Cancer colorectal

Vous êtes ici:

Réduire le risque de cancer colorectal

Vous pouvez réduire votre risque de cancer colorectal en adoptant les comportements suivants.

Bougez plus et passez moins de temps assis

La recherche démontre que l’activité physique pratiquée régulièrement peut réduire votre risque de cancer colorectal. Les adultes devraient viser 30 minutes par jour d’une activité d’intensité modérée, par exemple la marche ou les tâches domestiques comme passer l’aspirateur.

La recherche démontre également que le comportement sédentaire, ou le temps passé assis, fait augmenter le risque de cancer colorectal. Vous pouvez réduire votre risque en restant moins longtemps assis et en prenant des pauses courtes et fréquentes de la position assise.

Ayez un poids santé

Des études ont démontré que l’embonpoint ou l’obésité fait augmenter votre risque de cancer colorectal. Vous pouvez réduire votre risque en maintenant un poids santé. Manger sainement et être physiquement actif peut vous aider à conserver un poids santé.

Limitez votre consommation d'alcool

Consommer de l’alcool peut faire augmenter votre risque de cancer colorectal. Si vous choisissez de boire de l’alcool, limitez-vous à moins de 1 verre par jour si vous êtes une femme et à moins de 2 verres par jour pour un homme. Moins vous buvez, plus vous réduisez votre risque.

Vivez sans fumée

Fumer du tabac fait augmenter le risque d’états précancéreux et de cancer du côlon ou du rectum. Si vous fumez, demandez de l'aide pour renoncer au tabac.

Limitez votre consommation de viande rouge et de viande transformée

Une alimentation qui est riche en viande rouge ou qui comprend des viandes transformées accroît le risque de cancer colorectal. Manger moins de viande rouge et éviter les viandes transformées aide à diminuer votre risque.

Cuire la viande à de fortes températures produit des substances chimiques carcinogènes appelées amines hétérocycliques (AH) et hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP). Ces substances chimiques font augmenter le risque de cancer colorectal. N'optez pas trop souvent pour des méthodes de cuisson qui nécessitent une température élevée, comme la cuisson au barbecue, à la poêle et au gril, afin de réduire la quantité de substances chimiques nuisibles.

Mangez des aliments riches en fibres

Les fibres aident à maintenir l'appareil digestif en santé et à régulariser le transit intestinal. Elles augmentent le volume des selles et accélèrent le mouvement des aliments dans le côlon. Des études permettent de constater que la consommation d’aliments contenant des fibres alimentaires réduit le risque de cancer colorectal.

Les aliments riches en fibres sont entre autres :

  • les fruits et légumes;
  • les grains entiers et les produits céréaliers;
  • les légumineuses, dont les haricots, pois et lentilles.

Consommez des produits laitiers

La recherche indique que la consommation de produits laitiers réduit le risque de cancer colorectal.

Suivez les lignes directrices sur le dépistage du cancer

Si vous suivez les lignes directrices sur le dépistage du cancer colorectal, on pourra trouver le cancer avant que vous n’observiez des symptômes. Suivez les lignes directrices même quand vous vous sentez bien et en santé. Effectuez une analyse des selles tous les 2 ans si vous avez entre 50 et 74 ans et que vous ne présentez pas un risque élevé de cancer colorectal. Si votre risque de cancer colorectal est élevé, vous pourriez devoir passer des tests plus souvent et à un plus jeune âge. Discutez de votre risque avec votre médecin.

Apprenez-en davantage sur le dépistage du cancer colorectal.

Renseignez-vous sur les facteurs de protection

Certains médicaments peuvent aider à vous protéger contre le cancer colorectal.

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), comme l’ibuprofène (Advil, Motrin) et l’acide acétylsalicylique (ASA, Aspirine), sont une classe de médicaments employés pour réduire l’inflammation des tissus et aider à maîtriser la douleur. Des recherches démontrent que le risque de cancer colorectal est moins élevé chez les personnes qui prennent des AINS. Toutefois, les AINS ne sont pas recommandés actuellement comme mesure de prévention du cancer colorectal. On doit effectuer d’autres recherches pour mieux comprendre le rôle que les AINS peuvent avoir dans la prévention du cancer colorectal.

L’hormonothérapie substitutive (HTS) peut être utilisée pour soulager les symptômes de la ménopause. Le risque de cancer colorectal pourrait être moins élevé chez les femmes qui ont recours à l’HTS. Cependant, ces femmes ont un risque plus élevé que la moyenne d’être atteintes d’un cancer du sein et d’autres affections, dont la crise cardiaque, l’accident vasculaire cérébral et la formation de caillots sanguins. L’hormonothérapie substitutive n’est pas recommandée comme mesure de prévention du cancer colorectal. Apprenez-en davantage sur l’hormonothérapie substitutive (HTS).

Découvrez si votre risque de cancer colorectal est élevé

Certaines personnes peuvent présenter un risque plus élevé que la moyenne d’être atteintes du cancer colorectal. Discutez de votre risque avec votre médecin. S’il est supérieur à la moyenne, vous pourriez devoir consulter votre médecin plus souvent pour vérifier la présence du cancer colorectal. Votre médecin vous indiquera quels examens passer et à quelle fréquence.

La coloscopie est une intervention effectuée au moyen d’un endoscope (instrument mince semblable à un tube muni d’une lumière et d’une lentille) afin d’examiner ou de traiter le côlon. Les personnes dont le risque de cancer colorectal est élevé pourraient passer régulièrement une coloscopie pour qu'on détecte tout signe de cancer et qu'on enlève des polypes.

La colectomie prophylactique est une chirurgie qui permet d'enlever tout le côlon avant qu'un cancer colorectal ne soit diagnostiqué. On pourrait proposer cette option aux personnes atteintes d'une colite ulcéreuse, de polypose adénomateuse familiale (PAF) ou du syndrome de Lynch, aussi appelé cancer colorectal héréditaire sans polypose ou HNPCC.

Obtenez plus d’information sur la façon de réduire votre risque de cancer

Découvrez comment vous pouvez prévenir le cancer et ce que vous pouvez faire pour réduire votre risque.

  • Besoin de plus d’information?

    Appelez-nous sans frais au 1 888 939-3333

    « Ou écrivez-nous. Nous vous répondrons par courriel ou par téléphone si vous nous laissez vos coordonnées. Si nous ne pouvons pas vous joindre par téléphone, nous vous laisserons un message vocal. »

    Si vous êtes à l'extérieur du Canada

    Nous pouvons fournir des renseignements sur les soins et les services de soutien pour le cancer au Canada uniquement. Si vous recherchez un organisme de lutte contre le cancer dans votre pays, visitez les sites de l’Union For International Cancer Control ou de l’International Cancer Information Service Group.

Histoires

Le Dr Michael Chaiton, chercheur Le Dr Michael Chaiton recueille des données sur le nombre de tentatives effectuées avant l’abandon du tabagisme.

Plus de details

Comment stopper le cancer avant qu’il n’apparaisse?

Découvrez comment 16 facteurs peuvent affecter votre risque de cancer et comment prendre les choses en main à l’aide de notre outil interactif – C’est ma vie! Présenté en partenariat avec Desjardins.

Apprenez-en plus