Cancer colorectal

Vous êtes ici:

Effets secondaires du traitement ciblé du cancer colorectal

Peu importe le traitement du cancer colorectal, il est possible que des effets secondaires se produisent, mais chaque personne les ressent différemment. Certaines en ont beaucoup alors que d’autres en éprouvent peu ou pas du tout.

La chimiothérapie et la radiothérapie peuvent causer des effets secondaires car elles endommagent les cellules saines en détruisant les cellules cancéreuses. Puisque le traitement ciblé n’endommage habituellement pas les cellules saines, il a tendance à engendrer des effets secondaires moins nombreux et moins graves que ces traitements. Si des effets secondaires se manifestent,  ils peuvent le faire n’importe quand pendant, tout de suite après ou quelques jours voire quelques semaines après le traitement ciblé. Il arrive parfois que des effets secondaires apparaissent des mois ou des années à la suite du traitement ciblé (effets tardifs). La plupart des effets secondaires disparaissent d’eux-mêmes ou peuvent être traités, mais certains risquent de durer longtemps ou d’être permanents.

Les effets secondaires du traitement ciblé dépendent surtout des éléments suivants :

  • le type de médicament ou d’association médicamenteuse administré;
  • la dose administrée;
  • le mode d’administration (voie intraveineuse ou orale);
  • votre état de santé global.

Avisez votre équipe de soins si vous éprouvez ces effets secondaires ou d’autres que vous croyez liés au traitement ciblé. Plus vite vous leur mentionnez tout problème, plus rapidement ils pourront vous dire comment aider à les soulager.

 

Symptômes pseudo-grippaux

Les symptômes pseudo-grippaux sont un effet secondaire courant de nombreux médicaments ciblés. Ces symptômes sont entre autres ceux-ci :

  • fièvre;
  • frissons;
  • maux de tête;
  • douleurs musculaires et articulaires;
  • nausées et vomissements;
  • perte d'appétit.

Les symptômes pseudo-grippaux se manifestent le plus souvent à la suite du premier traitement et, en général, tout de suite après. Ils s’atténuent habituellement avec le temps et disparaissent en cours de traitement une fois que le corps s’est habitué au médicament.

Consultez votre médecin ou votre équipe de soins si ces symptômes ne disparaissent pas ou sont incommodants. On peut vous recommander des médicaments, comme l’acétaminophène (Tylenol, Atasol), pour aider à en atténuer certains.

Apprenez-en davantage sur les symptômes pseudo-grippaux comme les nausées et vomissements et la perte d’appétit.

Retour au menu

Fatigue

La fatigue est un problème courant mais temporaire susceptible de se produire avec de nombreux médicaments ciblés. La fatigue vous rend plus las que d'habitude et peut nuire aux activités quotidiennes et au sommeil. Elle est souvent liée à la dose administrée et accompagne habituellement les symptômes pseudo-grippaux. Le cétuximab (Erbitux) peut réduire le taux de magnésium dans le sang, ce qui engendre la fatigue.

Avisez votre équipe de soins si la fatigue est incommodante.

Apprenez-en davantage sur la fatigue.

Retour au menu

Problèmes de peau

Les médicaments ciblés risquent de causer des problèmes de peau en cours de traitement et pendant quelque temps par la suite. La peau peut devenir rouge, sèche et démanger. Elle peut commencer à peler. Chez certaines personnes, des éruptions cutanées et de l’acné apparaissent sur le visage et le corps. La peau qui entoure les ongles peut devenir enflée et rouge. La peau peut craquer ou des lésions douloureuses peuvent s’ouvrir. La plupart des médicaments ciblés administrés pour un cancer colorectal sont injectés, alors la région qui entoure le point d’injection peut devenir enflée ou rouge. L’éruption cutanée peut apparaître peu après l’injection.

Le cétuximab (Erbitux) et le panitumumab (Vectibix) causent souvent des problèmes de peau. Le régorafénib (Stivarga) peut provoquer le syndrome d’enflure douloureuse des mains et des pieds, qui est un ensemble de symptômes comprenant la douleur, les picotements, les engourdissements, la rougeur et la desquamation de la peau des mains, des pieds ou des deux.

Votre équipe de soins peut vous proposer une lotion, une crème ou d’autres médicaments pour aider à soulager les symptômes. L’exposition au soleil risque d’aggraver les problèmes de peau, alors vous devriez protéger votre peau du soleil quand vous recevez un traitement ciblé. Lorsque vous allez dehors, appliquez un écran solaire et portez un chapeau, une chemise à manches longues ainsi qu’un pantalon.

Apprenez-en davantage sur les problèmes de peau.

Retour au menu

Douleur dans la bouche et mal de gorge

De nombreux médicaments ciblés peuvent causer de la douleur dans la bouche, aussi appelée stomatite ou mucosite buccale. Elle se manifeste plus souvent quand on administre de fortes doses. Il est possible que des lésions douloureuses, des ulcères ou des infections apparaissent dans la bouche, la gorge ou les gencives. La douleur buccale et les maux de gorge peuvent apparaître dans les 2 premières semaines de traitement. Ces effets secondaires s’atténuent souvent après le traitement.

Une hygiène de la bouche régulière et minutieuse peut aider à atténuer l'infection et à prévenir la douleur buccale et les maux de gorge. L'équipe de soins donne les directives à suivre sur la fréquence des nettoyages et des rinçages de la cavité buccale et sur les produits à utiliser. On peut vous prescrire des analgésiques ou des solutions orales spéciales pour soulager la douleur.

Apprenez-en davantage sur la douleur dans la bouche et le mal de gorge ainsi que sur l’hygiène de la bouche.

Retour au menu

Douleur

La douleur est un effet secondaire courant de la plupart des médicaments ciblés. La douleur musculaire, articulaire et abdominale se manifeste en général en même temps que les autres symptômes pseudo-grippaux. La douleur abdominale peut aussi accompagner les troubles intestinaux. La douleur osseuse apparaît parce que les médicaments ciblés font augmenter la production de cellules sanguines dans la moelle osseuse. Les cellules sanguines supplémentaires exercent une pression au centre des os.

La douleur disparaît généralement une fois que le corps s’est habitué au médicament ciblé. Votre équipe de soins peut vous prescrire des médicaments pour aider à soulager la douleur.

Apprenez-en davantage sur la douleur.

Retour au menu

Troubles intestinaux

Des troubles intestinaux peuvent se produire quand on reçoit un traitement ciblé pour un cancer colorectal. Ces problèmes disparaissent habituellement une fois le traitement fini, mais certains peuvent durer plusieurs mois ou des années après le traitement ciblé.

La diarrhée ou la constipation peut apparaître en cours de traitement ciblé pour un cancer colorectal. La diarrhée se produit lorsque le nombre de selles évacuées est plus élevé que d'habitude et qu'elles sont plus liquides. La constipation est caractérisée par des selles qui sont dures, sèches et difficiles à évacuer. Apprenez-en davantage sur la diarrhée et la constipation.

La perforation de l'intestin est un trou ou une déchirure dans l’intestin. C’est un effet secondaire rare mais grave de certains types de traitement ciblé.

L’équipe de soins peut vous proposer des façons d’aider à traiter les troubles intestinaux. On peut vous prescrire des médicaments contre la diarrhée ou la constipation. La chirurgie est habituellement nécessaire pour réparer la perforation de l’intestin.

Retour au menu

Aplasie médullaire

L'aplasie médullaire est une affection caractérisée par la diminution du nombre d'un ou de plusieurs types principaux de cellules sanguines.

  • Une baisse du nombre de globules blancs est appelée neutropénie ou leucopénie. Elle accroît le risque d'infection.
  • Une baisse du nombre de plaquettes est appelée thrombocytopénie. Elle accroît le risque d'ecchymoses et de saignements.
  • Une baisse du nombre de globules rouges est appelée anémie. Elle cause de la fatigue, de la pâleur et une sensation générale d’inconfort ou de maladie appelée malaise.

Il se peut que le traitement ciblé affecte la capacité de la moelle osseuse à fabriquer des cellules sanguines, en particulier les globules blancs et les plaquettes. Des médicaments comme le bévacizumab (Avastin) peuvent causer des saignements, dont des saignements de nez et du sang dans les selles ou l’urine. Les saignements peuvent ralentir la guérison des plaies. Ils peuvent aussi accroître le risque d’autres problèmes comme l’infection des plaies.

L’équipe de soins fera souvent des prélèvements sanguins afin de s’assurer que le taux des cellules sanguines reste dans les valeurs de référence. S’il devient trop bas, on pourrait devoir cesser le traitement ciblé pendant un certain temps afin de permettre au nombre de cellules de revenir à la normale.

Apprenez-en davantage sur l’aplasie médullaire, la baisse du nombre de globules blancs, la baisse du nombre de plaquettes et l’anémie.

Retour au menu

Changement de la pression artérielle

Il se peut que la pression artérielle monte ou baisse trop selon le médicament ciblé employé. Le bévacizumab (Avastin) et l’aflibercept (Zaltrap) risquent de causer une hausse de la pression artérielle.

Si votre pression artérielle change, vous pouvez vous sentir étourdi, ce qu’il faudrait signaler à votre équipe de soins. Se lever lentement peut aider à prévenir les étourdissements.

Votre équipe de soins vérifiera votre pression artérielle, surtout au début du traitement ciblé. On modifie parfois la dose du médicament pour traiter les problèmes de pression artérielle.

Retour au menu

Caillots sanguins

La formation de caillots sanguins est un effet secondaire rare mais grave de certains médicaments ciblés. La formation d'un caillot sanguin dans une jambe est appelée thrombose veineuse profonde (TVP). Dans les cas les plus graves, le caillot sanguin peut se détacher et se déplacer jusqu'à un poumon (embolie pulmonaire, ou EP). Cela risque de causer un essoufflement, des expectorations sanguinolentes, une baisse du taux d'oxygène sanguin et, possiblement, une insuffisance cardiaque.

On peut administrer de faibles doses de médicaments qui éclaircissent le sang pour aider à réduire le risque de caillots sanguins. Avisez votre équipe de soins si vous avez de la rougeur, de l’enflure, de la douleur ou des crampes au mollet, un essoufflement ou des expectorations sanguinolentes.

Retour au menu

Dommages aux organes

Les dommages aux organes sont un effet secondaire rare de certains médicaments ciblés. Le cœur et les poumons sont les organes les plus susceptibles d’être endommagés par le traitement ciblé. Les symptômes des dommages au cœur et aux poumons sont entre autres l’enflure des mains et des pieds, des battements du cœur rapides ou irréguliers, une douleur thoracique et l’essoufflement ou les troubles respiratoires.

Avisez immédiatement votre médecin ou votre équipe de soins si vous éprouvez ces symptômes. On pourrait réduire la dose du médicament ou cesser d’administrer le médicament afin de prévenir plus de dommages au cœur ou aux poumons.

Retour au menu

Réaction allergique

La réaction allergique (aussi appelée hypersensibilité) n’est pas un effet secondaire courant du traitement ciblé, mais elle peut se produire. Les signes de la réaction allergique sont entre autres la difficulté à respirer, la respiration sifflante, la toux et l’éruption cutanée ou l’urticaire. La réaction allergique est plus susceptible de survenir quand on administre le médicament ciblé par intraveineuse. Elle apparaît habituellement peu après l’administration du médicament.

Votre équipe de soins vous surveillera attentivement pour tout signe de réaction allergique, en particulier lors de la première administration du médicament ciblé. On a recours à des médicaments et à d'autres traitements, comme l'oxygénothérapie, si une réaction allergique grave se manifeste.

Nota: Les renseignements sur des médicaments spécifiques changent assez régulièrement. Apprenez-en davantage sur les sources d'information sur les médicaments ainsi que sur les sites où vous pouvez obtenir des renseignements sur des médicaments spécifiques.

  • Besoin de plus d’information?

    Appelez-nous sans frais au 1 888 939-3333

    « Ou écrivez-nous. Nous vous répondrons par courriel ou par téléphone si vous nous laissez vos coordonnées. Si nous ne pouvons pas vous joindre par téléphone, nous vous laisserons un message vocal. »

    Si vous êtes à l'extérieur du Canada

    Nous pouvons fournir des renseignements sur les soins et les services de soutien pour le cancer au Canada uniquement. Si vous recherchez un organisme de lutte contre le cancer dans votre pays, visitez les sites de l’Union For International Cancer Control ou de l’International Cancer Information Service Group.

Histoires

Dr Edward Chow Une nouvelle norme pour le soulagement de la douleur

Plus de details

D’immenses progrès ont été accomplis

Icône – flèche

Pour certains cancers, comme ceux de la thyroïde et du testicule, les taux de survie dépassent 90 pour cent. Pour d’autres cancers, comme ceux du pancréas, du cerveau et de l’œsophage, les taux de survie demeurent très bas.

Apprenez-en plus