Cancer de
l’œsophage

Vous êtes ici:

Grades du cancer de l'œsophage

Pour établir le grade du cancer de l’œsophage, le pathologiste examine au microscope un peu de tissu prélevé dans la tumeur. Le pathologiste donne un grade de 1 à 3 au cancer de l’œsophage. Plus le nombre est bas, plus le grade l’est aussi.

Le grade est la description de la différenciation des cellules cancéreuses. La différenciation est définie par l'apparence et le comportement des cellules cancéreuses qu'on compare à ceux des cellules normales.

Les cellules cancéreuses de bas grade sont bien différenciées ou modérément différenciées. Leur apparence et leur comportement ressemblent beaucoup à ceux des cellules normales. Elles ont tendance à se développer lentement et risquent moins de se propager.

Les cellules cancéreuses de haut grade sont peu différenciées ou indifférenciées. Leur apparence et leur comportement sont moins normaux, ou plus anormaux. Elles ont tendance à se développer plus rapidement et sont plus susceptibles de se propager.

Connaître le grade peut donner à votre équipe de soins une idée de la rapidité à laquelle le cancer peut se développer et de sa probabilité de propagation. Cela l’aide à planifier votre traitement. Le grade peut aussi aider l’équipe de soins à prévoir comment vous pourriez réagir au traitement.

  • Besoin de plus d’information?

    Appelez-nous sans frais au 1 888 939-3333

    « Ou écrivez-nous. Nous vous répondrons par courriel ou par téléphone si vous nous laissez vos coordonnées. Si nous ne pouvons pas vous joindre par téléphone, nous vous laisserons un message vocal. »

    Si vous êtes à l'extérieur du Canada

    Nous pouvons fournir des renseignements sur les soins et les services de soutien pour le cancer au Canada uniquement. Si vous recherchez un organisme de lutte contre le cancer dans votre pays, visitez les sites de l’Union For International Cancer Control ou de l’International Cancer Information Service Group.

Histoires

Susan Penney Le cancer ne fait aucune discrimination.

Lisez l'histoire de Susan

D’immenses progrès ont été accomplis

Icône – flèche

Pour certains cancers, comme ceux de la thyroïde et du testicule, les taux de survie dépassent 90 pour cent. Pour d’autres cancers, comme ceux du pancréas, du cerveau et de l’œsophage, les taux de survie demeurent très bas.

Apprenez-en plus