Cancer de
l’œsophage

Vous êtes ici:

Effets secondaires de la chirurgie du cancer de l'œsophage

Peu importe le traitement du cancer de l’œsophage, il est possible que des effets secondaires se produisent, mais chaque personne les ressent différemment. Certaines en ont beaucoup alors que d’autres en éprouvent peu ou pas du tout.

Les effets secondaires peuvent se manifester n’importe quand pendant, tout de suite après ou quelques jours voire quelques semaines après la chirurgie. Il arrive parfois que des effets secondaires apparaissent des mois ou des années à la suite de l'opération (effets tardifs). La plupart disparaissent d’eux-mêmes ou peuvent être traités, mais certains risquent de durer longtemps ou d’être permanents.

Les effets secondaires de la chirurgie dépendent surtout des éléments suivants :

  • le type de chirurgie;
  • votre état de santé global;
  • l’effet d’autres traitements.

Avisez votre équipe de soins si vous éprouvez ces effets secondaires ou d’autres que vous croyez liés à votre chirurgie. Plus vite vous leur mentionnez tout problème, plus rapidement ils pourront vous dire comment aider à les soulager.

 

Douleur

La douleur se manifeste souvent après la chirurgie à cause du traumatisme subi par le tissu. La chirurgie du cancer de l'œsophage est une opération importante. La douleur peut prendre un certain temps avant de disparaître à la suite de la chirurgie. L'intensité de la douleur dépend du type de chirurgie pratiqué ainsi que de votre rétablissement et de votre tolérance à la douleur.

Votre équipe de soins vous prescrira des antidouleurs pour maîtriser la douleur. Consultez votre médecin si la douleur persiste ou si les antidouleurs ne la soulagent pas.

Apprenez-en davantage sur la douleur.

Retour au menu

Saignement

Il peut y avoir un saignement ou une hémorragie si un vaisseau sanguin n'a pas été scellé lors de la chirurgie ou si vous avez un trouble de coagulation du sang. Le personnel infirmier vérifie souvent vos bandages et vos drains pour savoir s'il n'y a pas de saignement juste après la chirurgie. S’il y a un saignement et qu'il est assez important, vous pourriez devoir être ramené en salle d’opération afin que le chirurgien en trouve la source et l’arrête.

On peut s'attendre à ce qu'il y ait un petit écoulement sanguinolent après la chirurgie. Il faut signaler tout saignement abondant au médecin ou à l'équipe de soins.

Retour au menu

Troubles pulmonaires

Des troubles pulmonaires peuvent apparaître après la chirurgie d'un cancer de l'œsophage. Les principaux types de troubles pulmonaires sont :

  • l'infection (pneumonie);
  • l'accumulation de liquide dans la cavité pleurale, qui est l’espace entre les poumons et les parois du thorax (épanchement pleural);
  • l'affaissement d'un poumon (atélectasie).

Vous pouvez grandement réduire le risque d’avoir ces troubles pulmonaires si vous cessez de fumer au moins 2 semaines avant la chirurgie. L'équipe de soins vous demandera aussi de faire des exercices respiratoires après la chirurgie afin de réduire le risque d’apparition de ces problèmes.

Avisez votre équipe de soins si vous êtes essoufflé, si vous faites de la fièvre et avez une toux sèche ou productive (expectorations de mucus ou de sang).

Retour au menu

Fuite ou rétrécissement anastomotique

L'anastomose est la région où les 2 extrémités du tube digestif sont rattachées.

Dans de rares cas, les points (suture) ou les agrafes qui maintiennent ensemble les 2 extrémités se rompent ou se défont. À ce moment-là, les liquides contenus dans le tube digestif fuient (fuite anastomotique). Les symptômes de la fuite anastomotique comprennent les frissons, la fièvre et une douleur abdominale. L'écoulement dans les drains peut également changer. Si vous avez une fuite anastomotique, vous pourriez avoir besoin d’une chirurgie pour la réparer.

Le rétrécissement anastomotique est le resserrement des tissus qui entourent l'anastomose. Il peut se produire après la chirurgie ou l'apparition d'une fuite anastomotique. Le rétrécissement anastomotique peut faire en sorte qu'il vous est difficile ou douloureux d'avaler. Il est possible que le chirurgien traite ce rétrécissement en étirant, ou dilatant, les tissus qui entourent l'anastomose.

Retour au menu

Infection

Chez certaines personnes, la plaie s'infecte après une chirurgie du cancer de l'œsophage. Ce n'est pas un effet secondaire fréquent, mais il peut se produire après n'importe quel type de chirurgie. Il arrive parfois que le médecin insère des tubes dans la plaie pour évacuer l'excès de liquide ou bien pour ouvrir la plaie et la remplir de compresses de gaze stériles. Votre médecin peut aussi vous prescrire des antibiotiques pour aider à prévenir ou à traiter l'infection.

Avisez votre équipe de soins si vous présentez des signes d’infection comme de la rougeur, la présence de pus, un écoulement malodorant, une plus grande sensibilité ou une enflure plus importante au site de l’incision ou de la fièvre.

Apprenez-en davantage sur l’infection.

Retour au menu

Perte de poids

La perte de poids est un problème fréquent chez les personnes atteintes d'un cancer de l'œsophage, avant et après la chirurgie. Elles peuvent avoir de la difficulté à avaler avant la chirurgie à cause de la tumeur. Si on enlève une partie de votre estomac lors de la chirurgie, il est possible que vous ne soyez plus en mesure de prendre de gros repas.

D'autres effets secondaires du traitement, comme le syndrome de chasse, la diarrhée, la perte d'appétit, le reflux et le rétrécissement, font aussi en sorte qu'il est difficile de maintenir son poids après une chirurgie du cancer de l'œsophage.

Apprenez-en davantage sur la nutrition des personnes atteintes de cancer.

Retour au menu

Nausées et vomissements

Vous pouvez avoir des nausées et vomissements si votre estomac se vide trop lentement ou si vous êtes constipé. L'estomac peut se vider trop lentement si certains des nerfs qui sont reliés à l'estomac ont été endommagés lors de la chirurgie. L’anesthésique administré lors de la chirurgie peut affecter l’intestin, faisant en sorte qu’il ne fonctionne pas adéquatement après l’opération, ce qui risque de constiper. Les nausées et vomissements peuvent aussi être causés par l’anesthésique ou certains médicaments, comme des antidouleurs, des antibiotiques ou des suppléments de fer.

Apprenez-en davantage sur les nausées et vomissements.

Retour au menu

Régurgitation d'aliments ou de bile

Après une chirurgie du cancer de l’œsophage, il est possible que de la nourriture ou de la bile remonte (régurgitation). C’est parce que, lors de la chirurgie reconstructive, on a changé la position des structures du tube digestif. Ainsi, la nourriture risque de ne pas circuler aussi rapidement qu’avant dans ces structures.

L'équipe de soins vous indiquera quels changements vous pouvez apporter à votre alimentation afin d’aider à traiter la régurgitation. Vous pouvez aussi essayer ce qui suit :

  • assoyez-vous droit pendant les 2 à 3 heures qui suivent les repas;
  • ne mangez pas trop tard le soir;
  • prenez de plus petits repas plus souvent au cours de la journée.

Si vous avez de gros problèmes de régurgitation, votre équipe de soins peut vous prescrire des médicaments pour vous aider à digérer la nourriture.

Retour au menu

Brûlures d'estomac

Quand on enlève l’anneau musculaire (sphincter) de l'œsophage inférieur lors de la chirurgie, le contenu de l'estomac peut remonter dans la partie restante de l'œsophage et causer des brûlures d'estomac.

S'asseoir pendant quelques heures après avoir mangé et dormir la tête et le dos appuyés sur des oreillers peut aider à prévenir les brûlures d'estomac. Si vous avez des brûlures d’estomac, demandez à votre équipe de soins quels médicaments peuvent aider à les prévenir et à les stopper.

Retour au menu

Caillots sanguins

La formation d'un caillot sanguin dans une jambe est appelée thrombose veineuse profonde (TVP). La TVP peut se produire juste après la chirurgie puisque vous ne pouvez pas vraiment vous déplacer et aussi à cause d'autres facteurs. Les signes et symptômes du caillot sanguin dans la jambe sont un mollet rouge, enflé et douloureux.

Dans les cas les plus graves, le caillot sanguin peut se détacher et se déplacer jusqu'à un poumon (embolie pulmonaire, ou EP), ce qui risque de causer un essoufflement, des expectorations sanguinolentes et une baisse du taux d'oxygène dans le sang. Dans les cas les plus graves, l’EP peut causer l’insuffisance cardiaque.

Prendre des anticoagulants et porter des bas de contention pendant et après la chirurgie aide à réduire le risque de TVP et d’EP. L’équipe de soins recommande également des exercices afin d’aider à empêcher la formation de caillots sanguins.

Avisez votre équipe de soins si vous avez de la rougeur, de l’enflure, de la douleur ou des crampes au mollet, si vous êtes essoufflé ou si vous avez des expectorations sanguinolentes.

Retour au menu

Syndrome de chasse

Le syndrome de chasse est le déplacement trop rapide des aliments de l'estomac à l'intestin grêle. Il peut se produire après une chirurgie du cancer de l'œsophage si on a enlevé l'estomac en partie ou en totalité. Les symptômes sont entre autres la diarrhée, la transpiration et la rougeur de la face et du cou après avoir mangé.

Le traitement du syndrome de chasse peut comporter des changements alimentaires ou la prise de médicaments.

Apprenez-en davantage sur le syndrome de chasse.

Retour au menu

Voix enrouée

La voix peut être enrouée si on a endommagé le nerf laryngé récurrent du cou lors de la chirurgie du cancer de l'œsophage. L'enrouement est habituellement temporaire si le nerf n’est pas trop abîmé. Il disparaît généralement de lui-même en moins de 6 mois. Si les dommages sont assez importants, vous pourriez avoir besoin d’une chirurgie pour les réparer.

Retour au menu

Chylothorax

Le chylothorax est la fuite de chyle dans l’espace situé entre les membranes pleurales qui couvrent les poumons et qui tapissent la cavité thoracique. Le chyle est un liquide fait de graisses qui est absorbé par l'intestin grêle et qui circule dans les vaisseaux lymphatiques lors de la digestion. Si le canal thoracique (vaisseau lymphatique important du thorax) est endommagé lors de la chirurgie du cancer de l’œsophage, cela risque de causer un chylothorax.

Un changement alimentaire ainsi qu'une alimentation par sonde ou une nutrition parentérale (éléments nutritifs administrés par intraveineuse) pourraient permettre au chylothorax de se résorber en quelques semaines. Si les dommages sont assez importants, vous pourriez avoir besoin d’une chirurgie pour fixer le canal thoracique.

Retour au menu

Troubles cardiaques

Des troubles cardiaques peuvent se produire après une chirurgie du cancer de l'œsophage. Les principaux types de troubles cardiaques sont des battements du cœur anormaux (arythmie), une crise cardiaque (infarctus du myocarde) et une insuffisance cardiaque.

Votre équipe de soins surveillera votre fonction cardiaque. Elle peut vous prescrire des médicaments pour aider à prévenir ces problèmes cardiaques.

Retour au menu

syndrome de chasse

Trouble caractérisé par une évacuation trop rapide des aliments et des liquides de l’estomac et de l’intestin grêle. Les signes et symptômes incluent des crampes, de la nausée, de la diarrhée et des étourdissements.

Le syndrome de chasse peut se manifester chez un patient qui a subi l’ablation chirurgicale totale ou partielle de l’estomac.

Histoires

Dr John Dick Une compréhension nouvelle des cellules sanguines

Plus de details

Faire avancer la lutte contre le cancer

Icône – flèche

Le taux de survie au cancer après cinq ans a augmenté, passant de 25 pour cent dans les années 1940 à 60 pour cent aujourd’hui.

Apprenez-en plus