Logo Société canadienne du cancer

Cancer colorectal

Vous êtes ici:

Stadification du cancer colorectal

La stadification est une façon de décrire ou de classer un cancer selon l’étendue de la maladie dans le corps. L’étendue comprend la quantité de cancer et son emplacement dans le corps. Votre équipe de soins a recours au stade pour planifier votre traitement et évaluer votre pronostic.

Le système de classification auquel on a le plus souvent recours pour le cancer colorectal est la classification TNM. On assigne un numéro de 0 à 4 à chaque stade. Les stades 1 à 4 sont habituellement notés en chiffre romain, soit I, II, III ou IV. En général, plus le numéro est élevé, plus le cancer s’est propagé.

Quand les médecins décrivent le stade, ils peuvent employer des mots comme local, régional et distant. Local signifie que le cancer se trouve seulement dans le côlon ou le rectum et qu’il ne s’est pas propagé à d’autres parties du corps. Régional signifie près ou autour du côlon ou du rectum. Distant signifie dans une partie du corps plus éloignée du côlon ou du rectum.

Descriptions de la classification TNM

T décrit jusqu’où la tumeurprimitive a envahi le côlon ou le rectum et la région tout autour. T est habituellement classé de 1 à 4. Un numéro plus élevé signifie que le cancer s’est développé plus en profondeur dans le côlon ou le rectum et les tissus voisins.

N décrit les ganglions lymphatiques situés près du côlon ou du rectum. N0 signifie que le cancer ne s’est pas propagé aux ganglions lymphatiques. N1, N2 ou N3 signifie que le cancer s’est propagé aux ganglions lymphatiques et décrit le nombre de ganglions atteints par le cancer.

M décrit la propagation du cancer, ou métastases, à d’autres parties du corps. M0 signifie que le cancer ne s’est pas propagé à d’autres parties du corps. M1 signifie que le cancer s’est propagé à d’autres parties du corps (métastases).

Stade 0 (ou carcinome in situ)
TNMDescription

Tis

N0

M0

Les cellules cancéreuses sont seulement dans le revêtement interne, ou muqueuse, du côlon ou du rectum. On pourrait les observer dans l’épithélium, ou elles pourraient avoir envahi la couche de tissu conjonctif de la muqueuse appelée lamina propria. Les cellules cancéreuses ne se sont pas développées au-delà de la couche musculaire de la muqueuse appelée musculaire muqueuse.

 

Stade I
TNMDescription

T1 ou T2

N0

M0

La tumeur a envahi la couche de tissu conjonctif qui entoure la muqueuse, soit la sous-muqueuse, ou la couche musculaire externe épaisse du côlon ou du rectum appelée musculeuse.

Stade II
StadeTNMDescription

IIA

T3

N0

M0

La tumeur a envahi la sous-séreuse (une des couches externes entre la musculeuse et la séreuse) du côlon ou du rectum, ou elle a envahi les tissus mous entourant le côlon et le rectum, soit les tissus péricolorectaux.

IIB

T4a

N0

M0

La tumeur a traversé la membrane qui recouvre et soutient le côlon et le rectum, soit le péritoine viscéral.

IIC

T4b

N0

M0

La tumeur a traversé la paroi du côlon ou du rectum jusque dans d’autres organes ou structures.

Stade IIIA
TNMDescription

T1 ou T2

N1

M0

La tumeur a envahi la couche de tissu conjonctif qui entoure la muqueuse, soit la sous-muqueuse, ou la couche musculaire externe épaisse du côlon ou du rectum appelée musculeuse.

Il y a des métastases dans les ganglions lymphatiques régionaux. On a observé des cellules cancéreuses dans 1 à 3 ganglions situés près du côlon ou du rectum.

T1

N2a

M0

La tumeur a envahi la couche de tissu conjonctif qui entoure la muqueuse, soit la sous-muqueuse.

Il y a des métastases dans les ganglions lymphatiques régionaux. On a observé des cellules cancéreuses dans 4 à 6 ganglions situés près du côlon ou du rectum.

Stade IIIB
TNMDescription

T3 ou T4a

N1

M0

L’un des énoncés suivants s’applique :

  • la tumeur a envahi la sous-séreuse (une des couches externes entre la musculeuse et la séreuse) du côlon ou du rectum;
  • la tumeur a envahi les tissus mous entourant le côlon et le rectum, soit les tissus péricolorectaux;
  • la tumeur a traversé la membrane qui recouvre et soutient le côlon et le rectum, soit le péritoine viscéral.

Il y a des métastases dans les ganglions lymphatiques régionaux. On a observé des cellules cancéreuses dans 1 à 3 ganglions situés près du côlon ou du rectum.

T2 ou T3

N2a

M0

L’un des énoncés suivants s’applique :

  • la tumeur a envahi la couche musculaire externe épaisse du côlon ou du rectum appelée musculeuse;
  • la tumeur a envahi la sous-séreuse (une des couches externes) du côlon ou du rectum;
  • la tumeur a envahi les tissus mous entourant le côlon et le rectum, soit les tissus péricolorectaux.

Il y a des métastases dans les ganglions lymphatiques régionaux. On a observé des cellules cancéreuses dans 4 à 6 ganglions situés près du côlon ou du rectum.

T1 ou T2

N2b

M0

La tumeur a envahi la couche de tissu conjonctif qui entoure la muqueuse, soit la sous-muqueuse, ou la couche musculaire externe épaisse du côlon ou du rectum appelée musculeuse.

Il y a des métastases dans les ganglions lymphatiques régionaux. On a observé des cellules cancéreuses dans au moins 7 ganglions situés près du côlon ou du rectum.

Stade IIIC
TNMDescription

T4a

N2a

M0

La tumeur a traversé la membrane qui recouvre et soutient le côlon et le rectum, soit le péritoine viscéral.

Il y a des métastases dans les ganglions lymphatiques régionaux. On a observé des cellules cancéreuses dans 4 à 6 ganglions situés près du côlon ou du rectum.

T3 ou T4a

N2b

M0

L’un des énoncés suivants s’applique :

  • la tumeur a envahi la sous-séreuse (une des couches externes) du côlon ou du rectum;
  • la tumeur a envahi les tissus mous entourant le côlon et le rectum, soit les tissus péricolorectaux;
  • la tumeur a traversé la membrane qui recouvre et soutient le côlon et le rectum, soit le péritoine viscéral.

Il y a des métastases dans les ganglions lymphatiques régionaux. On a observé des cellules cancéreuses dans au moins 7 ganglions situés près du côlon ou du rectum.

T4b

N1 ou N2

M0

La tumeur a traversé la paroi du côlon ou du rectum jusque dans d’autres organes ou structures.

Il y a des métastases dans les ganglions lymphatiques régionaux (présence de cellules cancéreuses dans des ganglions situés près du côlon ou du rectum).

Stade IV
StadeTNMDescription

IVA

tout T

tout N

M1a

La tumeur a traversé n’importe quelle couche du côlon ou du rectum.

Il peut y avoir des métastases dans les ganglions lymphatiques régionaux (présence possible de cellules cancéreuses dans des ganglions situés près du côlon et du rectum).

Il y a des métastases à distance (le cancer s’est propagé à d’autres parties du corps). Le cancer a envahi 1 seul organe, comme le foie ou un poumon, ou des ganglions lymphatiques éloignés.

IVB

tout T

tout N

M1b

La tumeur a traversé n’importe quelle couche du côlon ou du rectum.

Il peut y avoir des métastases dans les ganglions lymphatiques régionaux (présence possible de cellules cancéreuses dans des ganglions situés près du côlon et du rectum).

Il y a des métastases à distance (le cancer s’est propagé à d’autres parties du corps). Le cancer a envahi plus d’un organe ou bien le péritoine (membrane qui tapisse les parois de l’abdomen et du bassin et qui recouvre et soutient la plupart des organes abdominaux).

Récidive de cancer colorectal

La récidive d'un cancer colorectal signifie que le cancer réapparaît à la suite du traitement. S’il réapparaît à l’endroit où il a d’abord pris naissance, on parle de récidive locale. S’il réapparaît dans des tissus ou des ganglions lymphatiques situés près de la tumeur primitive, on parle de récidive régionale. Il peut aussi réapparaître dans une autre partie du corps : on parle alors de cancer colorectal métastatique.

Histoires

Researcher Dr John Bell Combattre le cancer au moyen de virus sur mesure

Plus de details

Financement d’essais cliniques qui sauvent des vies

Illustration d’instruments scientifiques

La Société canadienne du cancer subventionne des essais cliniques d’une importance vitale, qui permettent aux personnes atteintes de cancer d’avoir accès aux plus récents types de traitement.

Apprenez-en plus