Logo Société canadienne du cancer

Cancer colorectal

Vous êtes ici:

Traitements du cancer colorectal

Si vous êtes atteint d’un cancer colorectal, votre équipe de soins élaborera un plan de traitement juste pour vous. Il se basera sur vos besoins et pourrait comporter l’association de différents traitements. Quand votre équipe de soins décide quels traitements vous proposer pour le cancer colorectal, elle prend les éléments suivants en considération :

  • l’emplacement de la tumeur ou où le cancer est réapparu (récidive);
  • le stade du cancer;
  • votre état général de santé;
  • vos préférences.

On peut vous proposer l’un ou plusieurs des traitements suivants pour le cancer colorectal.

Chirurgie

La chirurgie est le traitement principal de la plupart des cancers colorectaux. Selon le stade et l’emplacement de la tumeur, vous pourriez avoir l’un des types de chirurgie qui suivent.

L’excision locale, ou résection locale, permet surtout d’enlever un polype ou une tumeur de stade précoce qui se trouve à la surface du revêtement du côlon ou du rectum (tumeur superficielle). Le chirurgien se sert d’un équipement spécial, habituellement un endoscope, pour enlever le polype ou la tumeur ainsi qu’une marge de tissu sain tout autour. On pratique aussi l’excision locale pour enlever une récidive locale de cancer du rectum ou pour soulager des symptômes comme la douleur (chirurgie palliative).

La résection intestinale est le type le plus courant de chirurgie du cancer colorectal. Elle permet d’enlever une partie de l’intestin et les ganglions lymphatiques voisins. Selon l’emplacement de la tumeur, le chirurgien peut pratiquer l’un des types de résection intestinale qui suivent :

  • hémicolectomie droite pour enlever le côté droit du côlon;
  • colectomie transverse pour enlever la partie centrale du côlon;
  • hémicolectomie gauche pour enlever le côté gauche du côlon;
  • colectomie sigmoïdienne pour enlever la dernière partie du côlon;
  • résection antérieure basse pour enlever la dernière partie du côlon et une partie du rectum;
  • proctocolectomie pour enlever le rectum et une partie du côlon sigmoïde (dernière partie du côlon);
  • résection abdominopérinéale pour enlever le rectum, le canal anal et les muscles voisins;
  • colectomie partielle pour enlever la plus grande partie du côlon;
  • colectomie totale pour enlever tout le côlon.

On peut faire une colostomie ou une iléostomie après une résection intestinale. Ces chirurgies peuvent aussi permettre de dégager ou de prévenir un blocage dans l’intestin, soit une occlusion intestinale. Lors de la colostomie, on crée une stomie (ouverture artificielle) dans le côlon vers l’extérieur du corps à travers la paroi de l’abdomen. L’iléostomie permet de créer une stomie de l’iléon (dernière partie de l’intestin grêle) vers l’extérieur du corps à travers la paroi de l’abdomen. La colostomie et l’iléostomie peuvent être temporaires ou permanentes.

On peut faire une exentération pelvienne pour traiter un cancer du rectum de stade IV ou récidivant qui s’est propagé à des organes voisins. Elle permet d’enlever le rectum, d’autres organes du bassin, dont les organes reproducteurs, et les ganglions lymphatiques. Il arrive parfois qu’on enlève aussi la vessie et une partie du côlon.

On fait une chirurgie pour enlever des tumeurs métastatiques quand il n’y en a qu’une seule ou quelques-unes dans le foie ou les poumons.

Chimiothérapie

La chimiothérapie est un traitement courant du cancer colorectal. On l’administre souvent après une chirurgie d’un cancer du côlon de stade II ou III. On peut avoir recours à la chimiothérapie comme traitement principal du cancer du côlon ou du rectum de stade IV ou récidivant qu’on ne peut pas enlever par chirurgie.

Les agents chimiothérapeutiques suivants peuvent être administrés seuls ou associés pour traiter le cancer colorectal :

  • 5-fluorouracil (Adrucil, 5-FU);
  • capécitabine (Xeloda);
  • oxaliplatine (Eloxatin);
  • irinotécan (Camptosar);
  • raltitrexed (Tomudex).

Chimioradiothérapie

La chimioradiothérapie associe la chimiothérapie à la radiothérapie. On administre la chimiothérapie et la radiothérapie pendant la même période. Certains types de chimiothérapie rendent la radiothérapie plus efficace.

On administre souvent la chimioradiothérapie avant la chirurgie d’un cancer du rectum de stade I, II ou III, c’est-à-dire une chimioradiothérapie néoadjuvante. On peut aussi l’administrer après la chirurgie d’un cancer du rectum, mais ce n’est pas très fréquent.

Radiothérapie

On a surtout recours à la radiothérapie pour traiter le cancer du rectum. On l’administre habituellement avant la chirurgie et parfois dans le cadre d’une chimioradiothérapie (chimiothérapie et radiothérapie administrées pendant la même période). Il arrive qu’on y ait recours après la chirurgie d’un cancer du côlon de stade III pour aider à prévenir la réapparition, ou récidive, du cancer.

Une radiothérapie à l’abdomen, au bassin, aux os ou au cerveau peut être administrée comme traitement palliatif d’un cancer colorectal de stade avancé qu’on ne peut pas enlever par chirurgie.

La radiothérapie externeradiothérapie externeType de radiothérapie lors duquel on utilise un appareil situé à l’extérieur du corps pour diriger la radiation sur une tumeur et les tissus voisins. est le type de radiothérapie le plus courant. On peut avoir recours à la curiethérapiecuriethérapieType de radiothérapie qui consiste à utiliser des implants (aiguilles, cathéters, fils ou grains) pour émettre la radiation directement dans la tumeur ou tout près. dans certains cas.

Traitement ciblé

On a recours au traitement ciblé pour traiter le cancer colorectal de stade IV qui s’est propagé à des organes éloignés comme le foie ou les poumons. On l’associe habituellement à une chimiothérapie, mais on peut l’administrer seul.

Les médicaments ciblés suivants peuvent être administrés pour traiter le cancer colorectal :

  • bévacizumab (Avastin);
  • cétuximab (Erbitux);
  • panitumumab (Vectibix);
  • régorafénib (Stivarga).

Suivi

Le suivi après le traitement est une composante importante des soins apportés aux personnes atteintes de cancer. Vous devrez avoir régulièrement des visites de suivi, en particulier au cours des 5 premières années qui suivent le traitement. Ces visites permettent à l’équipe de soins de surveiller vos progrès et de savoir comment vous vous rétablissez du traitement.

Essais cliniques

Quelques essais cliniques sur le cancer colorectal sont en cours au Canada et acceptent des participants. Les essais cliniques visent à trouver de nouvelles méthodes de prévention, de détection et de traitement du cancer qui soient meilleures. Apprenez-en davantage sur les essais cliniques.

Questions à poser sur le traitement

Afin de prendre les bonnes décisions pour vous, posez des questions sur le traitement à votre équipe de soins.

Histoires

Carol Leuken Prairie Women on Snowmobiles est une expérience qui vous transforme à jamais.

Plus de details

Faire face au fardeau financier du cancer

Illustration de pièces de monnaie

La Société canadienne du cancer fournit de précieux renseignements sur les programmes gouvernementaux en matière de revenu, l’aide financière et les autres ressources à la disposition des familles qui essaient de boucler leur budget en cette période difficile.

Apprenez-en plus