Logo Société canadienne du cancer

Cancer colorectal

Vous êtes ici:

Traitements du cancer du côlon de stade III

En présence d'un cancer du côlon de stade III, on peut avoir recours aux options de traitement suivantes. Votre équipe de soins vous proposera des traitements en fonction de vos besoins et discutera avec vous afin d’élaborer un plan de traitement.

Chirurgie

La chirurgie est le traitement principal du cancer du côlon de stade III. La résection de l’intestin est le type de chirurgie qu’on pratique. Selon l’emplacement de la tumeur, le chirurgien peut faire une hémicolectomie droite, une colectomie transverse, une hémicolectomie gauche, une colectomie sigmoïdienne, une colectomie partielle ou une colectomie totale.

Le chirurgien enlève aussi au moins 12 ganglions lymphatiques voisins de la tumeur, ce qu’on appelle curage ganglionnaire.

On peut faire une colostomie pour permettre à l’intestin de se reposer et de guérir après la résection intestinale. La colostomie est habituellement temporaire. On relie les 2 extrémités du côlon une fois qu’elles ont guéri.

Chimiothérapie

On a généralement recours à la chimiothérapie après une chirurgie pour un cancer du côlon de stade III afin de réduire le risque de récidive. La chimiothérapie peut débuter de 4 à 8 semaines après la chirurgie et on l’administre habituellement pendant 6 mois.

Les types de chimiothérapie administrés sont entre autres ceux-ci :

  • FOLFOX – leucovorine (acide folinique), 5-fluorouracil (Adrucil, 5-FU) et oxaliplatine (Eloxatin);
  • CAPOX (aussi appelé XELOX) – capécitabine (Xeloda) et oxaliplatine (Eloxatin);
  • capécitabine (Xeloda);
  • 5-fluorouracil (Adrucil, 5-FU) et leucovorine (acide folinique).

La chimiothérapie qu’on privilégie pour un cancer du côlon de stade III est le protocole FOLFOX ou CAPOX. Il arrive parfois qu’on ne puisse pas administrer d’oxaliplatine puisque la personne présente déjà des lésions aux nerfs et que ce médicament risque de les aggraver. Quand on ne peut pas avoir recours à l’oxaliplatine, on peut administrer seulement la capécitabine ou le 5-fluorouracil.

La capécitabine est administrée sous forme de pilule prise par la bouche (voie orale). Le 5-fluorouracil est administré par une aiguille insérée dans une veine (voie intraveineuse). On a plus souvent recours à la capécitabine qu’au 5-fluorouracil associé à la leucovorine puisqu’elle est plus facile à prendre et qu’elle a tendance à engendrer moins d’effets secondaires. Les deux médicaments sont aussi efficaces l’un que l’autre pour traiter le cancer du côlon de stade III.

Radiothérapie

On peut proposer une radiothérapie après une chirurgie pour aider à prévenir la réapparition du cancer dans la même région (récidive locale). On peut la proposer si :

  • la tumeur a envahi des tissus ou des structures voisins ou si elle s’y est fixée;
  • on n’a pas pu enlever tout le cancer par résection intestinale.

La radiothérapie n’est pas un traitement courant du cancer du côlon de stade III puisque le cancer du côlon n’a pas l’habitude de se propager localement. S’il se propage, il est plus susceptible de le faire jusqu’à des organes éloignés comme le foie.

Essais cliniques

On peut vous demander si vous voulez participer à un essai clinique sur le cancer du côlon. Apprenez-en davantage sur les essais cliniques.

Histoires

Dr Edward Chow Une nouvelle norme pour le soulagement de la douleur

Plus de details

Un coup de pouce pour les familles

Illustration d’une foule

La Société canadienne du cancer aide à défrayer les familles qui ont à assumer des coûts liés au traitement d’un enfant atteint de cancer.

Apprenez-en plus