Logo Société canadienne du cancer

Cancer de l’œil

Vous êtes ici:

Tumeurs de la paupière

Il existe 4 principaux types de cancer de la paupière :

  • carcinome basocellulaire (CBC)
    • Le CBC est le type de tumeur de la paupière le plus courant et représente environ 85 % de toutes les tumeurs de la paupière. C’est aussi le type de cancer le plus couramment observé à l’extérieur du globe oculaire.
    • Le CBC de la paupière affecte habituellement les adultes, mais il peut aussi apparaître chez les personnes plus jeunes.
    • On a établi un lien entre cette tumeur et l’exposition au soleil, et elle ressemble au carcinome basocellulaire de la peau.
    • Le CBC apparaît le plus souvent à la paupière inférieure.
  • carcinome épidermoïde
    • Le carcinome épidermoïde de la paupière est peu commun et représente environ 5 % de toutes les tumeurs de la paupière.
    • Il peut apparaître à partir d’un état précancéreux, comme la kératose sénile ou la maladie de Bowen.
    • On a aussi établi un lien entre cette tumeur et l’exposition au soleil, et elle ressemble au carcinome spinocellulaire de la peau.
    • Le carcinome épidermoïde a tendance à se comporter plus agressivement que le carcinome basocellulaire et est plus susceptible de se propager.
  • carcinome sébacé
    • Le carcinome sébacé est un cancer des glandes de la paupière.
    • Le carcinome sébacé est une tumeur rare qui peut représenter jusqu’à 5 % de tous les cancers de la paupière.
    • Il apparaît plus souvent chez la femme que chez l’homme ainsi que chez les personnes âgées.
    • Cette tumeur se manifeste le plus souvent sur la paupière supérieure, suivie par la paupière inférieure et la caroncule.
      • Le carcinome sébacé peut prendre naissance dans les glandes Meibomius (glandes sébacées), les glandes de Zeis ou les glandes sébacées de la caroncule.
    • Le carcinome sébacé est souvent diagnostiqué à un stade avancé parce qu’il peut avoir l’apparence d’une affection bénigne. Il peut aussi se développer de façon agressive.
    • Le carcinome sébacé peut être multifocal (apparaître à plusieurs endroits) et a donc tendance à récidiver après le traitement.
  • mélanome
    • Le mélanome de la paupière est très peu commun et représente moins de 1 % de tous les cancers de la paupière.
    • Le mélanome de la paupière ressemble au mélanome de la peau. On le classe et le traite comme on le ferait pour un mélanome de la peau.

Signes et symptômes

Les tumeurs de la paupière ont parfois l’apparence d’autres troubles oculaires, comme l’inflammation de la paupière (blépharite). Les tumeurs de la paupière peuvent causer une perte de cils.

Retour au menu

Grades

Le grade du carcinome de la paupière repose sur le degré de différenciation des cellules et leur vitesse de croissance. La classification histologique est la même que pour le carcinome épidermoïde de la conjonctive et le cancer de la peau autre que le mélanome.

Stades

La stadification est une façon de décrire ou de classer un cancer selon l’étendue de la maladie dans l’organisme. Le système de stadification auquel on a le plus souvent recours dans le cas du carcinome de la paupière est la classification TNM. L’Union internationale contre le cancer (UICC) a recours à ce système pour décrire l’étendue de nombreuses tumeurs cancéreuses solides.

Les renseignements qui suivent s’appliquent aux carcinomes de la paupière, y compris au carcinome basocellulaire, au carcinome épidermoïde et au carcinome sébacé. Le mélanome de la paupière est classé de la même manière que le mélanome de la peau.

TNM

TNM signifie Tumeur, Nodes (terme anglais pour les ganglions lymphatiques) et Métastases. La classification TNM prend en compte :

  • la taille de la tumeur primitive
  • le nombre de ganglions lymphatiques régionaux qui contiennent des cellules cancéreuses et leur emplacement
  • la propagation du cancer, ou métastases, vers une autre partie du corps

Tumeur primitive (T)

TX

Impossible d’évaluer la tumeur primitive

T0

Aucun signe de tumeur primitive

Tis

Carcinome in situCarcinome in situCancer à un stade très précoce : les cellules tumorales n’ont pas encore envahi les tissus voisins.

T1

Tumeur mesurant 5 mm (0,2 po) ou moins et ne s’étant pas propagée au tarse palpébral ou au rebord de la paupière

T2a

Tumeur mesurant plus de 5 mm, mais moins de 10 mm (0,4 po)

ou

Toute tumeur s’étant propagée au tarse palpébral ou au rebord de la paupière

T2b

Tumeur mesurant plus de 10 mm, mais moins de 20 mm (0,8 po)

ou

Tumeur affectant toute l’épaisseur de la paupière

T3a

Tumeur mesurant plus de 20 mm

ou

Tumeur s’étant propagée aux structures voisines (adjacentes) de l’œil ou de l’orbite

ou

Tumeur s’étant propagée aux nerfs (envahissement périneural)

T3b

Chirurgie étendue (énucléation, exentération ou ablation de l’os [résection de l’os]) requise pour enlever complètement la tumeur

T4

Tumeur ne pouvant pas être enlevée par chirurgie (non résécable) parce qu’elle s’est propagée de façon massive aux autres structures, comme l’œil, l’orbite, les structures crânio-sacrées (y compris les os, les nerfs, les liquides et les tissus conjonctifs du crâne et de la région de la colonne vertébrale) ou le cerveau.

Ganglions lymphatiques régionaux (N)

NX

Impossible d’évaluer les ganglions lymphatiques régionaux

N0

Absence de métastases dans les ganglions lymphatiques régionaux

N1

Présence de métastases dans les ganglions lymphatiques régionaux

Nota : Les ganglions lymphatiques régionaux comprennent ceux situés autour de l’oreille (ganglions préauriculaires), de la mâchoire inférieure (ganglions sous-mandibulaires) et du cou (ganglions cervicaux).

Métastases à distance (M)

M0

Absence de métastases à distance

M1

Présence de métastases à distance

Regroupement des stades pour les tumeurs de la paupière

L’UICC regroupe davantage les données de la classification TNM pour former les stades qui apparaissent dans le tableau suivant.

Stades de l’UICC – Tumeurs de la paupière
Stade de l’UICCTNMExplications

Stade 0

Tis

N0

M0

Carcinome in situ.

Stade IA

T1

N0

M0

La tumeur mesure 5 mm ou moins et ne s’est pas propagée au tarse palpébral ou au rebord de la paupière.

Le cancer ne s’est pas propagé aux ganglions lymphatiques ou à d’autres parties du corps.

Stade IB

T2a

N0

M0

La tumeur mesure plus de 5 mm, mais moins de 10 mm.

ou

La tumeur s’est propagée au tarse palpébral ou au rebord de la paupière.

Le cancer ne s’est pas propagé aux ganglions lymphatiques ou à d’autres parties du corps.

Stade IC

T2b

N0

M0

La tumeur mesure plus de 10 mm, mais moins de 20 mm ou affecte toute l’épaisseur de la paupière.

Le cancer ne s’est pas propagé aux ganglions lymphatiques ou à d’autres parties du corps.

Stade II

T3a

N0

M0

La tumeur mesure plus de 20 mm.

ou

La tumeur s’est propagée aux structures voisines de l’œil ou de l’orbite.

ou

La tumeur s’est propagée aux nerfs (envahissement périneural).

Le cancer ne s’est pas propagé aux ganglions lymphatiques ou à d’autres parties du corps.

Stade IIIA

T3b

N0

M0

Une énucléation, une exentération ou l’ablation de l’os est nécessaire pour enlever complètement la tumeur.

Le cancer ne s’est pas propagé aux ganglions lymphatiques ou à d’autres parties du corps.

Stade IIIB

Tout T

N1

M0

Le cancer s’est propagé aux ganglions lymphatiques voisins, mais pas vers d’autres parties du corps.

Stade IIIC

T4

Tout N

M0

La tumeur ne peut pas être enlevée par chirurgie, parce qu’elle s’est propagée de façon massive aux autres structures, comme l’œil, l’orbite, les structures crânio-sacrées ou le cerveau. Le cancer peut ou non s’être propagé aux ganglions lymphatiques voisins.

Le cancer ne s’est pas propagé vers d’autres parties du corps.

Stade IV

Tout T

Tout N

M1

Le cancer s’est propagé vers d’autres parties du corps.

Carcinome récidivant de la paupière

La récidive d’un carcinome de la paupière signifie que le cancer réapparaît à la suite du traitement. Il peut récidiver au même emplacement que la tumeur d’origine ou réapparaître dans une autre partie du corps (carcinome métastatique de la paupière).

Retour au menu

Pronostic

Le carcinome basocellulaire (CBC) de la paupière se propage rarement aux ganglions lymphatiques ou à d’autres organes. Ce type de tumeur engendre donc habituellement un très bon pronostic.

Le carcinome épidermoïde peut être plus agressif que le CBC et peut se propager à l’orbite, aux ganglions lymphatiques ou à d’autres organes. Cependant, le pronostic est bon si le carcinome épidermoïde de la paupière est détecté tôt et s’il peut être complètement enlevé.

Le taux de mortalité (le nombre de personnes qui meurent de cette maladie chaque année) du carcinome sébacé de la paupière est d’environ 5 à 10 %. Cependant, il arrive souvent que le carcinome sébacé ne soit pas détecté tôt, c’est pourquoi il a un taux élevé de récidive et de propagation (métastases).

Retour au menu

Traitement

Le traitement des tumeurs de la paupière comprend habituellement une chirurgie.

  • On pratique une excision chirurgicale (résection) pour enlever complètement la tumeur ainsi qu’une petite quantité de tissus sains autour de la tumeur.
  • On peut aussi avoir recours à la chirurgie de Mohs pour traiter une tumeur de la paupière dans certaines situations.
    • La chirurgie de Mohs est une méthode chirurgicale spéciale qui permet d’enlever la tumeur de la paupière couche par couche.
    • Les couches de tissu sont ensuite examinées au microscope jusqu’à ce qu’on constate qu’elles sont complètement exemptes de cellules cancéreuses.
    • Seuls des chirurgiens spécialement formés pratiquent cette chirurgie, il est donc possible qu’elle ne soit pas offerte dans tous les centres de traitement.
  • On peut aussi procéder à un curetage et à l’électrodessication pour traiter certains petits carcinomes basocellulaires superficiels de la paupière.
    • Le curetage et l’électrodessication sont des interventions chirurgicales qui ont recours à la chaleur et à un courant électrique pour détruire le tissu cancéreux et maîtriser un saignement.
    • Le tissu détruit est ensuite gratté et enlevé.
  • Si la tumeur à la paupière s’est propagée à l’orbite de l’œil, il pourrait être nécessaire de pratiquer une exentération orbitale.

Si la chirurgie cause un défaut de la paupière, ce défaut peut être réparé par chirurgie reconstructive.

Les options de traitement qui peuvent remplacer la chirurgie comprennent les éléments suivants :

  • On peut avoir recours à la cryochirurgie dans le cas de tumeurs petites et bien définies.
  • On peut administrer une radiothérapie externe :
    • à la place de la chirurgie, dans le cas où celle-ci affecterait l’apparence de la personne traitée
    • dans le cas d’une tumeur de la paupière récidivante ou étendue qui est difficile à enlever par chirurgie ou qui ne peut l’être complètement
    • dans le cas de personnes qui ne sont pas assez bien pour subir une chirurgie ou d’autres traitements
  • La chirurgie au laser est rarement utilisée, mais elle peut constituer une option pour certaines petites tumeurs.
  • La chimiothérapie topique est rarement utilisée, mais elle peut constituer une option dans certains cas.

Pour obtenir plus de renseignements, consultez les sections sur le traitement du carcinome basocellulaire et le traitement du carcinome spinocellulaire.

Retour au menu

Histoires

Dr Mani Larijani Étudier en 3D une protéine qui cause le cancer

Plus de details

De l’aide pour les fumeurs qui veulent cesser de fumer

Illustration du symbole d’interdiction de fumer

Il est normal d’avoir besoin d’aide pour cesser de fumer. La Société canadienne du cancer est là pour soutenir les fumeurs qui sont prêts à arrêter et même ceux qui ne le sont pas.

Apprenez-en plus