Cancer de l’œil

Vous êtes ici:

Traitements du cancer de l’œil

Si vous êtes atteint d’un cancer de l’œil, votre équipe de soins élaborera un plan de traitement juste pour vous. Il se basera sur votre santé et des renseignements spécifiques sur le cancer. Quand votre équipe de soins décide quels traitements vous proposer pour le cancer de l’œil, elle prend en considération les éléments suivants :

  • le type de cancer
  • la taille et l’emplacement de la tumeur
  • la propagation du cancer hors de l’œil
  • l’effet qu’aura le traitement sur votre vision
  • votre âge et votre état général de santé
  • vos préférences

Le but du traitement du cancer de l’œil est de l’empêcher de se propager et de conserver la vision quand c’est possible. On peut vous proposer l’un ou plusieurs des traitements suivants pour le cancer de l’œil.

Radiothérapie

La radiothérapie est un traitement courant du cancer de l’œil. On peut y avoir recours comme traitement principal ou avant ou après la chirurgie. Les types de radiothérapie qu’on administre le plus souvent pour traiter le cancer de l’œil sont les suivants :

  • curiethérapie
  • radiothérapie externe

Chirurgie

La chirurgie est un traitement courant du cancer de l’œil. Selon le stade et la taille de la tumeur, on pourrait pratiquer l’un des types suivants de chirurgie.

On fait une résection oculaire pour enlever la tumeur ainsi qu’une petite quantité de tissu sain tout autour.

On fait une énucléation pour retirer le globe oculaire et une partie du nerf optique. On peut y avoir recours pour enlever une grosse tumeur à l’œil ou quand d’autres traitements n’ont pas été efficaces.

On fait une exentération orbitaire pour enlever les parties de l’œil qui se trouvent à l’intérieur de l’orbite (cavité orbitaire), dont le globe oculaire, la paupière, les muscles, les nerfs et la graisse.

On fait une chirurgie de Mohs pour enlever la tumeur en couches. On examine chaque couche en laboratoire jusqu’à ce qu’on n’observe plus de cellules cancéreuses. On a parfois recours à la chirurgie de Mohs pour traiter une tumeur à la paupière ou à la conjonctive.

On fait une cryochirurgie pour geler et détruire du tissu à l’aide du froid extrême. On y a parfois recours pour traiter une tumeur à la paupière ou à la conjonctive.

On fait une chirurgie au laser pour détruire des cellules anormales à l’aide d’un faisceau laser. On y a parfois recours pour traiter une petite tumeur à l’œil.

On peut faire une résection hépatique si le cancer de l’œil s’est propagé au foie. La résection hépatique permet d’enlever la tumeur ainsi qu’une marge de tissu sain tout autour.

On peut faire une chirurgie reconstructive pour aider l’œil à bouger normalement et améliorer l’aspect du visage après une chirurgie pratiquée pour enlever une tumeur à la paupière.

On fait une chirurgie pour mettre une plaque de curiethérapie dans l’œil. Des grains radioactifs fixés à une pièce de métal circulaire (plaque) émettent la radiation dans la tumeur à l’œil.

Chimiothérapie

On administre souvent une chimiothérapie pour traiter le lymphome de l’œil et on le fait parfois pour traiter le mélanome de l’œil.

Surveillance active (observation vigilante)

Lors de la surveillance active (observation vigilante), l’équipe de soins surveille l’apparition de signes et de symptômes. Le médecin prend des photos de l’œil afin de savoir si la tumeur commence à se développer. On a parfois recours à la surveillance active quand il n’y a pas de signes ou de symptômes, que la tumeur est petite et ne semble pas se développer ou que le risque de propagation du cancer est faible. La surveillance active peut aussi être une option pour les personnes qui sont âgées mais qui n’ont pas d’autres troubles médicaux graves ou dont la tumeur atteint leur seul œil fonctionnel. On commencera à vous traiter si on observe des signes de développement du cancer.

Traitement ciblé

Lors du traitement ciblé, on se sert de médicaments pour cibler des molécules spécifiques, comme des protéines, présentes à la surface ou à l’intérieur des cellules cancéreuses dans le but d’interrompre le développement et la propagation du cancer. On y a parfois recours pour traiter le cancer de l’œil. Les médicaments ciblés administrés pour traiter le cancer de l’œil sont entre autres ceux-ci :

  • rituximab (Rituxan)
  • ibritumomab (Zevalin)
  • bévacizumab (Avastin)
  • ranibizumab (Lucentis)
  • imatinib (Gleevec)
  • sorafenib (Nexavar)

Immunothérapie

L'immunothérapie fait appel au système immunitaire pour aider à détruire les cellules cancéreuses. L’interféron alpha-2b (Intron A) est un médicament immunothérapeutique qu’on administre parfois pour traiter une tumeur à la paupière ou un lymphome de l’œil.

Si vous ne pouvez pas ou ne voulez pas recevoir de traitement du cancer

Vous pourriez envisager des soins qui visent à vous faire sentir mieux sans traiter le cancer lui-même, peut-être parce que les traitements du cancer n’agissent plus, qu’il n’est plus probable qu’ils améliorent votre état ou que leurs effets secondaires sont difficiles à tolérer. D’autres raisons peuvent expliquer pourquoi vous ne pouvez pas ou ne voulez pas recevoir de traitement du cancer.

Discutez avec les membres de votre équipe de soins. Ils peuvent vous aider à choisir les soins et le traitement du cancer avancé.

Suivi

Le suivi après le traitement est une composante importante des soins apportés aux personnes atteintes de cancer. Vous devrez avoir régulièrement des visites de suivi à la suite de votre traitement. Ces visites permettent à l’équipe de soins de surveiller vos progrès et de savoir comment vous vous rétablissez du traitement.

Essais cliniques

Quelques essais cliniques sur le cancer de l’œil sont en cours au Canada et acceptent des participants. Les essais cliniques visent à trouver de nouvelles méthodes de prévention, de détection et de traitement du cancer. Apprenez-en davantage sur les essais cliniques.

Questions à poser sur le traitement

Afin de prendre les bonnes décisions pour vous, posez des questions sur le traitement à votre équipe de soins.

Histoires

Dr Marc Therrien Le Dr Marc Therrien s’emploie à bloquer une protéine impliquée dans le développement du cancer.

Plus de details

Réconfort et sollicitude des bénévoles

Illustration de bénévoles

Dans les centres régionaux de cancer, les maisons d’hébergement et les hôpitaux communautaires, des milliers de bénévoles de la Société canadienne du cancer apportent leur soutien aux personnes qui reçoivent des traitements.

Apprenez-en plus