Cancer de l’œil

Vous êtes ici:

Immunothérapie pour le cancer de l’œil

On a rarement recours à l’immunothérapie pour traiter le cancer de l’œil. L’immunothérapie est un type de traitement qui fait appel au système immunitaire pour aider à détruire les cellules cancéreuses. Le système immunitaire est un système complexe de cellules et d'organes qui travaillent ensemble pour défendre notre corps contre les maladies et les infections. Le cancer et certains traitements du cancer peuvent affaiblir notre système immunitaire. Il arrive que le système immunitaire ne reconnaisse pas les cellules cancéreuses comme étant différentes, ou étrangères, et de ce fait, qu'il n'essaie pas de les détruire. L’immunothérapie stimule le système immunitaire de façon à l’aider à reconnaître et à combattre les cellules cancéreuses.

On peut vous proposer une immunothérapie pour :

  • détruire les cellules du cancer de l’œil;
  • renforcer votre système immunitaire;
  • interrompre la croissance et la propagation des cellules du cancer de l’œil.

Votre équipe de soins prendra en considération vos propres besoins pour choisir les médicaments, les doses et les modes d’administration de l’immunothérapie. Vous pourriez aussi recevoir d’autres traitements.

Médicaments immunothérapeutiques administrés pour le cancer de l’œil

L’interféron alpha-2b (Intron A) est un médicament immunothérapeutique qu’on administre parfois pour traiter le carcinome épidermoïde de l’œil ou de la paupière ou le lymphome de l’œil. C’est un type de protéine qui se trouve à l’état naturel dans le corps et qui aide à combattre les infections ou le cancer. L’interféron alpha-2b peut contribuer à renforcer le système immunitaire afin qu’il détruise les cellules cancéreuses.

On administre habituellement l’interféron alpha-2b sous forme de goutte appliquée directement sur l'œil comme traitement du cancer de l’œil. L’application du médicament à la surface de l’œil est un traitement topique.

Effets secondaires

Peu importe le traitement du cancer de l’œil, il est possible que des effets secondaires se produisent, mais chaque personne les ressent différemment. Certaines en ont beaucoup alors que d’autres en éprouvent peu ou pas du tout.

Si des effets secondaires se manifestent, ils peuvent le faire n’importe quand pendant l’immunothérapie, tout de suite après ou quelques jours voire quelques semaines plus tard. Il arrive que des effets secondaires apparaissent des mois ou des années à la suite de l’immunothérapie (effets tardifs). La plupart disparaissent d’eux-mêmes ou peuvent être traités, mais certains risquent de durer longtemps ou d’être permanents.

Les effets secondaires de l’immunothérapie dépendent surtout du type de médicament ou d’association médicamenteuse, de la dose, du mode d’administration et de votre état de santé global. L’interféron alpha-2b topique peut causer ces effets secondaires :

  • inconfort oculaire
  • sensibilité à la lumière (photophobie)

Avisez votre équipe de soins si vous éprouvez ces effets secondaires ou d’autres que vous croyez liés à l’immunothérapie. Plus vite vous leur mentionnez tout problème, plus rapidement ils pourront vous dire comment aider à les soulager.

Informations sur des médicaments anticancéreux spécifiques

Les renseignements sur des médicaments spécifiques changent régulièrement. Apprenez-en davantage sur les sources d’information sur les médicaments ainsi que sur les sites où vous pouvez obtenir des renseignements sur des médicaments spécifiques.

  • Besoin de plus d’information?

    Appelez-nous sans frais au 1 888 939-3333

    « Ou écrivez-nous. Nous vous répondrons par courriel ou par téléphone si vous nous laissez vos coordonnées. Si nous ne pouvons pas vous joindre par téléphone, nous vous laisserons un message vocal. »

    Si vous êtes à l'extérieur du Canada

    Nous pouvons fournir des renseignements sur les soins et les services de soutien pour le cancer au Canada uniquement. Si vous recherchez un organisme de lutte contre le cancer dans votre pays, visitez les sites de l’Union For International Cancer Control ou de l’International Cancer Information Service Group.

Histoires

Le Dr Christopher O’Callaghan, chercheur, Groupe canadien des essais sur le cancer Le Groupe canadien des essais sur le cancer fait grimper le taux de survie au glioblastome chez les aînés.

Plus de details

Quel est le risque à vie d’avoir le cancer?

Icône - 1 sur 2

Selon le plus récent rapport Statistiques canadiennes sur le cancer, environ la moitié des Canadiens pourraient recevoir un diagnostic de cancer au cours de leur vie.

Apprenez-en plus