesthésieanesthésieMédicament qui cause l’anesthésie (perte partielle ou totale de sensation ou de conscience). générale administrée lors de la chirurgie. On donne souvent des médicaments pour prévenir et maîtriser les nausées et vomissements. Ces effets secondaires sont temporaires et se dissipent souvent quelques jours après la chirurgie.

Retour au menu

Douleur

Comme pour tout type de chirurgie, une douleur peut se manifester après une opération pour le cancer de l’œil à cause du traumatisme subi par le tissu lors de l’intervention. On a recours aux médicaments antidouleur pour la maîtriser. Il est possible que la douleur prenne du temps avant de s’atténuer après la chirurgie, selon l’opération pratiquée ainsi que la guérison et la tolérance à la douleur de la personne. Si la douleur persiste ou si les médicaments antidouleur ne la soulagent pas, il faut consulter le médecin.

Retour au menu

Enflure

Après la chirurgie à l’œil, il se peut que les paupières et le visage du côté opéré deviennent enflés et meurtris pendant quelques jours. Cet effet se manifeste à cause du traumatisme subi par le tissu lors de l’intervention. L’enflure et les ecchymoses disparaîtront avec le temps. On peut appliquer une compresse froide pour réduire l’enflure et l’inconfort.

Retour au menu

Saignements

Il peut y avoir un saignement ou une hémorragie si un vaisseau sanguin n’a pas été scellé lors de la chirurgie ou si la personne souffre d’un trouble de coagulation du sang. On applique un pansement compressif immédiatement après l’énucléation pour aider à maîtriser le saignement. Le personnel infirmier vérifie souvent les pansements pour savoir s’il n’y a pas de saignement important tout de suite après une chirurgie du cancer de l’œil. S’il y a un saignement et qu’il est assez important, le chirurgien pourrait devoir ramener la personne en salle d’opération pour savoir d’où provient le saignement et l’arrêter.

On peut s’attendre à ce qu’il y ait un petit écoulement sanguinolent après la chirurgie. Il faut signaler tout saignement important au médecin ou à l’équipe soignante.

Retour au menu

Infection

Chez certaines personnes, une infection de la plaie se développe après une chirurgie du cancer de l’oeil. Cet effet n’est pas courant, mais l’infection est susceptible d’apparaître après n’importe quel type de chirurgie. L’équipe soignante montrera à la personne opérée comment nettoyer et soigner l’œil ou la cavité orbitaire si l’œil a été enlevé. Le médecin pourrait prescrire des gouttes antibiotiques pour les yeux à mettre pendant un court laps de temps à la suite de la chirurgie afin de prévenir l’infection. L’infection de la plaie est un effet secondaire temporaire de la chirurgie.

Signalez au médecin ou à l’équipe soignante tout signe d’infection comme de la rougeur, la présence de pus, un écoulement malodorant, une enflure plus importante ou une plus grande sensibilité de la région traitée ou une hausse de la température (fièvre).

Retour au menu

Changement de l’apparence

Une énucléation ou une exentération peut entraîner un changement de l’apparence d’une personne. Si un conformateur a été installé, la coquille avec un trou au milieu sera visible. Si aucun conformateur n’a été posé, on verra le tissu rose et humide qui tapisse la cavité orbitaire.

Il peut être assez bouleversant pour quelqu’un de se faire enlever un œil et de voir le conformateur ou une cavité orbitaire vide pour la première fois. Il faut du temps pour s’ajuster au changement d’apparence et pour apprendre comment prendre soin de l’œil et de la cavité orbitaire. Certaines personnes préfèrent porter des lunettes de soleil jusqu’à ce qu’elles se sentent plus à l’aise avec leur apparence.

L’installation d’un implant orbitaire et d’un œil artificiel (prothèse) peut atténuer le changement d’apparence. Un œil artificiel permanent a une apparence similaire à celle de l’autre œil, mais il ne bouge pas autant. Certaines personnes ne remarqueront pas immédiatement la différence entre les 2 yeux.

Retour au menu

Hallucinations visuelles

Lorsqu’on leur a enlevé un œil en entier par énucléation ou exentération, certaines personnes voient parfois des choses qui ne sont pas là (hallucinations visuelles) ou ont la sensation que leur œil est encore là. Cet effet secondaire est peu courant et temporaire et il disparaît une fois que le cerveau s’est rendu compte que l’œil n’est plus là.

Retour au menu

Histoires

Carrie Walker Boyd Faire du bénévolat pour la Société canadienne du cancer m’a permis de constater le travail colossal qu’elle fait pour les personnes aux prises avec le cancer.

Lisez l’histoire de Carrie

Une meilleure qualité de vie grâce à un essai clinique

Illustration d’éprouvettes

Lors d’un essai clinique dirigé par le Groupe d’essais cliniques de l’INCC pour la Société, on a découvert que les hommes atteints d’un cancer de la prostate qui reçoivent un traitement hormonal intermittent vivent aussi longtemps que ceux dont le traitement est ininterrompu.

Apprenez-en plus